Mauvaises fois // mauvaises volontés (1 sur 4)

Publié le par imagiter.over-blog.com

939490007_db62420058.jpg

Aussi impensable que cela puisse être, depuis environ 30 ans, rien ne bloque plus la société que ces 2 attitudes récurrentes. Dans n'importe quel milieu, parti politique, groupe important – ce sont mauvaises fois et mauvaises volontés qui créent toutes les inerties alarmantes. Tout cela (bien planqué derrière !) afin de ne pas changer d'un centimètre le style de vie consommatoire. Le plus mortel de tous. Qui reste bien le pire des choix possibles – oui le plus insensé…Au point que tout autre choix collectif apporterait, le jour même, une vague incroyable de soulagements et de libérations…Il en faut des couches et des couches de mauvaises fois et de mauvaises volontés – oui pour que trop peu admettent que ce système pèse infiniment à tout le monde. Qu'il n'est plus qu'un boulet que nous devons, si inutilement, traîner…Un passif passé que trop ne veulent pas quitter! Qui a pu introduire à ce point de se punir, de punir les autres comme activité sociale dominante…

 

L'extrême gauche est rongée par les mêmes mauvaises fois et les mauvaises volontés identiques : ses dirigeants préfèrent 1 000 fois plus rester à leur "poste" (!) que de vivre quel que changement réel que ce soit (qui les brasserait aussi)…ils "n'aiment pas" la gauche, ils n'aiment que la droite qu'ils voudraient tant noyauter en modèle unique à gauche…Adorations quasi papales pour les dirigeants, ligne unique indiscutable, abolition de tout débat de fond…nous avons largement vérifié (semaines de travaux!) qu'ils n'aiment pas vraiment leurs "troupes" (!)…Mauvaise volonté  et  mauvaise foi : le virus dominant ? Vous le trouvez, en effet, dans les endroits les plus inattendus, les nœuds stratégiques les plus cruciaux…ainsi des personnages qui voudraient se monopoliser toutes les thérapies en se déguisant d'orientalisme. Etonnant, non ?

 

Leur discours tout d'un coup sonne nauséabond…"tout le monde est à sa place …tout le monde fait ce qu'il a à faire…rien à changer…il faut temporaliser en tout… pour écouter faut laisser parler l'autre, etc…" Se plaçant toujours des bons côtés des barrières, ils/ elles se font défenseurs de la parole des autres, mais en piétinant sauvagement la votre - en démonstration première de la défense de cette parole de toutes et tous, sans doute ? Au point que si vous n'aviez pas une force de caractère adéquate il ne resterait rien de vous après leurs passages si barbares…oui oui sans même écouter votre parole, ils vous reprochent "leurs" flagrantes pratiques… maximums de déloyautés dans le "pour écouter faut laisser parler l'autre" qui vous condamne, en fait, au silence perpétuel. Au refus d'utiliser votre droit à l'expression.  Ils vous interrompent non en vous coupant la phrase mais bien en déversant des flots de malentendus, dus à des "ententes convergentes", et qui vous empêcheront, à jamais, de vous exprimer "librement"…oui…ce qui semble infiniment plus irrespectueux que de couper la parole – de faire passer quiconque pour son exact inverse…Tout ce culot exorbitant ne peut exister qu'à coups de mauvaises fois et de mauvaises volontés …

 

Seule activité ? Comme empêcher tout ce qui peut être incisif, brillant ou raisonné de passer et se répandre. Noirs desseins pour mauvaises volontés (qui cachent leurs buts réels derrière un nuage toxique)…Flagrantes malhonnêtetés pour mauvaises fois afin de rendre, autour de soi, chaque mot ou chaque pensée comme une fraude à odeurs de méfiances…Bref, le dénominateur commun c'est DETRUIRE TOUS LES ACCUEILS POSSIBLES…Pour qui roulent- elles/ ils ? L'inertie criminelle qui surgit d'un "tout le monde est à sa place" alors que vous avez tant expérimenté que la plupart des décideurs ne sont plus du tout à leur place. Qu'ils causent, à cause de cela, tant de catstrophes. Que, dans la culture, tant d'imposteurs prennent des places qui ne sont pas du tout les leurs. Mais clairement celles d'autres. Nous privant, dans absolument tous les domaines, des meilleurs !!!

