Paradoxes orthodoxes ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5400368229_83b8fbfdf5.jpg

Pour nous, cependant – à partir du moment où vous accédez aux vraies façons de savoir, oui aux bonnes méthodes – nous pouvons nous approcher de la compréhension de nous-mêmes. Les paradoxes sont à côté (para) des discours majoritaires. Intacts et inentamés – non mixibles ni mélangés…Deux réalités séparées (réfractaires ?) existent donc bien…

 

Les discours majoritaires semblent créer toutes les impasses, les sacs de nœuds, les malentendus, les catastrophes actuelles, etc – parmi lesquels nous nous débattons. Aussi, être à côté (para) de cette doxa, révèle, soudain, un très solide bon sens et un "réalisme" à toute épreuve. Un exemple ? Lorsque Galilée proposa de "regarder dans la lunette", toutes les "autorités" de toutes les origines, en refusèrent l'acte même. Prolongeant, par cet enfantillage, si cruellement, les approfondissant et étendant même, tous ces imbroglios de l'espèce humaine. Ces "autorités" ne feraient-elles autorité que sur le néant ? Nous pouvons aligner tous les thèmes où elles nous desservent plus qu'elles ne nous servent. Nous ne risquons que d'aboutir à nous demander si leurs présences, en tout, n'étaient pas trop encombrantes ?

 

Un espace libre, vacant, disponible, déblayé ou libéré – c'est le paradoxe (le paradoxe n'est-il pas que tout ne soit pas paradoxes ?) qui nous offre, enfin, un espace où tout n'est pas asphyxié, piétiné et  démantelé… le futur ne peut naître "qu'avec" les paradoxes !!! le futur ne peut naître que des espaces vacants, disponibles, inoccupés (à tous les sens du terme), libres ou oisifs.

 

Etrangement, les paradoxes s'avèrent plus physiques, plus charnels et plus près du corps que les discours orthodoxes. Qui ne semblent ne fonctionner "qu'en creux"…en se référant, en se positionnant (hiérarchiquement en-dessous !) des mentalités qu'ils n'arrêtent pas de dénigrer, disqualifier, déconsidérer, rabaisser voire dissimuler…

 

Ainsi – étrangement inattendu – les déséquilibres du monde prennent, principalement, leurs sources dans ces rigides attitudes conformistes et orthodoxes qui possèdent le pire des défauts qui soi. Le manque d'honnêteté intellectuelle…

 

En conséquence, l'Humanité ne semble progresser, évoluer, s'améliorer qu'à coups de paradoxes…

 

( à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org,   onglet 4 onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et "Où trouver encore du sérieux ?", onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 3  "Rien de plus solide que le solidaire ", onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou, encore,  onglet 3  "Légalité de l'égalité".

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article