Merkel '"daigne" recevoir Hollande le 16 mai ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

2600334197_ce35610c0d.jpg

Qu'y a-t-il derrière cette arrogance ? Il faut savoir que, un peu comme Thatcher, elle vend son peuple aux banques usurières et aux spéculateurs boursiers…la "pauvreté nouvelle" y est plus invivable qu'en France. Sa richesse actuelle se fait au détriment du reste de l'Europe (excès d'exportations – marché intérieur en berne !)…Bref, c'est surtout le modèle à ne pas suivre. La gauche allemande n'est, d'ailleurs, absolument pas avec elle, Merkel ; non non la "vraie" Allemagne n'est pas derrière elle – faut surtout pas croire les médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !)…Hollande devrait lui signaler TOUT ce qui fait qu'il est, lui, en position de tout renégocier…et elle pas du tout de le refuser - ne serait-ce que dans ces dernières trépignations dissuasives, entrevues…sinon garderait-il, longtemps, le pays derrière lui ?

 

Et le Pacte de stabilité, déjà signé en 1997, dans cette nouvelle mouture, cache tout ce que nous savons voir !!! Alors l'urgence ? Pas vraiment sauver la Grèce, où justement, les banques allemandes et françaises se sont illustrées par les taux usuraires qu'elles ont pratiqués contre ce pays exemplaire. Si ces banques étaient à terre – espérons que la majorité d'entre nous ne s'acharnerait pas avec autant d'indignités sur les traces même de ces lâchetés insupportables !!!

 

Mécanisme de stabilité européen ?

 

Nous avons déjà, nous le venons de le resavoir, le Pacte de stabilité de 1997. Son article 122 permet au Conseil, sur proposition de la Commission européeenne, d'accorder des aides d'urgences aux Etats. "Le Conseil a utilisé ce levier pour flanquer le traité européen par terre" (p. 63 - Hans Magnus Enzensberger -"Le doux monstre de Bruxelles ou l'Europe sous tutelle" , octobre 2011)."

 

Gravissime ? Depuis, s'abattent sur nous, encore plus de sigles nouveaux. "En 2010, le Conseil a décidé du European Stabilization Mechanism, et sous l'égide de L'ECOFIN, ministres des Finances, a été instauré non seulement l'EFSM, mais aussi l'EFSF. C'est l'une de ces chères abréviations qui laissent tout le monde perplexe (p. 55 – ibidem). Lorsque l'on n'agit pas on sème des tas de sigles, des noms nouveaux pour les mêmes vieilleries inertielles et autres déloyautés qui ne surgissent que de…l'excès de pouvoirs, sans garanties, sans contreparties, de la Commission européenne et de la BCE , Banque centrale européenne…ce que Merkel ne veut surtout pas "renégocier" c'est tous ces nouveaux "ajouts" qui nourrissent encore plus ces pouvoirs déjà EXCESSIFS…

 

A savoir que la BCE c'est, toutes choses égales par ailleurs, une Bundesbank bis !!! En famille de connaissance pour Merkel. Tellement moins pour nous !!! Si l'Europe intra muros c'est plus que des rapports de forces voici qui forcerait tous les rapports !!! Un Hollande, qui serait bien mâtiné d'un Mélenchon, demanderait, a priori (principe de précaution et droit à l'audit !) à revoir tout ce qui a été fait depuis 20 ans – afin, justement, d'empêcher que les budgets nationaux ne soient, en dernier recours, séquestrés par les banques…Pour le moment, un ministre des finances doit observer ce qui est nommé "l'aller- retour" (août- septembre, après la "lettre de cadrage") avec chacun des ministères…Là – terminé, ce sera(it) le vrai premier ministre du pays pour la BCE et la Commission européenne. Tout juste s'ils auraient à prêter attention à leurs Président-e-s aux pays… Sans débats (comme aujourd'hui), "diplomaties ou marchandages" (selon le haut fonctionnaire que vous avez en communication !), il tranchera unilatéralement pour tous les ministères…sans aucune discussion ni recours…L'ECOFIN, new look, c'est cela : l'Europe des ministres des Finances – sans nous !!! Opacités garanties…sauf pour les marchés (une fois encore, le nom d'emprunt des banques – puisque "marchés" ça fait magique, extra terrestre, si omniprésent, le spectre qui hante le monde, n'est ce pas – et marchés c'est, principalement, que les banques- assurances…allez du côté de Wall Street si vous en doutez !!!) qui , eux , sauront tout, oui beaucoup trop, vous pensez aussi…

