Paroles d'experts

Publié le par imagiter.over-blog.com

3762687000_5877f3f4b4.jpg

Souvent, de parole excellente, la chute survient, pourtant, dans l'incapacité de l'expert à replacer son savoir extrêmement pointu dans l'étendue du savoir complet. Un expert n'ignore pas, qu'après HEGEL et Auguste COMTE, par méthodologie par rapport à la vastitude de la connaissance, le savoir a été divisé en disciplines intellectuelles séparées, disjointes, dissociées comme le droit, l'économie, la politique, le social, toutes les sciences etc etc. mais sans n'oublier jamais que le réel mélange, mêle, unifie, assemble toutes ces disciplines. Il n'y a pas la politique et le social, le réel ne sépare rien, les deux (et tout) restent toujours liés. Vous vous devez à la nécessaire union de tous les éléments (un moment détachés) du savoir. De se permettre de l'oublier aboutit à des discours en boucles comme "les Bourses sont un mal nécessaire, elles ne sont pas une fin en soi". Mais aucun mal n'est nécessaire et de poser le but des Bourses ne peut parvenir qu'à "les Bourses sont un mal nécessaire, elles ne sont pas une fin en soi" sans fin (qu'elles ne sont pas un fin) sans fin un m...nécessaire…Un discours auto-effaçant que celui d’expert ? Juste pour empêcher que n’émergent les discours de bon sens ? Expert sur un domina minuscule et crétin sir l’immensité du reste ?

 

(à suivre)

 

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,  onglet 4  " Où trouver encore du sérieux ?, onglet 2  " Le roman de l'économie", onglet 3 "L'intelligence indestructible du capitalisme ?", onglet 2 "Légalité de l'égalité "  ou onglet 3  "Why we left the left ?" et " Rien de plus solide que le solidaire".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article