Manque de pédagogie ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5036322355_22f1b917d6.jpg

Cette pensée cupide stupide dénude, en fait, et jusqu'à l'os qui se vautre, clairement, sur les autres à le dire…Unilatéralement…Ainsi, toute notre vie durant, nous devrions nous immobiliser en éternels écoliers, sages comme des images, à qui on peut tout faire gober, qu'on peut dévaliser, sans cesse, en toute impunité…Cette façon de voir les êtres "juge", abondamment, le soi-disant "responsable" qui se déshonore à proférer de telles conneries !!!

Que, pour qu'une situation économique soit "comprise", pour qu'une très illégale décision politique soit "admise" – il faille se congeler, se transir, se figer, se statufier dans l'unique posture de toujours "apprendre" – donc de ne jamais agir, de ne jamais alterner l'attitude de maître et celle d'apprenti, de s'auto détruire soi- même (qui "apprend" sans cesse ne peut jamais se "réaliser" complètement, devenir tout de lui-même!!!), soit devenir exagérément bénévole des fous au sommet . D'où l'enfilade de "hautes perversités" qui rafle, identiquement, élève – spectateur – consommateur…Nous avons pu vérifier les conséquences démentes de cette grave détérioration mentale dans la prétendue "mondialisation". Cette théorie pour gangsters fous et/ou pourris jusqu'à la moelle, où il était EXIGE des pays pauvres d'ouvrir entièrement – et sans équitables contreparties, sans la moindre garantie, sans le plus minuscule avantage (position, entre autres, "d'abus de faiblesse" pour les déchus financiers !!!), sans aucun recours possible – de se laisser, passivement, faire, dépouiller, entièrement paralysés, de toutes leurs richesses…Un tel  dévouement "exigé" ça se raccorde à quelle perversité maniaque ? Et le but poursuivi où serait-il ? Le fait que les "dominants" se montrent, entièrement, encastrés dans de tels toxiques délires – toujours plus incapables d'écouter, d'entendre, de discuter, de partager des expériences existentielles, de loyalement argumenter et DE NE PLUS REPONDRE QU'A CÔTE…nous oblige à constater la gravité de leur folie furieuse…Ceci les exclut, de fait, de l'Humanité…Les rétrécit au  fonctionnement d'UNILATERALITE en tout…ou, encore, démasque un moteur, bien rentré mais ultra présent, de dictature obligée. Je dis, vous écoutez ; je décide, vous exécutez sans discussion (base de la "pédagogie", non ?), sauf que, ensuite, il est posé des questions aux réponses "écoutés" et auxquelles il est loyalement, "répondu".

Avec ces détraqués de l'unilatéralité (un seul côté – latéral ! les "perdus" de solitude mentale!), tout est détérioré au point qu'ils se montrent inaptes à écouter, incapables de partager la moindre discussion, profonds handicapés du dialogue, impuissants à tout humain, incompétents radicaux à répondre à quoi que ce soit…Ce qui est un comble lorsque respons-able signifie able, capable de, apte à - cet ancien français "respons" répondre. Le seul et vrai responsable qui reste "capable de répondre". Or, ils ne répondent plus jamais, abonnés absents, manquants, défaillants, déficients, papa tango charlie répondez, vide, silence et blanc sonore seule  réplique…Solitudes glaciales de l'unilatéralité !!!

 

Pivoter le regard devient, alors, de ne plus reprocher frontalement les immasquables conséquences de leurs délires - à ces dirigeants…mais de préférer constater l'ampleur de leurs détériorations intellectuelles. Toutes. Et d'en tirer la certitude qu'il faille les écarter, à la seconde, de toute prise de décision. Les placer sous tutelle économique et sous soins intensifs. Pour la sauvegarde de l'entière espèce humaine.

 

Si une personne conçoit qu'il nous faille, collectivement, nous enfoncer, plus encore, dans ces irréalismes graves – qu'elle s'avance et argumente…

 

Tiens! Bizarre! Personne. Dans le vide de la lâcheté médiatique, où ils se cachent, en permanence (terrorisé(e)s par la lumière du soleil!), pour dire ce que jamais, en présence corporelle entière, ils n'oseraient formuler – vous trouvez la solution. Fermez quelques jours TOUS les médias et, quasi instantanément, la folie collective va disparaître. Sur le sable, que la marée ne recouvre plus, nous apercevrons, peut- être, se tortiller quelques "irresponsables responsables" vrillés dans la folie – mais, une bonne partie a toute chance de se sentir se réveiller d'un horrible cauchemar….

La vraie politique qui ne doit se former que sur de réelles agoras, qui ne doit se parler que "publiquement", qui ne peut se "réaliser" que dans du physique concret – retrouvera les voies du Corps national, du Corps social et de tout l'humé humain…

Alors ?

