Passer du tournant de la rigueur à la rigueur du tournant ? (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

2474935659_fa648eaf27.jpg

Effacer la faute politique lourde de 1983 – est-ce que le « changement Hollande » le veut vraiment ? Puisque, depuis, le choix 1983 d’ouvrir (sans aucune garantie) toutes les portes au capitalisme s’est révélé désastreux. Un rafraichissement du déroulement des faits ? Si le capitalisme autorégulé ne peut fonctionner seul - c’est mensonges généralisés partout. Seule l’augmentation des dépenses publiques a empêché l’économie de faire faillite. C’est un excès de la dette privée qui a fait la crise financière. Ensuite - transfert de cette dette privée à l’Etat, soit sur le dos les contribuables. Le déshonneur radical des financiers c’est ensuite de faire comme si la dette publique était née du néant. Toute seule, en génération spontanée Toujours l’argument « extra terrestre » si facile à retourner à l’envoyeur. Ca va le faire !

Les soi-disant libéraux c’est bien ce qu’il y a de plus sournois sur la Terre. En aucun cas, il est possible de faire confiance à ces truqueurs aux junk ideas (idées pourries – celles qui coûtent si cher à qui les gobe !). Ainsi de cette dette privée (causée eh oui par des endetteurs et pas par une main invisible extra terrestre – qu’il s’agit de poursuivre jusqu’en enfer) on va faire « comme si » la dette privée se muait en crise de la dette publique, causée uniquement par l’Etat, l’unique glouton qui ne dépense jamais assez pour les trop riches mais tellement démesurément (trop incohérente analyse ?) que pour les dépenses sociales (les trop riches seraient alors des dépenses antisociales ?)…

Tout a été transféré du privé au public et les escrocs de la finance qui COÛTENT si chers à la société font « comme si » cela venait du seul fonctionnement naturel de l’état. A noter que si l’Etat n’avait ni excessibement (et toujours sans garntie – sinon ces escrocs ne pourraient pad, sans dégâts , l’ouvrir dans mensonges généralisés) « aidé » banques et spéculateurs, la dette « publique » serait tellement moindre… C’est à cause des incompétences de complets irresponsables des banques - que celui- ci a dû et doit réparer leurs inexcusables erreurs (casseurs= payeurs !).Quand, une seule fois, un tel privé « a sauvé l’Etat », hein ? Pouvez- vous dire une seule fois la vérité?

Voyez ces banques déshonorées qui prétextent de s’inquiéter de la solvabilité future de l’état – pour voler systématiquement les contribuables…en augmentant tellement tous les déficits par leurs taux usuraires. Attitudes de perversions maximales : qui oblige à la mise sous tutelle administrative (cela serait du « changement » )…ils condescendent à « racheter la dette publique » (soit la dette privée des trop riches que l’état s’est mis à assumer) oui mais avec des taux qui enlèvent toute possibilité future qu’ils puissent dire, un jour, la vérité…ah bon ! plutôt ; pour eux la prison ? Si les caisses sont vides c’est uniquement les banques ennemies et les trop riches qui ont pris dedans…oui les déficits publics sont une création préméditée des marchés ( but : immobiliser toute possibilité d’intervention envers eux des pays et des peuples)

Marchés que nous pouvons, à notre tour, plus que piéger, tant la naïveté du cynisme croit, si stupidement, que leurs ignobles magouilles de terroristes sociaux et d’ennemis radicaux de la société ne pourraient se faire repérer. Et que personne n’aurait de couilles pour le dire…

« L’Etat au pied » (maquillé en état modeste) c’est le larbin juste garant du libre fonctionnement du marché. Qui n’a que prouvé que son immense infériorité par rapport à tous les services publics à but non lucratif, oui mon bon m’sieur, oui ma bonne dame, y’a plein de services gratuits dans le bon service public…Donc l’état managérial ne s’occupe plus que de la minorité et délaisse la majorité – bref n’est plus l’Etat du tout…oui séquestrer son budget, l’enserrer dans des règles hyper régulées par de complets dérégulés – s’accompagne d’un délirant l’état ne ferait plus que dicter les comportements utiles au marché – les pauvres si spoliés dans le système sont, alors, harcelés de règles hypocrites, rendus responsables de tout et culpabilisés à fond…Il faut, en conséquence, aux pauvres se déréguler de la Bourse et des financiers – ces archaïques corporatistes crispés sur leurs biens mal acquis, si inaptes à l’intérêt général et toujours plus incapables de partager…ne serait- ce qu’une conversation raisonnable…le « changement Hollande » nous dérégulerait de la finance ?

Les causalités méticuleuses (relevées ici !) qui ont « créé » les déficits et le gonflement de la dette – permettent, à tout avocat ardent, de lister toutes les imputabilités juridiques contre les marchés…ce qui risque même de supprimer toute trace de cette dette…réimputée à tous ses « ayant- droits ».

L’humour cosmique qui aurait fait 1983 pour que nous puissions faire 2012 - n’attend que cela…

 …Oui passer du tournant de la  rigueur à la rigueur du tournant ?

…nous avons tellement de blogs qui préparaient ce renversement que nous pouvons vous conseiller, aléatoirement, les blogs titrés "Le capitalisme est structuré comme un alcoolisme", "c’est bien le capitalisme punitif qui restreint la vie de tous", "Que paient les trop riches ?","Néolibéralisme – plus aucun rapport entre théorie et pratiques ?(1) et (2)", "On ne peut rien faire sans la croissance : sauf la répartir !", La fin du capitalisme par les cycles ?", "Plus la fiscalité est inégale plus ils la renforcent", " Nous tenir rigueur…ou le moratoire sur l'enrichissement", Le trop riche et le trop pauvre juxtaposés = fin du capitalisme ?", "Pétrifiés : un passé fantasmé !!!", "La concentration des revenus porte préjudice à toute l'économie"… "Comment on ne sait plus penser – agences de notation", "2001- 2011 : décennie des pires décisions ? (1)" "La vie toujours plus chère c'est bien le privé", "Ils vendent "tout" votre argent - comment ?" , "Empêcher les riches de nuire aux pauvres", "La main invisible a tort !!! (1) et (2), "Un libéralisme sans libéralités",  "Diriger un pays comme une routine paresseuse ?", "Ne pas prélever les recettes : actes d'irresponsables politiques ?",  "A quoi "sert" tout cet argent ?",  ou même"L'auto- élucidation permanente de la société par elle-même".

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article