Ne pas en revenir

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

3054481172_3f9d967d29.jpg

"Lorsque l'on parle de revenir c'est du tour opéré sur la surface transparente des choses qui donne corps (lors de la désignation d'une synthèse infra- mince) aux événements." (p. 27)***. Non nous tournons pas en rond puisque le même ne revient jamais. "L'identité des retours est l'opération de synthèse effectuée par notre conscience sur des cas ressemblants" (ibid). Seul ce qui devient revient. Si ce n'est pas incorporé, enchâssé dans le vécu, enraciné dans le réel, si cela n'appartient pas à la phylogenèse – cela glisse sur les choses. Sans s'y pouvoir infiltrer en rhizomes.

 

**** Pacôme Thiellement – Economie eskimo, le rêve de Zappa – 2005.

 

Ce qui devient participe des transformations qui forme les changements qui te forment. Si vous n'êtes pas déjà tout le changement Vous ne pouvez inciter au changement. Ce qui informe donne forme par la formule de sa configuration. De sa conformation puisque la forme est formation. Qui trans- forme (traverse et va au delà des formes) les forces en formes. En tournures qui nous tournent et retournent sur le flou persistant de certaines pensées. Par exemple, celle où notre corps – par sa chimie, ses articulations, ses postures et positions – crée, véritablement, sous nos yeux, nos pensées, nos émotions ou nos sentiments.

 

Ce qui implique la réversion. En modifiant sa chimie, ses articulations, ses postures et positions (par le cerveau magicien qui simule et obtient, ainsi, le réel entier) nous modifions le corps. Ce qui va en un sens va dans l'autre.

 

Mais encore ?

 

"Seul ce qui déborde est bon. A force d'insistance, un événement que l'on fait revenir, qui macère dans l'incantation fictionnelle, finira par réellement nous advenir. Tout ce qui est écrit arrive. Il suffit de le faire tourner assez pour déterminer avec précision sa tournure et l'incarner. C'est à ça que sert le style : opération magique par excellence d'où naissent les différences qui se ressemblent, pour venir au monde, par maints détours qui sont autant de retours." (p. 26, ibid),

 

S'élucident les mystères des "manipulations" puisque plus une choses est dite (revient) et répétée plus elle semble vraie, évidente, indiscutable, convaincante. Le revers de sa médaille c'est que rien ne l'enracine dans le réel: si vous êtes incarnés vous le détectez. A la différence des paroles de sagesse, très profondément intégrées dans la réalité. Ce pourquoi qui se les a répété et les a absorbé en obtient un rayonnement lumineux, paisible et très appétissant. La réalité étant isotrope (ce qui réussit ici réussit ailleurs) vous pouvez utiliser ce que les toxicités et les perversions nous apprennent. Soit nous pouvons les remettre à l'endroit et en savourer tous les nectars. Sans effets secondaires. Le fond de la connaissance du réel c'est de maîtriser comment les forces créent des dormes.. Et comment les formes deviennent des forces.

 

Comprendre le pourquoi, en plus, ne peut que rajouter de l'intensité ardente dans votre vie.

 

Ne pas en revenir ? Qu'une simple tournure d'esprit vous fasse tourner dans le bon sens !!!

 

Ne pas en revenir ? C'est que vous aviez oublié de partir. De vous départir de partir. De partir de votre part, de votre part qui ouvre ou non le partage des autres parts.

 

Ne pas en revenir ? Que trop de technologies tuent nos forces vives, que moins vous vous ensevelissez d'objets plus votre joie se prouve immense. Que cette société semble bien tourner à l'envers, refuser les lois de la réalité et que (dans ces conditions) la désobéissance culturelle vous libère, vous affranchit, vous émancipe de tout.

 

Ne pas en revenir ? oui oui ne pas réintégrer, rentrer ou retourner – ce qui prouve bien qu'ailleurs existe, que des solutions alternatives se montrent bien plus sérieuses, englobantes, solides, avisées, responsables, cohérentes, incluantes que le monde à l'envers du capitalisme (preuve étymologique s'il en est, "ce qui marche sur la tête" de caput)

 

Ne pas en revenir ? que toutes les solutions résident déjà bien dans nos corps et que bien peu d'efforts vous conduisent au paradis sur terre. Sa source est dans la tête. CQFD !

 

Oui oui nous savions bien que tu allais y venir. Pour ne plus y revenir !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans sentez la santé

Commenter cet article