Obéir - désobéir

Publié le par imagiter.over-blog.com

4960472132_82557ced6f.jpg

L'obédience, cette appartenance, c'est juste se rétrécir à obéir, alors ? A quoi sert l'obéissance ? A qui plutôt ? Se conformer c'est prendre une forme qui n'est pas votre. Comme Alien (l'autre) nation ? Ob- tempérer ceci ne tempère plus rien (ob- formant préfixe pour "en face, à l'encontre") c'est donc extravagance et excès que d'obéir – vu sous certains angles…


Se conformer c'est prendre une forme qui n'est pas la votre. La forme, contenue dans le mot, montre, de ce fait, obéir comme gobéir, gober, boire comme du petit lait de la pisse d'âne frelatée. Ce qui place, nettement, obéir, sous les auspices de dénis du réel. Acquiescer, s'incliner, se plier, céder, se soumettre ou suivre – en dessinent toute la précise gestuelle posturale. L'ordre, la disposition, l'agencement ou l'organisation vous en sont plus qu'extérieurs. Puisque vous vous sub- ordonnez…


Très corporel que d'obéir. C'est un ordre, un rangement surgi d'une tête pour apprivoiser les corps, jusqu'à leur enlever toute initiative, toute rythmique personnelle.  "Il est toujours facile d'obéir, si l'on rêve de commander" (Jean Paul Sartre). Ce bilatéralisme paraît enfermer obéir dans un espace social restreint (celui du désir unique de commander ! et si nous ne l'avons pas ?).


Pouvons- nous y échapper à ce filet ? Dés- obéir c'est inverser obéir, c'est le transgresser, lui résister. Tout ce que nous venons de voir sera détricoté. Défait - jusqu'à…ce nouveau jamais, encore, décrit…


Pourtant, dans désobéir, il semble y avoir autant de limites restrictives que dans obéir. S'il n'y a plus personne pour commander peut-on encore désobéir ? Des manières de désobéir paraissent conduire à la maturité, la plénitude, la sagesse ou l'épanouissement. D'autres, tout au contraire, vous rapetissent au mesquin, au restrictif, au systématiquement contre, au puéril et au suivisme. En fait, vous "obéissez à désobéir"…Ces attitudes desservent, frontalement, la force, la noblesse et le courage de désobéir. Genre 1793 où "c'est un devoir sacré des peuples que de résister à l'oppression". De la sorte, de lui désobéir jusqu'au bout !!!


Comment procéder afin de toujours se maintenir sur la crête de désobéir ? Un des buts, très oubliés, de 1789 c'est "l'autonomie des consciences"*** – où vous n'avez plus besoin ni d'obéir ni de désobéir !!! Quel serait ce miracle ? Auto- nômos c'est à votre rythme, sous vos mesures et selon vos règles: la conscience autonome OBEIT, en  fin de compte, au bon, au juste, et au beau…"Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'il te fasse", ose la constitution de 1796 où il reste rare de tutoyer, tout de même…Le but de citoyenneté – ce devoir qui n'existe que si les 4 droits de l'homme sont remplis…Les bourgeois nous gavent de ces mots, gluants d'abstraits, qu'afin de nous en écœurer, de nous en lasser et de nous faire sous- estimer la puissance réelle de ces droits (pas le diffamatoires droitsdel'hommisme mais des droits naturels !). Ne jouons jamais "leur" jeu c'est la base même de désobéir. En français courant, c'est "sans avoir à se justifier et cela de naissance, tout le monde a le droit à un toit, à de la nourriture, à des soins et à du savoir"…Sans cela comment pourrait-il exercer, avec sérieux, son devoir citoyen. Grelottant, malade, le ventre vide et sans aucune minute pour apprendre ?


Ainsi recadré, ce sont bien les gouvernants et dirigeants qui DESOBEISSENT, sans cesse, aux règles sociales. Déréguler ça veut dire désobéir, se tirer des règles, ne plus jamais être réglo, devenir irrégulier (donc gangster !), sans forme référente et sans rythme montrable. C'est d'eux mêmes que ces dirigeants se sont mis hors la loi, hors des lois…A nous de les y ramener ou de les "dégager" !!!


Ce paradoxe central aboutit à la claire vision que DESOBEIR C'EST, en fait, OBEIR PLUS QUE LES AUTRES. A ses propres prescriptions internes, à sa morale, à ses objectifs qui "rendent votre démarche universelle" (selon Emmanuel Kant)…toute nouvelle élite, en constitution, obéit plus que les autres à ces "impératifs catégoriques" exigeants.