 

Puisque de ces "faux sages" qui auraient des thérapies si "empoisonnantes" – nous ne percevons que soutiens aberrants à tout ce qui nuit, ment, triche, spolie, pollue, intoxique – justement par assauts de mauvaises fois et de mauvaises volontés…Un chirurgien, au geste sûr, tranche. A force de ne prendre position sur rien – ils sèment les résultats les plus contraires à leurs ex bonnes paroles, non ?  

 

Lorsque vous abordez un domaine de savoir (ce pourquoi, affolant, oui c'est bien toutes les maisons d'éditions ne sont plus branchées sur le vrai futur) il est une méthode bien trop négligée. Et pourtant si fertile…Qui se démontre par la "verve" (le feu dans les mots) qu'obtient qui use de cette méthode…or la verve c'est l'étymologie de "verbe" ou "vive vie"…qualité donc primordiale pour qui écrit et/ ou parle : eh bien non ! dénis du réel partout !!! Toute pensée qui se prive de verve est, en conséquence, malade…oui viralement atteinte de la mauvaise foi et de la mauvaise volonté….C'est de "connaître" le savoir psycho-corporellement avec le corps entier et toute la richesse psychologique (science reine s'il est vrai que 70 % de l'économie c'est de la psychologie)…Or la matrice unique, la trame inertielle de l'édition c'est de "se déguiser en sérieux sans verve" (et tant "se déguisent de sérieux" mais ne le sont pas mais alors pas du tout surtout dans leurs arguments, fondement du livre pourtant : fraudes structurelles ? trop exact)…or cette édition n'est pas sérieuse du tout. Sans verve et sans vie…

 

Verve ? oui quelques synonymes – inspiration, souffle, veine, esprit, grâce, idée, brio – rien que cela ? La "verve" (la trop sacrifiée !) prouvant votre grand amour, votre désir de joindre à tout argumentaire bien solide  le maximum de beautés…Prenant donc sur vous cet excès de labeur. Par tant de respect pour les autres vous cumulez tant de fardeaux, c'est bien cela ? La verve c'est bien le collectif qui circule en vous – et qui vous soulève…Tel qui croit rabaisser magnifie, au bout d'un certain temps, l'objet de son rabaissement…Tout ce qui conforte sans dénaturer la démonstration c'est de la verve. Telle un feu ardent ou une lumière chaleureuse, les "experts du réel" comme nous, la voient dans le moindre écrit - ou non…toutes les éditions en sont fort dépourvues depuis trop d'années !!! Oui…la régression vers le primarisme, le sommaire, le simplisme, le trop comprimé, le plat et l'inutile, des éditeurs va de pair avec leur enfoncement obstiné dans toujours plus d'inhumanité. Puisque la verve c'est la vie et l'humain en plein !!!

 

Oui édition pas sérieuse du tout…trop atteinte de mauvaises fois et de mauvaises volontés !!! Ainsi, renie-t-elle toute l'histoire de la pensée et de la littérature…toutes les avancées humaines sont apparues dans des ouvrages imprévisibles, inattendus, soudains,  improbables, qui créaient leur propre forme, leur propre architecture textuelle. Qui dérange, bouscule, innove – au départ – et forme, impulse, féconde, plus tard…Pas un livre majeur du passé qui n'ait étécomplètement original. N'imitant strictement rien de précédent….

 

Autant dire que tous les chefs d'œuvre du passé n'aurait pas pu être édité en 2011 ? Puisque oui, absolument aucun ne rentre dans le moule "préalable " !!! Trop nouveaux – la raison de cette nouveauté ne se "défendant" pas, à "première vue" …avez- vous vraiment été vérifier ? Un peu comme des élèves qui noteraient les professeurs, nul dans le monde de l'édition ne semble plus comprendre ce qui est "écrit", ce que cela transporte, fait germer, promet et tient…Les rythmes des livres et du commerce (cyclique et fermé en boucle) n'ont strictement rien à voir l'un avec l'autre…de ne pas les avoir séparés demeurera une inexcusable faute professionnelle !!! Faute professionnelle injustifiable…le moule préalable du tout doit rentrer de force dedans…sauf que ce n'est absolument plus scientifique. Et source de brouillages, de chaos, de confusions et de gaspillages exponentiels partout…oui, plus aucun tapuscrit/ manuscrit n'est donc LU tel qu'en lui-même. Dans toute son "économie" nécessaire. L'inhumanitarisation, qui tarit effectivement, c'est juste la si peu probante vérification machinale, mécanique (sans aucune lecture) que "cela rentre dans le moule" ou non. Gilles Deleuze avait, atrocement, raison en diagnostiquant que toute l'organisation de marketing (aveuglement par l'excès de mécanismes ronflants) ne pourra JAMAIS détecter le vrai génie !!!

