Noël à mi-octobre ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3113901772_1525fa335f.jpg

Déjà les publicités envahissent sans la moindre dignité les boites aux lettres. Décryptages de cette absurdité ?

 

L'événement "historique" auquel "croit" le plus le commerce c'est Noël, son eldorado, sa mine d'or (pense-t-il) – donc un de ses points très faibles…seulement, cette précipitation par mimétisme (l'autre le "fait" – donc sans réflexion ni recul (le propre de l'irrationnel) je vais faire, idiotement, pareil)…ce qui tombe immensément mal. Le contexte concret vous connaissez ?

 

Halloween – fête de création commerciale s'il en est – n'est même pas arrivé…et Noël grimace de partout. Il vient de prendre un coup de fantomatique, de spectre peu attirant et de monstre, non ? Aussi, toute l'avalanche des "à payer" qui tombe, vient de tomber, et continue à tomber, très drue, sur les ménages. Ce n'est vraiment pas le moment !!!

 

L'irréalité sature l'atmosphère 2012. Noël n'est plus raccroché à aucun réel, aucune tradition, aucun courant social ni humain. Qu'est-ce qu'on fête au fait ? Sait plus, oublié, panier percé d'ex-maturités…Cela s'est, si lugubrement, rétracté en maigre label commercial. Que cela a donc l'air triste. Presque désespéré !!! Ce n'est plus qu'un "devoir", une corvée, une obligation pesante – dont les courbatures commencent déjà à peser. La majorité d'entre nous risque d'en devenir EXCEDEE bien avant l'heure…quelle absence de psychologie et de doigté d'atterrir, ainsi, complètement déphasé. Insensé. Sans plus aucun sens des mesures et des réalités…cela blesse de partout !!!

 

Et puis devant d'aussi grosses ficelles – ne serait- ce pas agir de juste OUBLIER LA CRISE. Donc, dans le sens le plus courant du mot, tel que l'entend la majorité, c'est bien un "complot"…afin de nous leurrer, truquer la vie, "marteler" les circuits collectifs d'informations, y créer de toute pièce l'asphyxie de communication vraie, se l'approprier…oui oui privatiser à 100 % Noël !!! Mais cela tombe très mal : ça avive la crise. Met de l'acide sur les plaies des sensibilités. Fait paraître Noël tel un intrus, un corps étranger, …c'est pas nous du tout !!!

 

D'où – la clarté d'une réaction de santé collective en contrepoint -  Noël 2012 risque bien de devenir : des cadeaux, oui mais plus aucun de commerciaux  !!!

 

Déjà entendus : En 2012, 0 minute d'écoute. En 2013, je t'offre 1 heure par semaine d'écoute…où tu pourras profiter de mon oreille afin de me dire, selon ta méthode, ce que tu veux – et je m'astreins à ne pas interrompre pour juger ou condamner. Juste pour cibler les informations…aussi, que des cadeaux ne venant que de l'humain à pleine mains, plus de la machine, encore….etc…tant de "cadeaux" de cette nature sont en train de se concocter dans la lenteur des inconscients…

 

                        Ce Noël privatisé risque de rester le dernier SANS NOUS !!!

 

             Après le libéralisme si sec et exagérément radin – les grandes libéralités ?

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans le ridicule qui tue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 16/10/2012 18:06


effectivement vous avez le regard acéré - ce sont vraiment des guignols - mais on se détache, collectivement, d'eux, c inéluctable - déjà largués ce sont de futurs égaré-e-s...

imagiter.over-blog.com 20/10/2012 06:01



il faut quitter