Il devient alors très "intérêt général" que chacun-e déclinent ses obéissances internes qui la/ le FONT DESOBEIR aux désordres externes…ici ou ailleurs !


Pour nous, la désobéissance centrale c'est la désobéissance CULTURELLE. Ne jamais suivre les "ordres" vendus et les "prescriptions" mercenaires des médias dominants. Et d'apercevoir, par exemple, dans nombre de blogs, des relais insistants à ce qui nous est déjà trop matraqué sûr que ça rend malade de dégoût et de réprobation. Puisque ce second volet (à désobéir toujours aux médias!) devient de diffuser, de relayer, de faire connaître PRINCIPALEMENT ce que ces médias délaissent, censurent  ou ignorent…


Que tant d'individus, se prétendant très à gauche ou d'extrême gauche, ne pratiquent pas ces 2 voies fait penser, qu'existentiellement, ils ne le sont pas du tout. Ils se clament d'extrêmes gauches et ne parlent que de nos ennemies les stars "les plus grands défenseurs de ce système". Vu leurs exorbitants privilèges à maintenir…Et que, du même mouvement, ces imposteurs humilient, piétinent, calomnient, n'aident jamais à la diffusion de tous ces talents non acceptés (déloyalement) par le système…et qui "sont de leur camp" !!!


DESOBEIR à  "leur" culture semble, ainsi, l'acte central. Désobéir à leurs "commandes" musicales. Désobéir à leurs livres régressifs et morts. Désobéir à toutes leurs images. Désobéir à leurs raisonnements. Désobéir à leurs croyances. Désobéir à leurs modes immodestes. Désobéir à leurs mentalités. Ou, encore, désobéir à leurs styles de vie…Mais, surtout, surtout, désobéir aux stars…Voici un programme plus que complet que nous pratiquons depuis toujours. Ce qui nous permet d'offrir musiques, images, textes et raisonnements qui n'auront donc fait que désobéir…dans le moindre détail

.

A tous les ordres des dirigeants des extrêmes gauches comme à tous les ordres culturels d'individus, pour nous, déshonorés. Etc.


Est- ce que notre récolte est troooop belle ?


Nous y avons "obéi" aux règles de l'art, aux exigences des talents, aux nécessités internes d'écrire ceci non pour les profil et profit "commerciaux" mais pour l'authenticité fondatrice. L'honnêteté qui veut qu'un artiste ne soit pas schizophrène, genre qui dénonce, sur scène, le système. Et, dès le rideau tombé, ne fréquente plus QUE les dirigeants (dénoncés sur scène !) au point d'éviter systématiquement (24 h sur 24) "son" public !!!

 

Désobéir se prouve, ainsi, par l'existentiel…Dès que suffisamment d'individus l'auront compris – les imposteurs vont tomber comme des fruits blettes !!!


SE TROMPER ainsi  D'ADMIRATIONS – purée fallait être sacrément cons !!!

 

*****  très détaillé dans le chapitre 2 de  "Légalité de l'égalité", onglet 3 que vous pouvez lire ou télécharger intégralement et gratuitement  sur le site internet à but non lucratif freethewords.org .

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org ,  onglet 3  "Why do we left the left wings ?", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 09/09/2013 16:34


salut et merci pour les bons coups de Rue89 avec un découpage très rythmé et précis des pages...vrai un enchantement - comme un bébé qui a grandi et qu'on retrouve plus grand...


si vous voulez ELARGIR partageons les plans § idées toujours pour le non lucratif


merci d'exister en tout cas Gun même...

trouble fêtes 07/09/2013 23:37


 


Aujourd'hui préférons-nous avoir raison qu'être de raison... rarement s'avoir s'accorder d'accorder l'encordee d’abondants abords...


Puisque d'abord tout est abords et tout ne peut que rester abords (même à bâbord *

gun 17/03/2011 19:11


extrêmement merci - la palabre africaine cherche surtout à ce que tout le monde parvienne à l'accord pas à avoir raison - idem pour les amérindiens qu'un ne soit pas d'accord peut effacer la joie
que beaucoup le font.
conversations généralisées en occident ?
avec mot d'ordre désobéir à la culture dominante ?
a +


Garggle 17/03/2011 18:39


Par moment pas d'accord mais tu as une sacrée verve et une sacrée plume ! l'encre coule !
Continue, tes pensées sont intéressantes