 

Tout au contraire il le "repousse"…Imprévisible, inattendu, fortuit, brusque, créant sa propre forme "nécessaire" (hors de cette forme son "nouveau" ne pourrait atteindre sa taille de réelle efficacité) aucun moule préalable ne lui convient…lui en marteler un c'est du sabotage, tout simplement…comme si c'était la chaussure qui avait créé le cordonnier !!! D'ailleurs, trop malheureusement, la preuve est faite… pour le moment, tous les génies actuels vivent hors de l'édition qui disparaîtra, dans sa mouture actuelle, sous les décombres de ses incessantes mauvaises fois et mauvaises volontés …La mauvaise volonté et la mauvaise foi qui vont, très prochainement, s'effondrer sur elles-mêmes, imploser à leur unique détriment

 

Les catastrophes causées par  mauvaises fois et mauvaises volontés restent immenses – ne saisir aucune des solutions à notre portée, demander toujours l'impossible afin d'évincer le possible, multiplier les problèmes sans plus aucune solution possible (il la faudrait super super holiste !), semer le chaos par le haut, médias complètement hors de toutes les plaques, informations dévalorisées à un point jamais atteints, propagandes frauduleuses à la place, pertes des moyens et des individus aptes à détecter une trajectoire dans une amorce, un futur talent dans un simple brouillon, etc… oui oui gâchis des évaluations honnêtes de tous les livres, pensées, arguments et talents – hors toute atteinte de fric manipulateur (qui ose que la main invisible du marché ne doit connaître aucune intervention publique n'arrête pas…d'intervenir pubs, marketing, média mercenaires)…etc. d'accumulation telle que la société en devient inerte depuis trop de décennies…en fin de tous les comptes – jamais aucune civilisation n'a été autant rendue INEFFICACE par le haut. Jamais il n'a été vu un tel gaspillage : 99 % de la civilisation vraiment "sacrifiée" pour à peine 1 % de résultats …1 000 talents de sacrifiés pour 1 seul infiniment trop matraqué, par rapport à son "assiette" et sa valeur réelle…etc

…comme nous le verrons dans la suite de la pérégrination !!!

 

Inefficace PAR LE HAUT ? Donc 1ère étape de la mauvaise foi et de la mauvaise volonté comme toxiques dangereux : la crise, sans cesse reconduite en plus grave, depuis 30 ans c'est :

1 -- Très peu d'individus se trouvent à la bonne place

2 --  Nombre d'imposteurs occupent des places qui ne sont pas clairement les leurs

3 -- Nous avons, vitalement, besoin d'esprits universels, porteurs de solutions collectives, de visions et de synthèses – ils se voient rejetés à…99 % des intrants

4 --  Il faut quitter les inerties mortelles et demander des efforts individuels (oui à chacune et chacun en très particulier) – à 99 % (?) l'inertie verbeuse règne

5 --  Il vaudrait mieux ne plus du tout temporaliser, ne plus attendre en somme – puisque (en face) maximums de déloyautés toujours avec le "pour écouter faut laisser parler l'autre" qui vous condamne, en fait, au silence perpétuel

6 -- Il s'agit de quasiment tout changer, soit en revenant à la source saine du passé, soit en changeant de place à tous les personnages brillants, collectifs et talentueux qui ne sont, à l'évidence, pas à leur place…l'inverse brouillon est bâclé !!!

7 -- Se méfier de qui dit tout le monde est à sa place vu la brutalité blessante, et irrespectueuse sur le fond, avec laquelle il piétine la place que vous essayez de vous créer…

…cela ressemble bien trop à l'Ancien Régime et sa frauduleuse hiérarchie "divine" ou le manant devenait le "qui demeure" inchangé (son étymologie). Et où toute transformation pouvait (avec l'irruption arbitraire des mauvaises fois et des mauvaises volontés) devenir une hérésie et vous conduire à être assassiné(e)s (pas d'erreur de mot !) par les pouvoirs…

 

Déjà bien d'avoir pu vous faire comprendre tout cela  - toute méthode de pensée qui reste si fertile doit bien posséder un terreau précieux…Alors, citez un seul livre qui, en 2011, "change complètement la vie" !!!

 

Vous avez dû "remonter" dans le temps ? Jusqu'à quand si vous voulez bien le dire ?

 

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2 "La star des stars", "L'ardeur sociale" et "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou, encore "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Commenter cet article