On classe d'abord, on réfléchit ensuite ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5497576863_1e943d72bd.jpg

Comme si l'acte simpliste, simplificateur, réducteur, élémentaire de foutre une étiquette dispensait, ensuite, de penser réellement. Comme si, à partir des classements, seulement, on pouvait "expliquer" quoi que ce soit…

 

Cette lâcheté collective qui fait que penser soit, frauduleusement, considéré comme "trop "difficile" par nos pas contemporains…cantonnés, majoritairement, dans des façons de penser qui datent de 50 ans ou un peu moins (mais pas d'hier ni, surtout, d'aujourd'hui !), chaque glissement de laxisme (envers eux- mêmes!) rend DE MOINS MOINS SERIEUSES les prises de décisions collectives…

 

Omettant de se signaler, à eux- mêmes, qu'ils n'ont de pensées "personnelles " que celles des anti- conformistes d'hier !!! Peu reluisante position – dont ils font celle qui s'octroie le "droit" (sic) de toutes les censures et diffamations…des autres…Eux mêmes s'extrayant des circuits de vérifications et de débats de fonds à "armes vraiment égales".

 

Moi-même, je suis contraint de reconnaître que, dans ma vie courante, je "subis" trop de ces absurdités infondées. Indéfendables. Jamais argumentées. Et que, me prenant en main - le but du soi- disant "libéralisme", pourtant, alors que c'est, de fait, une privatisation du droit à s'exprimer "efficacement", de disposer de sa vie (comme disent des anthropologues les U.S.A. c'est l'U.R.S.S. avec encore moins de libertés individuelles pratiques. Et un pouvoir (non élu non plus) aussi omniprésent. Dans la culture c'est une honteuse invasion !!! Sa soft dictature rétrécit nos possibilités existentielles…sauf pour les irréductibles, ces si passionnants dissidents radicaux qui mènent, encore, malgré tout, une vie extatique où chaque jour ressemble à un brasier "ruisselant de sensations" …Aucun média n'est "apte" à les recevoir – vous captez l'ampleur de leur victoire ?. La "victoire" (pour les cerveaux cramés aux drogues dures des médis) ce n'est pas, à soi seul, vaincre (comme un film d'éternel ado!) la visibilité des pouvoirs. C'est expulser de sa tête toute tentative d'effractions de ceux- ci, c'est "percer tous leurs secrets" et leur faire savoir, bien en face, à quel point vous les "savez" sordides, petits, mesquins, sans grandeur ni sans flamme, toujours mentant, toujours trichant, en tout si pitoyables, etc , que d'etc.! Bref, un flagrant ECHEC DE VIE: assez de frimes – des "éloges payés" n'en sont pas…

 

Ils ne supportent pas une seconde de notre réelle présence: devant nous, ils ne se conduisent QUE comme des vaincus et des perdants. Est –ce clair ?

 

Après cette approche plus exigeante qu'à vos habitudes – vous percevez mieux à quel point qui classe d'abord et réfléchit ensuite – est très toxique et dangereux pour la collectivité…Il y a tant de soft terroristes, conformistes enkystés de sociopathie que la société "délirante" incite si imprudemment…Evidemment, lorsque l'on est assez arriéré pour penser "propres sur eux propres dans la tête !" on se montre un dirigeant extrêmement NOCIF…

 

Qui classe d'abord et réfléchit ensuite, ne réfléchit jamais en fait. Trop occupé(e) à classer, à classer toujours à sans cesse classer (à ce jour aucun grand auteur n'a "fondé" la place intellectuelle du classement – John Dewey a bien inventé une bonne méthode mais elle se "limite" à "comment retrouver rapidement un livre dans un amoncellement disparate". Avec toutes les extensions possibles dans d'autres domaines…Ce n'est pas une philosophie du tout : à noter que qui étale sa déchéance en insinuant, lâchement "je ne philosophe pas!" ne sort, tout le temps QUE des "idées reçues" des pensées prémâchées toutes fondées par des philosophies. Donc cette personne dit, à chaque seconde, l'exact inverse de ce qu'elle fait. Qui est vraiment fou/ folle dans cette société effondrée (faute d'exigences envers elle- même!) ?

Certainement pas nous !!!

 

Qui classe d'abord et réfléchit ensuite…oui.

Et salement !!!

Les plus grands perturbateurs de la civilisation se démasquent bien comme c'est fouteurs d'étiquettes. Puisque ils/ elles le font vraiment N'IMPORTE COMMENT…

 

Ils dévalisent, dérobent et dévalisent le sens de trop insensée manières…

 

Leur barrer la route, c'est, désormais, protéger la santé collective…

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org ,  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " ou, encore,  onglet 3  "Légalité de l'égalité". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

 

 

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article