 

Plus grave – ce qui permet de comprendre pourquoi Hollande s'est autorisé à prédire qu'il "renégocierait ce Mécanisme de stabilité européen" – vaut mieux, après il aurait les mains plus que liées – c'est que, en général, ces ministres des finances finissent en étouffoir du "tous notre bulle", clones télécommandés de la BCE, elle – même cheval de Troie des banques – un pas encore vers la "privatisation des Etats". Et du détournement, à flot, de l'argent public vers les banques !!!

 

Et c'est, là, que cela devrait vous blesser absolument – vous n'aurez plus aucun droit économique. De droits politiques que ceux qui virent au virtuel. Vous serez (seriez – c'est pas encore fait !) juste "bons" à rester des contribuables. Oui oui, cette Europe là est "financée" par l'argent de NOS impôts. Et, là, vous ne saurez plus rien sur la traçabilté de ces impôts. Vous crachez l'argent – et, puis, rideau sur ce qui se passe avec…si, de 1 à 100 – vous deviez "noter", et si vous dépassiez la dizaine comme "score démocratique" c'est qu'il vous faudrait, peut être, des lunettes…Non, c'est un net recul de tout ce qui fait une démocratie…

 

Le plus grave c'est que ce mécanisme de stabilité européen – ne sert, en pratique, à RIEN de nouveau !!! Si c'est afin de "marteler" la règle archi connue du "voter les recettes AVANT les dépenses" (ce que ne font plus les droites européennes qui pulvérise toujours les déficits qui alimentent "le dogme sacro-saint amen et grand manitou" du ils ont tous les droits de gagner de l'argent, même en spéculant lourdement "contre" la dette de leur propre pays – faute d'encaisser les recettes adaptées – le bouclier fiscal c'est l'épée de Damoclès que sur la vie des pauvres qui ne sont absolument pour rien dans toutes ces "dettes" !!! ) , oui si c'est juste cette banalité déguisée en "règle d'or", les Parlements, renforcés par une "vraie" séparation des pouvoirs, peuvent très bien y veiller. Pas besoin du PATERNALISME abusif de la Commission européenne…qui.. (mais elle a tellement de choses à cacher !!!) Tel oui oui -"Le prix de ce fantastique appareil ménager [ ce Mécanisme de stabilité européen], censé protéger l'Union des aberrations qu'elle a elle-même provoquées, ne peut s'exprimer qu'en centaines de milliards. En ce moment, il semble se situer vers 750 000 000 000 ,00 € (p. 63 - Hans Magnus Enzensberger -"Le doux monstre de Bruxelles ou l'Europe sous tutelle" , octobre 2011)." Si ce chiffre de 750 000 000 000 ,00 € vous semblait si aberrant – voyez, directement, avec Hans Magnus Enzensberger, qui, a 1) été carrément sur place, selon "nos" droits européens les plus simples 2) a l'habitude de voir loin et  clair…

 

Donc - conclusion (qui fait voir Merkel sous un jour nettement désagréable (euphémisme)) 1) c'est la mise sous tutelle de l'Europe des peuples – toujours interdits de se rencontrer eux- mêmes tellement le paysage médiatique est encombré par le indignes financiers…vous savez ceux qui créent les indigné-e-s…au point que "ces eurocrates réclament, oui hier ou avant hier, une protection policière" CONTRE CONTRE les européens…réfléchissez, tout de même, dans notre monde d'indifférence aux autres, si tant de personnes se fatiguent tant à aller sur place, ont des "doléances" (sans papiers!) et des contentieux contre ces eurocrates c'est, sans doute, qu'ils ont de solides motifs – inversons donc la proposition "les européen-ne-s demandent une protection législative contre les eurocrates". Cela vous va ? Ce qui implique, donc de "renégocier" autant de fois qu'il le faudra…

