Monde à l'envers : Lorsque les gouvernements protègent les multinationales de l'environnement ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

2600349062_c78899f61f.jpg"Cet engagement des gouvernements à protéger l'environnement économique des entreprises, même au détriment de l'environnement physique des humains peut s'expliquer par l'influence considérable qu'exercent ces grandes sociétés sur les décisions gouvernementales (p.68 - Michel Perreault - "Je ne suis pas une entreprise, Guide de survie personnelle pour le 21 ème siècle", août 2011)." Ces "premiers ministres invisibles" et si peu légitimes qui s'invitent à pourrir la vie de la majorité de leurs concitoyens ne peuvent exister que dans un monde à l'envers !!!

Un peu comme si l'Etat laïc adoptait, en douce, une religion unique. Comme si les choix des électeurs n'existaient plus ou que la séparation des pouvoirs devait être oubliée. Le poids du lobbying double presque tous les dix ans. Mais c'est un lobbying antidémocratique de "parti unique" puisque le "communisme capitaliste" reste celui où aucun autre choix ne reste possible – il n'y a que des représentants des milieux d'affaires…avec le coût affolant de ce lobbying, les salaires obscènes des dirigeants du privé, leurs illégaux parachutes dorés, les stock options, etc qui en grèvent tous les coûts de l'immense fardeau – comment reste-t-il possible de prétendre que les services du privé coûteraient jusqu'à 30 % de moins que ceux du public ? Il y a une impossibilité structurelle et comptable à cette assertion. Partout, même aux U.S.A., les rendements globaux des services publics demeurent supérieurs à ceux du privé !!!

Protéger, à n'importe quel prix, l'environnement économique des multinationales (le terme "transnationales " se montrant vraiment si malhonnête et tricheur !!!) c'est détourner beaucoup trop de l'impôt collectif pour eux…Cette hyper cocooning n'est pas vraiment en faveur des travailleurs, puisque les sommes colossales (dont leurs impôts et cotisations font partie !) ne leur reviennent jamais, ne les sauvent pas des "licenciements boursiers", elles ne vont pas, non plus, protéger l'outil de production et semblent parvenir, à fonds perdus, à "cet argent gratuit pour les seuls trop riches" dont parle Michael Lewis.

Ce monde à l'envers est celui de la déraison complète : nous ne pouvons nous passer de la santé de la Terre, notre vie même en dépend puisque c'est la même que celle de la planète – par contre, nous pouvons parfaitement modifier tout le fonctionnement des multinationales sans que rien (à part leurs si peu probants dirigeants) en soit perturbé. Tout au contraire, très amélioré. Prenez l'exemple du Protocole de Kyoto - que les absurdes U.S.A. refusent de signer (yes they can !). Avant 1997, le Sommet de la Terre de Rio de 1992 a vu tous ses engagements et résultats INVERSES. Monde à l'envers : ainsi, l'aide "officielle" aux pays pauvres (qui devait tant augmenter !) a, partout, significativement baissée – passant, en 5 ans, de 11,7 milliards de dollars à 7,3 milliards de dollars pour les U.S.A. Et parallèlement, les émissions de gaz effets de serre (qui devaient fortement diminuer !) ont, en fait, augmenté du 1/4 en 10 ans…monde à l'envers sans issue.

Résultat frappant, le marché des indulgences de la monstrueuse hypocrisie des prétendus puissants : ces "droits à émettre" et donc de la bourse du carbone de Chicago, qui allait avec, qui a fermé. Oui fermé avant même que ne commence le "marché de la pollution" et ce dans une honteuse discrétion (fin 2010 – après 5 ans de pseudo existence !) - avant même que Kyoto n'atteigne son plein. A quoi sert, en effet, une bourse où vous pouvez "acheter" du droit de polluer si rien de CHIFFRE n'a été décidé. Ni dates butoirs, ni taux, ni sanctions…les négligences des farfelus politiques deviendraient la règle ? L'aveu dramatique de la fermeture de la bourse du carbone de Chicago c'est qu'ils "ne croient" plus du tout au sérieux des politiques: ils glissent toujours vers les décisions non décisives !!!

Monde à l'envers : les fiascos en chaîne du capitalisme ne semblent jamais, objectivement, être signalés. Sa victory disease, sa maladie de la victoire – le font vivre dans un monde de verso toujours plus déraisonnable. Par exemple, depuis tout le temps qu'il "réduit" (si "victorieusement") la misère, les pauvres devraient être tous millionnaires, non ? Or, la misère a chassé la pauvreté !!! Le pire continue. Cet irréalisme dangereux de se vanter de ce que vous ne faites jamais comme si les résultats étaient pourtant là - "cache", de fait, la réalité monstrueuse de cette misère indigne – puisque ne coûtant rien à éradiquer !!! Oui pas même l'équivalent de, seulement, 10 % de n'importe quel budget publicitaire ABOLIRAIT pour toujours la misère…De ne pas le faire reste donc un crime inexcusable !!!

Le monde à l'envers capitaliste, dans la diversité de ses conséquences, possède, pourtant, un socle commun : un esprit complètement voyou, derrière.

            Oui le capitalisme est une délinquance !!!

Un monde à l'envers c'est lorsque l'on n'a pas vraiment conscience qu'il est à l'envers !!!

N'en avez-vous pas plus que marre de stagner dans ce monde à l'envers où chaque phrase devient insensée et où tous les mots pourrissent dans votre tête ?
Round 6 – Les gouvernements protègent les entreprises de l'environnement – traiter cette attitude comme celle de délinquants !!!
Suite de ce long périple dans ce monde à l'envers : tous ces jours prochains !!!??
*** Afin de vérifier que l'on ne pourra plus nous manipuler, songez, à loisir, aux blogs une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 ou  "Les banques doivent faire leur travail" du 25 septembre 2011 (en écho le 21 janvier 2012 d’André Orléan « Que les banques fassent leur métier », Le Monde, p. 6 « culture & idées »…)…et les plus récents " Plus de poubelles du tout, c'est possible !!!", "Strictement aucune augmentation des dépenses en France !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", " Se tromper d'immigrés – la finance internationale", "Il y a vraiment assez d'argent pour tout le monde", "La gradation c'est indignés, puis consternés et, enfin, N.R.V.", "Seule la pauvreté généralisée sauvera le futur social ?", "Taxes financières – l'aveu ahurissant","Taxidermie des taxes sur la spéculation" "Lourdes FAUTES PROFESSIONNELLES des marchés" "Les lasses moyennes", "En ne votant toujours rien venir" ou bien "C'est la façon de penser qui est fausse ?".
Vous avez aussi les livres, que vous pouvez vous offrir et sans manips, gratuitement, sur freethewords.org , "Le roman de l'économie", "Comment devenir un(e) athée du capitalisme", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?", "Où trouver encore du sérieux ?"

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui a détressé les détressés ? etc), onglet 2.
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article