Non seulement les prétendus dirigeants sont "marginaux" mais tous leurs débats ne parlent plus que de détails

Publié le par imagiter.over-blog.com

224333897_28d76bb1fd.jpg

Déjà que seulement 17, 55 % des adultes de plus de 18 ans ont voté aux dernières élections cantonales et que les anti-élites actuelles ne parlent que de cette infime minorité. Avouant qu'elles ne pigent plus rien à la majorité de 82,45 %. Qu'elles ne parlent toujours pas des 7,10 % de bulletins blancs et nuls, soit les 2/3 des minuscules 915 504 voix du FN, dont il n'est que trop abondamment parlé.

Etc. En tout c'est identique: "leur" réel se montre toujours plus à part, à l'écart, à distance interstellaire, en abrupt décalage, en marge – à errer dans leurs errements, pour lesquels nous ne pouvons plus rien … sinon nous en protéger !

 

Ce décalage entre hallucinations et illusions de ces marginaux archi minoritaires qui se "croient" encore au pouvoir et de l'ample réalité QU'ILS ONT QUITTE – nous oblige à leur reprendre toutes les réelles responsabilités des mains…

 

La conclusion logique n'est-elle pas que ces anti- élites au non-pouvoir ne parlent plus que des restes, des rognures, des détails minimalistes, des marges, des résidus, des déperditions, des reliquats, des déviations aux VRAIES majorités. Leurs attitudes outrageusement marginales, contestataires ou asociales ne sont plus recevables nulle part.  Il faut leur redresser les bretelles. Ils doivent se soumettre (citation) "à la loi d'airain de la réalité", même si elle ne leur convient pas. Lorsque l'on ne FAIT PARTIE D'AUCUNE MAJORITE on change de ton. Ces espèces de bouffons encombrent des lieux dont ils ne sont plus dignes. Parlent de ce qu'ils ne connaissent plus. Font ce…stoooopppp! Etc.

 

Il faut les traiter en ce sens. Des illusionnés, des leurrés, des abusés, des mystifiés, des délirants. Bref, des individus devenus inaptes, incapables, incompétents, impuissants à parler du réel. Du réel entier, global et intégral. Ces marginaux ne dégoisent plus que sur leur vision partiale, tronquée, partisane, amputée, rétrécie du monde. Ils ont perdu tout accès à l'objectivité, au sérieux, à la pondération, au calme, à l'impartialité, etc – bref à la faculté de comprendre LE COLLECTIF. Laissons- les dans leur petit coin sordide.

 

Et reprenons tout, absolument tout, en main. Ces déficients graves ne doivent plus rien toucher de collectif.

 

Inconscients, irréfléchis, désinformés, distraits, écervelés, inattentifs, légers, routiniers, sans envergure ni vision collective, si décevants – ils doivent retrouver le cycle d'apprentissage de la socialisation et reprendre la route d'apprentissage des bases des raisonnements et du maniement des concepts.   Ils sont tombés tout en bas.

 

Du fait de leurs usurpations, tout ce qu'ils volent à la société (privilèges, passes-droits, revenus, exonérations, dérogations, etc.), ne sont plus que des abus immérités et inconvenants. Dont ils doivent, toutes affaires cessés, en restituer le trop perçus, aux vrais "responsables"…

                                  

                                                                                  Qui ne sont pas eux !!!

 

Non seulement les prétendus dirigeants sont marginaux mais tous leurs débats ne parlent plus que de trop infimes détails.

 

Voici leur cure forcée de retour au réel avancée !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org ,  onglet 3  "Why do we left the left wings ?", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

Publié dans grandes engueulades

Commenter cet article