A scruter le langage de plus en plus "défensif" des médias fous, vous les verrez bien dans les cordes, au bout de tous les rouleaux, presque foutus et vaincus (mais "trop" prêts à "suicider" les autres!) à ne plus dérouler que des paroles insensées – cour des grands, revoir leur copie, manque de pédagogie etc – qui les scotche, uniquement, dans d'immenses complexes inassumés (devenir le guide des peuples, l'éducateur universel, l'aisé instructeur etc – fiasco pire que complet !!!) et identifie leurs profondes pulsions dictatoriales (que la décision politique ou économique soit comme "regarder" la télé, TOUJOURS PLUS PASSIVEMENT…ne plus participer à rien, abandonner, abnégation démente, tout et même le reste…).

Ce qu'il y a de génial avec l'époque actuelle (si la vulgarité de cœur n'augmente plus, s'entend!) c'est bien que tous les mots, absolument tous ,TRAHISSENT les pouvoirs déloyaux en place !!! Bref, les mots ont déjà gagné. Mais quoi ?

Deux hypothèses se déploient devant tout adulte véritable : soit la mécanicité des médias a absorbé, phagocyté, garrotté, enkysté et contrôlé les trop exposés (d'où nous les voyons dégoiser A CÔTE DE LA PLAQUE, par exemple, sur le "manque de pédagogie", tel l'impuissant inadapté qui tend deux silex pour faire décoller une fusée interplanétaire)…Ils sont mécanisés et robotisés, devenus monstres intégraux, et mettent en danger (par contamination mentale) le reste de l'Humanité. Solution: débrancher la prise, stopper le fonctionnement inconscient, automatique et irréfléchi des médias…

Soit ils sont vraiment très atteints (faute d'équivalence au "fou du roi" pour les ramener sur Terre) et ont quitté, définitivement, le réel. Absolument égarés dans des délires sociopathes. Solution: tutelle et soins intensifs…

Dans les deux cas ce sont aux vrais adultes de reprendre les choses en main: le commerce, absolument dément, à force de vouloir "infantiliser tout le monde" aurait TROP réussi: la majorité des êtres pue, effectivement, l'adolescent prolongé, l'irresponsable béat et halluciné, l'inconscient destructeur de tout !!!

 

Où se SITUE, alors, le manque de pédagogie ? Ouais de chez trop ouais, chez qui le dit !!! Toujours et toujours apprendre empêche, qu'une fois au moins, vous puissiez "comprendre", prendre avec vous et, enfin, "savoir", se voir s'épanouir tout entier. Les médias, devenus d'une cruauté outrancière, ne veulent pas (ou sont devenus vraiment incapables de !) percevoir quel CRIME très grave est devenu de dire "manque de pédagogie". Cela couvre bien "un crime contre l'Humanité" – se départir de son droit à être citoyen, à se maintenir adulte, possesseur d'une "conscience autonome" (1789), d'une voix au chapitre, de votes multiples, du droit précis de vérifier tous les comptes publics, de participer à la Justice, d'agir en vérificateur universel, d'initier des pétitions et des référendums…etc…etc. Bref de beaucoup FAIRE et de peu demeurer passif…Trop d'une telle abnégation devient la négation de la négation de la négation de la négation…etc

Perdre tout cela pour le morbide "spectateur" (dépossédé de toute sa vie), pour le pitoyable "consommateur" (spolié de tout choix réel) ou le "pédagogisé" (gisant dans un sens unique d'abandon de sa conscience, de son cœur, voire de ses couilles) – n'est-ce pas un DEVOUEMENT suicidaire, un SACRIFICE inconsidéré ? Considérons- le alors !!! 

Quel rapport entre le refus de la réalité (les trop riches causent tous les déficits ce n'est donc pas en traitant retraites, sécurité sociale, etc…de la psuchiste manière que nous voyons, que cela dénouera quoi que ce soit…c'est porter le drame qui ne peut QU'ECLATER, plus loin !!!) et la si piteuse pédagogie qui résoudrait tout ?

Une inadaptation permanente de la réponse par rapport au problème REEL. Allié à une action de machine, sans paroles, sans justifications possibles, sans humanité, sans alibis ni sans visibilité des actants. Ces prétendus dirigeants ne répondent jamais ou, toujours (et malgré eux ?), à côté de la plaque. Jamais là, jamais présents, jamais incarnés…Regardez, attentivement, la trop navrante réponse "manque de pédagogie" face à la suicidaire spoliation des marginaux capitalistes sur l'immense majorité. Ou bien alors ce serait VERS ces barbares capitalistes que ces conseilleurs (payeurs les autres!) devraient diriger leurs flots ininterrompus de pédagogies ?

Hého! Ce n'est pas la base qui déconne c'est le sommet. Hohé! C'est le haut qui prouve, chaque jour, qu'il pige plus rien à la "globalité", à l'intérêt général et qu'il devrait se foutre à apprendre le réel, intensivement, plutôt que de chercher des poux dans les têtes autres alors que, seule, la sienne montre vraiment, des poux: pou-voir vous connaissez ?  

 

(à suivre)

 

vous pouvez trouver une suite sur le site internet  freethewords.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article