Parfois parois…

Publié le par imagiter.over-blog.com

3576786462_8a2fb5037f.jpg

Des exemples ? A foison, il y a fois de foisons, il sera une fois de foisons…Les raccourcis mentaux nous envolent aussi haut que les aigles. Ecoutez incessamment sans cesse. Oui que faisions nous avant que Marie n’existât ? Puisque depuis on  se « marie », nous savons l’age « action collective » de marie, du mariage ? Avant Marie pouvions- nous nous « marier » si le mot n’existait pas ? Voici qui secoue tout le corps, oui ou non ?

De quoi parlions- nous ? Ce qu’il vaut mieux nommer les effets de "position" (je suis dehors) bifurquent bêtement la pensée, la font sortir de sa lumineuse trajectoire. Nous la coupe en cheveux en quatre. N’avez-vous jamais ressenti cela ? Bon, admirez, alors, le mot "avant". Avant c'était engouffré dans le temps, derrière vous, dans votre dos. Mais "avant" c'est devant vous, en votre posture stato-frontale. Bien dégagé. N'est-ce pas ce qui déconcerte les concerts ? Dé- concerté – aucune préméditation n’est donc possible ?

 

La confection moderne du médicament s'inscrit dans un processus temporel où toutes les spécialités, chimie, physique, biologie, pharmacologie doivent se situer le plus à l'INTERFACE de leur discipline respective comme de celles des autres. Comme nous le rappelle, judicieusement Philippe Pignarre. Cette meilleure façon d'être diplomate – se situer à l'extrémité vibrante et attentive de soi et se concentrer sur la pointe extérieure la plus avancée de l'autre inconnu – constitue la réalité constitutive de tous les savoirs. Sciences ou non.

 

Des décisions méthodologiques, pleines de bon sens, de "séparer", artificiellement, la connaissance unifiée en "disciplines" distinctes – aboutit à des déréalisations toujours plus hallucinées. Non non la réalité n'existe pas "pour" prouver l'économie ou quoi que ce soit d'autre. Non non vous ne verrez jamais de droit ou d'histoire dans la vie quotidienne. La réalité n'a rien à voir avec les "séparations" artificielles des "disciplines" distinctes. Pour elle tout est MELANGE, mêlé, métissé, entrecroisé, 

entrelacé, conjoint  et rejoint. La réalité est une, n'exclut rien du tout, et unifie toute chose. De se maintenir dans la rigidité dogmatique de marteler que c'est de la biologie,  et touchez pas à mes frontières, vous anthropologie ou linguistique, demeurez dans votre domaine – tourne bien le dos à tout futur. Parfois, ce n’est pas très « scientifique » que « d’être » scientifique…

 

Il s'agit de vanter tout ce qui est multidisciplinaire, interdisciplinaire, frontalier, transversal, déplié, contigu, limiphile (extensions de limitrophe), voisin et apprivoisin. Apte aux immensités et aux synthèses gigantesques.      

 

Cette transversalité inter- disciplinaire (tant souhaitée par le futur et esquissée dans les contraintes de confectionner multidisciplinairement un médicament) est obtenue, ici, par l'ouverture complète au futur. A travers tout le corps. Que le corps soit mouvementé par le dessin même des mots, et les danses de sens qu'ils suggèrent.

 

Comment ?

comment les questions les plus âprement difficiles semblent exiger les réponses les plus instantanées (sans ce recul de réflexion qui rend, parfois, si savoureuses les réponses !) ? Saisissons nous du mot "contre" !!! Contre c'est à la fois louable et insaisissable. En effet, être "contre" n'admet pas trop qu'il vienne après le quoi il est contre. Ce quoi doit bien lui préexister sinon pourrait-il être contre un in-identifié, un vide inexistant ?

Et puis "contre" c'est ce qui est tout contre, adossé à lui, soutenu, étayé par lui (ce qui ne permet pas de tracer la juste séparation entre les deux ).

Et puis, encore, "opposé à" : mais dans un dessin honnête,  comment être face à face si vous appuyez, par le dos, à l'objet de ce face à face ?

Ce qui contre contre ? mais quoi ?

 

Parfois parois…les mots nous mettent dans tous les états !!!

