Mourir de pression sociale ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5696234179_6ef0302647.jpg

La principale cause de suicide des 30 – 45 ans c'est le sentiment d'échec. Or ce n'est pas le leur. C'est un virus étranger qui leur a été inoculé par effraction. Oi s'il y avait un livre noir du capitalisme la liste des morts de son effet direcr ou indirect serait trop longue…n'est- ce pas l'organisation sociale la plus inhumaine jamais vue ? Songez à ce "pas d'argent pas de besoins"…si vous n'avez pas d'argent vos devez vous dispensez de manger, avoir un toit et des soins…c'est la soi disant "loi implacable du marché"…alors que le marché anti-social n'a aucune loi autre que ses frivoles caprices et que son "implacable" c'est le tout le mou puéril et immature…de là à se suicider à cause de la pression sociale ?

 

L'essentiel c'est de se respecter soi-même et d'user ces moyens sûrs pour y parvenir. Penser par soi-même vous remplit, à l'arrivée, d'une sérénité telle que les manipulations vous semblent tenues loin à distance. Evidemment, et c'est ça le hic (mais de là à se suicider pour des buts qui ne sont absolument pas vôtres – et ceux de personne en fait !), il faut, au départ , des EFFORTS 'recherches, lestures ou écoutes de textes "exigeants" et travail de vérifications, recoupages, filtrations, cohére,nces, mises en sensualisations…etc (etc…voir "penser c'est ce qui est de plus difficile au monde –1")…d'où choisir, à la place, de se lâcher dans l'espace flottant et très toxique qui sert de bain de culture à trop d'individus…et où s'échangent, telles de sournoises dagues, les ordres impératifs – mais dissimulés dans de doucereuses phrases – de, ordres plus violents que ceux de l'armée mais qui se présentent sous in déguisement chatoya,nt…ces ordres, intériorisés par exemple par le petit bourgeois gentilhomme vont vous être cognés, sans cesse, comme des évidences réalistes, des certitudes indiscutables .L'ordre naturel des choses…

 

C'est que la société de consommation est hyper autoritariste. Il n'y a qu'un choix c'est de rester à l'intérieur d'elle et d'obéir au perpétuel ordre (pire qu'à l'armée, oui) d'achetez tout. La société de consommation ne secrète que des psychorigides, oui nous sommes bien entourés des matons et cerbères du fric roi…qui se respecte lui- même, pense par lui-même peut contourner ce tas d'échecs peu reluisants (traités comme des "success stories" dans les médias détraqués)…

 

Mais, la société de consommation fonctionnant comme une toxique perversion, si vous n'avez pas ce recul, cette distance, voir ce refus de participer à l'infantilisme consommatoire, elle peut tout contre vous…vous n'y trouverez plus aucune prises pour vous en sortir…c'est qu'elle refuse tout réel, la réalité (avec sa responsabilité et ses rationnelles limites écologiques, par exemple) est bannie de la société consumatoire (comme l'amour, l'intelligence et tant de qualités)…dès son nom même, le manque de sérieux de cette société régressive et bestiale est annoncé : con- somme ce qui participe de la sommation, de la mise en sommes. Et la société de consommation devient donc une addition perpétuelle qui fuit toujours son total…hého ! vous avouez le total ? c'est quoi le montant ? Fuites toujours plus effrénées de ces aliénés à la société de consommation…

 

Le total, le montant réel détalent même devant la question "et quand tout sera consommé que fait-on?"…si vous trouvez le plus infime gramme de sérieux et de sérieux dans cette société de pitres ? si vous y dégottez une seule phrase rationnelle et d'adultes ? Non, cette société est absolument indéfendable quelle que soit "l'entrée" de la réflexion.

 

Or, nul ne cause plus de torts que qui a tort !!! n'ayant strictement aucun grain à moudre, aucune théorie qui rende fier de la partager, aucun raisonnement qui tienne la route, rien de sortable dans un débat – il ne reste à l'échec massif qu'est d'imposer, ainsi à tout le monde, une organisation sociale irrationnelle et sans issue - que la PRESSION…tous les régimes autoritaristes qui n'avaient pas, non plus, "d'idées vraiment montrables" ont toujours agi ainsi…vous ne pouvez, raisonnablement, convaincre vous cognez, vous assenez, vous matraquez, vous vacarmez, vous publicitairisez, vous mentez et fuyez sur tout…pas d'idées = que de la pression !!!

 

Ainsi – si vous avez encore assez d'amour social pour que vos frères humains ne se tuent plus pour du vent (la société de consommation ne mérite que tous les irrespects possibles, oui ou non ?) – brisez le piège !!! juste comprendre (et faire comprendre) que la société de consommation refuse toute réelle liberté d'expression. Tout se passe sur cette scène où le mépris et la déconsidération qu'elle a pour les humains explose (avez- vous entendu, par exemple des "si c'est leurs lubies d'écrire, etc…laissons- les perdre leur temps!" ?–oui bon, alors poursuivons !!!)…mais si vous touchez à son noyau dur : LA QUITTER, l'abolir, passer à autre chose, changer radicalement de style de vie, ne choisir que les solutions dites alternatives – vous allez recevoir de face toute sa hargne, son ressentiment, sa jalousie, sa furie, sa tyrannie, ses dérèglements, son refus des libertés***, et donc son rejet concret de toute liberté d'expression…

 

**** la "seule" liberté admise est celle de faire semblant…d'avoir la liberté d'acheter et de s'en extasier comme des aliénés !!!

 

Ils veulent bien que vous parliez pour ne rien dire mais pas plus !!! expliquer en sachant impliquer…faire changer les mentalités par la joie, l'humour, les impertinences, les démonstrations percutantes sur le vide sordide ou complet et le manque de sérieux indéfendable de consommer – là on ILS NE LE SUPPORTENT PAS…fin de la soi- disant liberté libérale…oui vous savez celle du "tout pour moi et rien pour les autres"…

 

N'empêche qu'ils viennent là, d'avouer leur plus grande fragilité : tu les refuses, tu n'y crois plus,  incroyable, mais ils disparaissent tels des bulles de savons

Quittez- la société de consommation c'est effectivement l'anéantir !!!

 

Merci du renseignement ?

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Commenter cet article