Monopoles et mono-pôles ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

2887340900_310967f65e.jpg

En voyez-vous un seul des services publics "alimenter" la crise permanente ? Tandis que les erreurs incessantes du privé, depuis l'irruption stupide du néo-libéralisme, coûte une véritable fortune à la société…

 

…sinon nous stagnons dans un encore monopole !!! Depuis le temps que les services publics – des non- monopoles puisque n'enrichissant personne de clairs services au public ne poursuivant pas de but lucratif– ont été volé et spoliés aux pays – il n'y a jamais eu autant de monopôles réels !!!Qui eux sont dangereusement obsédés par des buts trop lucratifs…

 

…ce n'est certainement pas moins de fonctionnaires mais bien l'arrêt de toutes les privatisations qui renflouera le pays. Puisque oui la Bourse semble fonctionnarisée – lorsque toutes ses pertes se voient socialisées. Soit nationalisées. L'aveu adjacent que seul le "nationalisé" demeure bien "socialisé". D'où conséquence logique directe  inéluctable - le trop privatisé c'est de …l'antisocial..

 

On diminue le nombre de fonctionnaire pour en payer en sous-mains - oui mais d'infiniment plus onéreux et de tellement plus collants – est-ce qu'il reste possible de trouver du raisonnable et du rationnel en ces lieux ? Privatisations extorquées, putschisées, forcées, qui "coûtent", en effet, tellement plus que le "coût" réel d'un fonctionnaire lorsque partout, même aux U.S.A., le "rendement" du public bat celui du privé …et que la France, par exemple, conserve, encore, le plus haut rendement d'Europe !!! Grâce donc, en partie, à ses services publics si diffamés…syllogisme implacable !!!

 

En voyez-vous un seul des services publics "alimenter" la crise permanente et auto-reconduite depuis 2 007 ? Tandis que les erreurs incessantes du privé, depuis l'irruption stupide du néo-libéralisme, coûte une véritable fortune à la société…Que ces esprits détraqués n'ayant pas modifié d'un seul pouce leur trop FLAGRANT PARASITISME voudraient faire payer à ce qui ne sont pour absolument rien dans la crise…

 

Les financiers doivent donc doublement être contrés...

1 -  Pour n'avoir rien changé de leurs comportements déments depuis 2007 – au contraire, pour n'avoir poursuivi (tels des aliénés enfermés dans une monomaniaquerie obsessionnelle) que ce qui parasite le plus la collectivité.

2 --  Pour vouloir faire payer leurs trop lourdes fautes professionnelles par d'autres !!!

 

Les actes d'imputations pénales peuvent être dressés à partir des documents suivants…

 Michaël Lewis – Le casse du siècle, The big short, septembre 2011…Dans un tout autre domaine, Christian Chavagneux – Une brève histoire des crises financières, octobre 2011…encore Nassim N. Taleb "Le Cygne Noir – La puissance de l'imprévisible", septembre 2010). Aussi, Jacques Cotta - Qui veut la peau des services publics ?, janvier 2011. Toujours "Face aux crimes du marché" de William Boudon, février 2010 ; ensuite, Robert Reich Le jour d’aprèssans réduction des inégalités, pas de sortie de crise, janvier 2011)…James K. Galbraith  et son "The Predator State", 2008, avec son si parfait sous-titre "Comment la droite a renoncé au marché libre. Et pourquoi la gauche devrait en faire autant ")…Encore, de Peter L. Bernstein – Des idées capitales, juin 2008, Henri Bourguinat et Eric Briys – L'arrogance de la financeComment la théorie financière a produit le Krach, 2009…de Hans Magnus Enzensberger -"Le doux monstre de Bruxelles ou l'Europe sous tutelle" , octobre 2011)." Alain Cotta – Le règne des oligarchies, janvier 2011 ou, enfin, L’Etat démantelé – enquête sur une révolution silencieuse, sous la direction de Laurent Bonelli et Willy Pelletier, septembre 2010…

 

Et la démonstration se montre brillamment close – le privé sera toujours un "monopole" anti- concurrentiel (sauf dans très peu de secteurs) bien pire que le service public…qui – lui-même n'est pas, vraiment, un monopole puisqu'il demeure, explicitement, à but non lucratif…

 

Le retour massif aux services publics dans tous les domaines des "biens communs" se profile déjà comme…

                                                           … un immense progrès social

 

…comme vous pouvez, largement, le vérifier dans la grande richesse immatérielle des blogs titrés "une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres"  du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 …"Quel est le taux de population mondiale qui a une protection sociale ?", "Le capitalisme est structuré comme un alcoolisme", "c’est bien le capitalisme punitif qui restreint la vie de tous","L'ère post- démocratique ?" (1)  (2) (3), " L'argent ne fait pas le bonheur : il a même tenté de le kidnapper", "L'angle mort de la finance", " Chiffres de l'occupation de l'armée étrangère de la finance" (blog du 17 février 2012), "Les crises sont causées par les excès d'inégalités ?", "Principe de précaution massif envers la finance ?", "Désindustrialisation : à qui la faute ?", "Plus ça va plus c'est vulgaire d'être trop riche","Gains collectifs partout", "La spéculation désocialisée", "Les émeutiers ce sont les trop riches ?", "Peut-on vraiment se dire "objectif" lorsque intéressé et profiteur ?", "Les amertumescences ?", "Le coût d’une non intervention publique ?", "Hontes du néolibéralisme", "Banques, plus rien ne va !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", "Les élus ne sont pas les propriétaires de ce qu'ils gèrent", "Plus con qu'un banquier ?", "L'infantilisme du "circuit intégré de la finance internationale", "Ce que représente l'argent des banques ?", "Collectif/ individuel", "Privatecity" – Publicity", "L'autorégulation étatique est prouvée …", "Donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air (1 et 2)", " La finance - une fraude systémique ?", "Comment le capitalisme se met à dos tous les génies ?", "Le bon détour ne ment…" ou "POURQUOI LES MARCHES CA NE MARCHE PLUS ?"

Gains collectifs à la place des gains individuels, Fête sociale permanente, Service public du crédit, revenu d'existence mondial, retour massif des services publics autogérés, et tant d'autres filons du futur etc – toute une nouvelle civilisation est bien, complètement, en place !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article