 

"Positions" c'est si psychologiques et si animées d'un flot de mouvements et de gesticulations. Au point où l'on parvient à ce contre qui contre. Le contraire du contre ? Ou la contrariété d'être contrés ? En tout cas, toutes les vertes tiges du vertige. "Articuler" au mieux c'est user de tout son corps, commedia' dell 'arte, de chaque membre et articulations. Oui liens ou jointures – afin de "se prononcer", à la fois l'ampleur du son est dessinée. Et l'opinion profonde de la personne dite. La formulation nous rapproche de la formule. Par la forme extravertie.

 

Les positions (opinions et, apparemment, emplacements de ces positions) remontent vers es dis- positions. Les emplacements- enlacements disposés se déplacent et sont déplacés. Le tout (ponctué de la mobilité) dessinées à coups de mimiques et de mimes nous dansant la pantomime.

Se prononcer énonce tout le corps. Plus qu'il ne semble clarifier les tenants et aboutissants de la "place" que vous géométrisez à rester sur vos… "positions"…Château fort permanent pour mieux illustrer toutes nos dé- Marches ?

 

Parfois parois…les mots nous mettent plus que dans tous les états !!!

 

Ce qu’on lit se roulant bien dans le lit complet du langage. Le page de sa page. Son enceinte, celle- là qui forme l’immunité protectrice nécessaire à ce qui distingue et discrimine (au sens de « voir la pointe »). Méthode esprit convexe – esprit concave : l’enceinte est extérieure et objective et « enceinte » (pregnant) intérieure et subjective (chaque vécu est si immensément différent). Le langage aura toujours été prédit très MOUVEMENTE. Nous assistons à sa naissance en direct (aucune télé ne pourra condenser autant d’émotions et de sensations directo physiques).

 

Des exemples ? A foison, il y a fois de foisons, il sera une fois de foison…vous voyez, chaque mot contient bien tous les autres. Les raccourcis mentaux nous envolent aussi haut que les aigles. Ecoutez incessamment sans cesse. Oui que faisions nous avant que Marie n’existât ? Puisque depuis on  se « marie », nous avons age « action collective » de marie, du mariage ? Avant Marie pouvions- nous nous « marier » si le mot n’existait pas ? Voici qui secoue tout le corps, oui ou non ?

 

La solution (comme les nouveaux intelligents vous l’expliquent aisément) c’est dans notre corps. Plus il est sans limite, sans frontière, sans classement, sans case ni étiquette – préalables - plus il évolue aussi libre, beau et haut qu’un oiseau. Plus il « embrasse » du même regard tout du réel ENTIER (les « experts du réel » vont se montrer comme une des nombreuses nouvelles fonctions des nouveaux intelligents). Alors ?

 

Rien n’est plus déchu que de se ligoter comme spectateur, attendant des autres de traverser les expériences à notre place. Alors la question, on se « marie » ? Eh bien ! si vous vous viviez affranchis, libérés, émancipés, progressistes – votre corps vous aurait « formulé » (donné FORME à la force, formé de tout ce qui in- Forme, qui vous fait entrer à l’Intérieur de la forme, l’informe – et nous aussi !) et ce serait bien le J’EPOUSE L’ EPOUSE, de chaque millimètre de sa peau je l’épouse, me symbiose, recouvre tout son paysage, m’encastre parfaitement. Au sens le plus vrai d’avoir trouvé sa « moitié » celle qui ne peut tricher. Soit les 2 moitiés coïncident à la perfection, millimètre de peau avec millimètre de peau !

 

Les mots – sauf pour les merveilleux pionniers si stupidement (esprit concave de si injustement – car si stupidement pour Vous) n’ont pas encore « de sens » pour vous (la direction où il faut aller).

 Avec of course le trajet aussi « important » que le but etc. Sens donc la « bonne » direction car, durant le voyage, vous égrenez sensé, sensitif sensible sensuel et sensationnel. Yes jerry pas cap tu « can » not ?

 canned of heat….

 

(à suivre)

 

vous pouvez télécharger tout le livre sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org ,  surtout dans l'onglet onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality) – Une approche du droit aux yeux droits,

 

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Remue- ménage",  onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 4 "Assentiments aux sentiments" – Premiers pas vers une paix mondiale,  onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ".

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

 

 

Publié dans méthodes de pensée

Commenter cet article