NOUVELLES MANIERES D’INTERROGER LE REEL (1) - Format de la formation

Publié le par imagiter.over-blog.com

5217016893_8358125391.jpg

Il existe, déjà, tout un ensemble de méthodes d’analyses et d’approches du réel qui ne se montrent qu'utilisées unilatéralement, dans un unique domaine, sous un angle d’arc de 45 ° au lieu des 360 ° du réel ENTIER _ soit quelque peu arbitrairement…Possible (sans rien écorner sinon la bêtise qui semble dominer en « haut » - le rassemblement des plus idiots ?) d’user de toutes ces méthodes existantes pour interroger, tous azimuts, le réel. Multiversitairement. Il émerge bien, de ce fait, de nouvelles façons d’interroger. Le réel permet d’user de toutes les grilles mais dans un ordre différent. Compulser tout l'existant et le voir sous un jour tout différent. Commençons…

 

Format de la formation

 

Il est des mots qui flottent tellement dans les discours ambiants – qu'à la limite, ils ne veulent plus rien dire. Ca flotte d'un côté ou de l'autre, mais l'ambivalence dominante peut le faire basculer d'un côté ou de l'autre. Jusqu'à ce que le mot nous semble ne plus rien vouloir dire.

Plus rien dire- domaine de prédilection des manipulations… Le mot "forme" en fait, amplement, partie…De le préciser par toute la galaxie de sons qui tourne précisément autour de lui obtient par exemple:

forme formule format formation…excellent donc. Conjuguons, en conséquence, toute la précise forme avec ce matériel, toujours disponible, mais dont la majorité, étourdiment se détourne. Pourtant "méthode" avec voie, en étymologie, souligne précieusement la méthode offre, toujours, le chemin pour s'en sortir. Si vous aimez et respectez suffisamment autrui – vous êtes pour les méthodes. En forme pour écouter la suite ?

Le matérialisme semble tellement trop figé dans ces certitudes qu'il semble, bien trop, s'être fermé au réel. L'idéalisme met, parfois, abruptement, la conclusion avant toute démonstration: la fin est décrétée sans un regard sur les moyens. Le langage, comme par magie, échappe à cette double "ignorance" d'au moins (pour chaque thèse) de la moitié du réel. Avec le langage, nous vivons DANS la réalité (qui se reconnaît à ce qu'elle inclut tout et ne rejette et n'exclut rien). De l'entièreté réelle, nous notons moult êtres dans leurs retraits, leurs replis, leurs blockhaus de refus et de méfiances, leurs reculs étroits du réel complet. Dans un coin, pas au tout milieu si englobant de tout l'espace (être dans l'espace - et la Terre l'étant déjà, il paraît plus réaliste de danser, aussi, "dans" – sonne si bien!)…Le langage est partout et dans tout: vos surfaces d'accès à celui sont multiples si vous avez un état d'esprit d'ouverture absolue…

Ainsi, dans la matière même du mot vous vivez des latences et les phrases qui en surgissent paraissent sculptées de sagesse. La formule est dans la formulation, sonne parfait. Avec les effets induits: c'est dans la manière même dont vous formulez le problème que s'esquissent les premiers pas de la solution. La formulation offre la formule. La Formule telle le sésame qui ouvre les formes qui in- forment (donnent forme)…Nous avons déjà écrit des textes sur les atouts (délaissés) de la forme…Sue le blog et le site internet "freethewords.org"…

La forme c'est un format obligé – au point d'y trouver autant d'abondance et de nourritures mentales que dans le mot grec "logos" ? Sans doute !!! Ce format semble inclut dans la formation. La formulation parfaite pointe vers "la bonne formation c'est celle qui trouvele bon format". Le format (tout pétri de la forme qui in-forme) tourne dans les 360 ° du réel complet et atteint le lieu des bonnes questions : qui in-forme la forme? Etant entendu que kle s questions partisanes (tirer les draps des raisonnements pour avoir raison CONTRE un décrété adversaire – donc avoit tort face au réel entier) ne sont jamais les bonnes questions. L'idéologie vous fait rester au logis.

 

Le réel et le langage vous offrent bien plus

 

Plutôt que de vous rétrécir, amoindrir, rapetisser dans de malhonnêtes propagandes, des raisonnements tronqués et truqués, ces satisfactions de bas étages (se contenter de si peu!) – soyez du côté du réel et le langage.  Le réel et le langage vous offrent tellement plus…Comment il n'y a pas grand monde de ce côté ? Regardez encore, c'est en train de s'inverser: l'abondance sociale s'y trouve toute entière. Le futur s'y retrouve au complet. Alors ?

Une formation : donner plus qu'une forme qui in- forme, trouver une forme qui "forme". Végétalisation des images, pratiques de jardinier. Emonder, bouturer, corporaliser l'arbre (branches des bronches, tronc, écorce cérébrale, fleur de peau et plante des pieds, etc). Tout un monde qui s'ouvre (contenu tel germe mais germe du mot dé- volepere, le déroulement de l'infime qui "contient" déjà tout le gigantisme futur) – l'origine contient le germe du futur, il en a la forme mais en réduction précise. Notre monde actuel ne souffre-t-il pas de terribles problèmes "d'accommodations" ? Les synthèses latentes attendent toujours leurs "grands esprits" (pas une valeur de supériorité mais un descriptif du fonctionnement) et les rapports sociaux leurs "cœurs immenses" (pas une valeur de supériorité mais un descriptif du fonctionnement)…Les compétences semblent tellement inversées: nombre d'imposteurs ont pris la place des fonctions qu'ils se montrent tout à fait incapables de remplir et d'assumer. C'est gravissime: lorsque toutes ces suicidaires illégitimités se concentrent au sommet. Fort heureusement, afin de nous en sortir, nous avons les merveilleux alliés du réel et du langage. Affiliés, eux, au gigantisme (tant interne qu'externe)…

 

Vous comprenez à quel point trouver le format de la formation est, soudain, devenu plus essentiel que toutes les pubs, les médias trompeurs, les leurres intellectuels, les impossibilités hurlantes de savoir analyser et synthétiser "à bon escient" – bref tous les conformismes quels qu'ils soient (à soi-disant "success story" ou pas!). Rien de cela ne fait le poids, rien de cela ne tient la route. C'est du pipeau, tout est faux (faute de méthodes), etc – sinon pourquoi auraient-ils tant besoin, oui besoin de la publicité (arme de ce qui est faux et ne peut se placer sous le soleil de la raison et ses exigences d'arguments fondés) ? Plus rien d'essentiel ne se tient chez les dominants et leurs médias si puérils. Notre tâche se profile comme empêcher que leur inéluctable chute n'entraîne personne d'autre qu'eux

 

Vous comprenez à quel point trouver le format de la formation est, soudain, devenu l'essentiel…  

   

 

 

 

(à suivre) 

 

Aussi le site freethewords.org à suivre de près, par exemple, sur l'onglet 4, " Je  ne parle plus à qui a raison ?"  ou 3nul n'est nul", sur l'onglet 3,  "Légalité de l'égalité"…etc

 

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

92gz0isu9p 19/12/2019 10:17

Baseball bat, a proficient winning player which suspected which very little manage in fortune continues once and for all, shrugged, pocketed his or her takings together with progressed.

wkihjg2l1y 08/12/2019 16:23

What's more - you get quality writing with helpful consultations at affordable prices.