Où sont les abstentionnistes ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3602901959_916ea66af4.jpg

Entre 19, 59 % en avril et 42,77 % en juin – c'est plus du double de différence, plus 23,18 %. Et – la fin de la facilité des cervelles médiatiques qui expurgent le réel de ce que leur fonctionnement capricieux ne veut pas en savoir – le réel reste COMPLET. L'irréalisme aurait –il définitivement pris place dans les têtes dirigeantes ? Aucun attitude raisonnable chez qui que ce soit n'est apparu devant le plus grand parti de France – les abstentionnistes !!! ***

 

 voir "le 3 ème tour – histoire secrète des Motivé-e-s sur le site internet gratuit freethewords.org, au titre " Le 3 ème tour ",  ***livre que vous pouvez télécharger gratuitement en cliquant sur l'onglet 1.

 

Cachez ce réel que je refuse de voir. Les abstentionnistes appartiennent à absolument TOUTES les formations politiques. Le message est donc clair et volontaire (il y a de l'intelligence derrière, oui !) et c'est nous ne voulons plus de l'offre politique existante. Oui offre ? Se comportant tels des produits de marketing où la République n'est plus qu'une décoration dans les discours. Mais pas dans les comportements. Il faut leur parler comme à des produits. Que des comportements antirépublicains dans ce REFUS de parler des abstentions ? Oui, si elle est une et indivisible de REFUSER d'entendre les abstentionnistes, c'est d'abuser d'une position de "monopole" strictement interdite par toutes les législations et habitudes actuelles… c'est bien s'engager dans une voie passéiste sans issue…

 

Et si Jean Luc Mélenchon était la dernière chance des politiques figés et congelés dans une Vème République qui fonctionnerait SANS la moitié de la population ? Mélenchon n'aurait donc pas échoué pour son propre chef – c'est, eux, engoncés dans l'irréalisme et l'impossible, sourds et aveugles, qui ont raté, loupé, manqué le fait Mélenchon…Ils n'ont pas saisi la dernière chance et semble n'avoir plus accès à la lave qui roule sous es foules…

 

Ils ont avoué que rien de nouveau ne pouvait plus entrer dans leurs routines aliénées. Où est le vrai changement lorsque vous vérifiez qu'à chaque changement incarné qui survient, ils se montrent strictement incapables de s'adapter, de faire une place, oui d'assimiler tout changement.

 

Le paradigme politique a changé – ce n'est plus à nous de nous taper "leur" changement c'est à eux d'assimiler les nôtres !!!

 

Tout comme une colonne en marche – et qui change à 180 ° de direction …qui se croyait en tête se retrouve à la traîne, en bon dernier et complètement largué…

 

Paumé, perdu, égaré, fourvoyé, incapable d'accéder au sens des choses

 

                                               …comme à celui de la marche ?

 

…la suite dans "L'unité combien d'unités ?" – les chiffres de l'abstention oui ça COMPTE !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 18/06/2012 18:29

Vérification par le réel ?

"Une majorité claire pour gouverner" – décidément ils n'en ratent pas une - Les Echos du 18 juin 2012
Alors que justement plus aucune clarté de gouvernement – c'est l'opacité garantie, pas vraiment de débats qui se bousculent devant l'intelligence collective de "L'auto- élucidation permanente de la
société par elle-même"...
Pas d'énorme opposition à gauche pour soulever les anomalies et les lièvres…
Très grave puisque tout le monde est perdant même et (surtout ) le PS qui semblera bien n'avoir une majorité que dans les apparences et pas vraiment d'assises puissantes dans le réel. C'est que 44
% d'abstentions divise tous les chiffres par 2…Trop d'abstentions, surtout par rapport au score des présidentielles, pour le PS et affiliés. Très grave donc. Et, en l'absence de toute
proportionnelle et par rapport à la population adulte totale (abstentions + non inscrits), c'est une base "réelle" de 28 % "derrière" le PS. Pour ces législatives. Pas plus. Est-ce clair ?
Et pourquoi le titre des Echos "Une majorité claire pour gouverner" est-il si farfelu ? Le Monde nous avoue tout. Ce quotidien qui reflète les rares et brefs surgissements en surface de "qui
gouverne vraiment en France" avoue " et maintenant quelle rigueur nous prépare la gauche " commettant 4 mensonges en une phrase. Le PS ce n'est pas "la" gauche. Et "maintenant" c'est indécidable -
pas avant un 1 bon mois au moins. Du moins en République. Et "rigueur" et "majorité absolue" ne vont pas du tout ensembles. L'une peut empêcher l'autre – sauf si "les ordres" sont déjà donnés selon
la rubrique soulagements intempestifs, pourquoi être si pressés, est-ce vraiment ce qui est à dire avant même que les résultats soient entièrement connus et quand savoure-t-on quoi que ce soit ? Un
flot d'anomalies qui paraissent bien dénuder "le ce sont les ordres". C'est le piège dit de manier les gros blocs de concepts au lieu d'accepter la loyauté des raisonnements analytiques…manœuvre
qui n'échappe pas aux esprits déliés…ce qui "avoue" que le PS (avec ou sans ) était préprogrammé pour une austérité ?
Austérité :
- qui ne toucherait pas les banques
- pas la commission européenne et la BCE
- pas les fausses élites (sinon elles ne supporteraient pas ce genre de dispositif antidémocratique !)
- pas les trop riches – puisque à 75 % "en taux marginal" c'est un trompe l'œil. Cela ne touche pas leurs revenus "globaux" (patrimoines très opaques, revenus financiers fluides et très paradis
fiscaux difficiles à chiffrer), enfin, salaires, honoraires, émoluments, jetons, etc (seuls connus !). Ce qui (à l'image USA d'un taux moyen de 15 % de prélèvement sur les trop riches) pourra
atteindre un très grand maximum de…32 % de "réelles ponctions", en France. Tandis que – toujours pas de redistribution collective des plus values - retard de 5 500 milliards depuis 1975 -, SMIC
toujours désindexé, le C de croissance toujours autant trahi, impôts indirects toujours trop lourds pour les pauvres ce qui peut amener pour certain-e-s pauvres à des prélèvements effectifs de
quasi 60 % et…n'oublions pas que…les salariés paient toujours tout au moins 2 fois …etc…
conclusion – s'il y une seule catégorie de population qui doit ne pas subir la moindre austérité ce sont bien les 50 % de la moitié la plus pauvre de la Société ?
Mais - si c'était vraiment en faveur du peuple et des classes moyennes, il n'y aurait pas eu cette précipitation exagérée (style qui résonne trop comme, enfin débarrassés de ces élections sans
jamais d'intérêt ! ) et déplacée (idem) sur "et maintenant quelle rigueur nous prépare la gauche"
A votre avis - Le Monde a, étourdiment, vendu la mèche ?

imagiter.over-blog.com 18/06/2012 20:27



Salut


 


Effectivement on vit bien mieux en comprenant tout cela – même si on le subit c tout externe, jamais on ne se laisse aliéner par toute cette propagande si peu
reluisante


Merci de ce gros travail