Obsolescence intégrée ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3371632226_53f24d21e5.jpg

Est-ce que nous ne serions pas, actuellement, face à une situation strictement inconnue, imprévisible, inexplorée, imprédictible, "ignorée" etc – mais quasiment personne ne semble y être à la "bonne" place !!!

 

"Pour entretenir les nouveaux mécanismes de motivation, conseils et de contrôle du comportement humain, l'économie consumériste doit se reposer sur l'excès et le déchet (p. 55 - Zygmunt Bauman – Consuming life – S'acheter une vie, octobre 2008)." Ce qui veut dire que, pour les esprits sensés et adultes, la sarabande des nouveautés est en train de dépasser, de loin, toutes les cibles de la demande actuelle. C'est une course que l'offre capitaliste a donc déjà perdue. Plus grave : "ce n'est qu'ensuite que les applications sont cherchées": Le manque de planifications, de solidités et de durabilités rend le système toujours plus friable. Rien n'est jamais calculé, étudié, estimé, compté, etc – non non, la demande (en passe de devenir "adversaire"!) est assiégée de partout. Asphyxie. Il n'est que de voir internet 2012 (mais, ils n'écouteront jamais les voix réalistes!) – tout ce qui marchait est en train de présenter la trop même "présentation" sans attrait…payer, payer premium, défilements si dissuasifs et tout voir vous glisser entre les doigts : ce chef d'orchestre trop unique semble en train de perdre beaucoup de regards attentifs…on vous vend juste le souvenir de ce qui fut agréable sur ce nom, mais l'écœurement le fait vite effacer (le nom devient rejet)…L'obsolescence intégrée ne peut, à terme, qu'œuvrer à dés- intégrer !!!

 

… seul(e)s qui sauront rester comme dans les années précédant 2012 attireront encore la curiosité, le désir de suivre et le respect, etc…Nul ne veut "courir" pour la Bourse, le scandaleux parasite, entièrement déchu d'avoir tant "socialisé ses pertes" (mais jamais ses prétendus bénéfices"…le grand siphon va entraîner tout ceci lorsqu'il sera …débondé le bouchon !!!).

 

L'obsolescence intégrée se retournera, immanquablement, contre qui l'initie. Les cycles s'accélèrent tant – que vous en devenez obsolètes avant même d'être nés. La durée marketing de quoi que ce soit dépasse rarement une portion de journée (tout demeure un peu "consistant" juste les jours virtuels qui "précèdent" le sortie…)… Observez bien ce qui arrive aux produits nouveaux, plus vite que le battement d'œil, un autre va affirmer tout faire pareil mais en mieux…pendant que les incidents se multiplient, faute de périodes d'essais préalables suffisamment longues…que le "délai d'essai" n'existe pas assez pour que le "on en parle" ait le temps de commencer "d'alimenter" toute la suite du produit. Oublié avant que d'être mémorisé… l'aspect légèrement caricatural de cette présentation, l'est bien moindre que l'on pourrait l'imaginer… vrai ou faux ?

 

Excessifsexcès qui rendent, donc, le capitalisme toujours plus…insignifiant, au sens de sans sens, illisible, incaptable, totalement brouillé d'incompréhensible…

Et les déchets ? Les faits insistants sont que le volume des déchets suive la courbe de ces "nouveautés" ci-dessus décrites… ce qui, traduit en langue adulte et responsable, élucide que tous ces rythmes deviennent exponentiels…ce qui (face à une situation strictement inconnue, imprévisible, inexplorée, imprédictible, etc) ne peut conduire qu'à l'infranchissable mur de la limite naturelle de l'offre…ce qui – fera de "la baisse tendancielle du profit" un doux compte de fées…puisqu'il s'agira d'embouteillages monstrueux, d'encombrements insolubles, d'incommunicabilités des communications, d'impossibilités d'extraire les informations "motrices", "déclenchantes" comme de sérier celles qui allègent, résolvent, filtrent, structurent, etc…(nous avions déjà alerté dans un blog "comment le capitalisme se et à fos tous les génies" !!!)…Même les déchets deviennent excessifs !!! Fallait changer de paradigme depuis longtemps – le revenu d'existence aurait dû être installé, mondialement, depuis tant d'années !!!

 

Tout cela à cause de l'inadaptabilité des têtes à fric, de leur psychorigidité, de leur "possession" par des routines mentales phagocytantes et paralysantes, de leurs incompétences à écouter toutes les versions, propositions alternatives, autres voies, etc – bref, ce que nous avons résumé en ce blog "le capitaliste ne connaît rien aux affaires" ou bien "le capitalisme rate toutes affaires globales", etc!!!…

 

Voici – tout ce que nous avions analysé et prédit (afin que cela ne se passe pas, évidemment) aura été "ignoré" (il n'est pire "ignorant" que qui fait semblant de regarder ailleurs, vous dédaigne et méprise – clair, que c'est son seul intérêt qu'il/ elle piétine, en réalité !!! Et qu'aucun apprentissage ne la/ le guérira de son manque oui de …réalisme !).

 

Nous nous trouvons bien face à une situation strictement inconnue, imprévisible, inexplorée, imprédictible, etc – mais quasiment personne ne semble être à la "bonne" place !!!

 

Mais d'autres diagnostics nous montrent dans la plus désavantageuse des postures : "Face au pire des mondes " ( Michel Béaud ).

 

Nous, nous optons pour un monde mené par la bêtise bestiale, bloqué dans sa folie – mais que l'intelligence désintéressée peut encore sortir de l'ornière !!!

 

                                                           Et vous, qu'optez-vous ?

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi queLA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 19/09/2012 07:08


rebonjour


vos blogs ont une haute tenue - c très émouvant de le reconnaitre - vous aidez à vivre droits face à "leur" chaos - merci

imagiter.over-blog.com 19/09/2012 12:34



bonjour - purée c trop mais ce n'est pas tropismes, merci aussi