2) le COÛT pour les contribuable européens de cette BCE et de cette Commission européenne devient effectivement, exorbitant. Ne serait-ce pas plutôt cela qui ruine les comptes internes des pays !!! Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie…sinon, ce n'est qu'une oligarchie ou une ploutocratie déguisée en république bananière – de quoi trouver tous les arguments pour se révolter contre !!!.

 

Citoyen-ne-s, une fois de pire – c'est encore et toujours les banques qui RUINENT la "vraie" Europe…c'est bien elles, BCE comprise, qui doivent être, promptement…

 

                                                                                                         mises sous tutelle !

                                     avant qu'il ne soit trop tard !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ?  s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 15/05/2012 12:14

Preuves par le réel ?

Le Monde du 12 Mai 2012 expose un éditorial complètement "caporalisé » qui veut imposer, avec la violence symbolique la plus déloyale qui soit, le pacte de stabilité bidon et sa mouture 2012 dite
mécanisme de stabilité encore plu antidémocratique. Pendant que la France épuiserait ses forces à s'obséder sur le taux si virtuel de 3 % l'Allemagne dépasserait, elle, les 5,8 % !!! Alors, 2 poids
2 mesures ? Non, c'est surtout EMPECHER HOLLANDE D'AVOIR UNE VRAIE POLITIQUE. On voit déjà le Figaro, à coups de juxtapositions improbables, tenter de le mouiller, par des photos au montage mais
pas au coupage. Qui a dit "au dessus de 4 000 € mensuels on est riche" aurait des amitiés exclusives envers les seuls grands patrons ? MDR. Séparer du peuple c'est ne pas l'aider à rester à gauche
–voir le (2), à nous de dévoiler l'enfer du décor des médias désinformateurs, le réel nous y aide, vous voyez bien – nous ne l’aimons pas particulièrement, mais -malgré tous les obstacles, il doit
produire une politique de gauche. L'enserrer dans des règles illégales et absurdes (celle des banquiers dérégulés et…déréglés !!!) sera que nous ne les verrions JAMAIS EN ŒUVRE oui ce qui aurait pu
être « ses » politiques…les cyniques blasés se croient malins – ils ont perdu le ""sens du réel" et de son gigantisme – pas les cœurs purs et ardents !!!
Ils récidivent le 15 Mai avec des redites de notre analyse…et cet ajout désincarcéré…"la croissance qui relance la demande – les leviers des services publics et des aides de l'état – ce n'est pas
de la…croissance"…c'est quoi alors …une poussée de cheveux à la Sixt ?
Non c'est encore plus clair - faut tout renégocier les contraintes budgétaires bidons à la néo libérale de la Commission européenne et son clone le plus dissimulé Merkel (qui dissimule, elle, ses
motifs qui sont loin d'être louables)…référendums vous connaissez ? pour nous la dissuasion style le Monde ça fait plop, plouf, gadins des gradins, splacht, ça ne fonctionne plus…rester indigné-e-s
de toujours, même avant le mouvement, vous offre le feu de la clarté mentale !!!
On ne se demande donc plus pour qui roule le Monde…les marchés sont illégaux! Point barre ! pas pour eux…ils viennent d'entrer dans la catégorie déshonorée des médias mercenaires (vendus au plus
offrant même au seul "prix" de l'idéologie – et sans garantie de probité d'information !).

Oui, après une telle caporalisation de la pensée – la confiance en eux est morte !!!
Nos analyses les précéderont toujours !!!

imagiter.over-blog.com 18/05/2012 10:50



reretilt !