Peines des pas perdus

Publié le par imagiter.over-blog.com

6926228826_e5f50e580d.jpg

Se donner la peine de la perdre. Cette peine donnée. Donner c’est donner la perdre c’est s’envoler. A peine les " peines d’amour perdues " ** que ce n'est vraiment plus la peine de les perdre. Peignes bien trop perdus dans les amours échevelées, alors. Toujours aux chevets échevelés ? Amour sans peine. Amour sans peine pour les tout débutant-e-s ? C'est peines perdues de croire qu’il y a de l’amour sans peine (diriez- vous ?) et comment donc - tant mieux de ne plus les retrouver. Trop bien égarées ou trop habilement camouflées, ces peines ? On ne s'y retrouve plus. Se donner, ainsi, la peine de la perdre. Cette peine donnée. Donner c’est donner la perdre c’est s’envoler…Peine perdue, tiens !

 

** texte très peu connu de William Shakespeare

 

A peine avons-nous parlé de la peine - que nous nous retrouvons dans la salle des …pas perdus …s'ils ne sont perdus pourquoi en parler, alors, comme s'ils étaient perdus, ces pas du tout perdus, en fait ? Surgit le kleptomane du plus de pas, plus de perdus, à peine une salle…une salve de salle ! Au pas perdus pas perdus…

 

La justice manque, souvent, de cette justesse qui parvient à ce que nous nagions comme dans poissons chevronné(e)s. Entre tous sentiments et dans les sentiments …

 

Si la peine reste perdue, que l'on se soit donné la peine de la perdre – ce qui aggrave sa valeur – c'est le chemin de la question  qui bée devant nous :

1 ) - Est ce que c'est l'amour perdu, absent, manquant, disparu, défaillant, parti, éloigné,    distant qui crée la peine ? Peine perdue vous y retrouvez toujours la peine : elle n'est pas du tout perdue…elle reste trop bien là !

2 )  - Est ce que c'est parce que nous nous donnons la peine de la perdre – la peine - que l'amour perdu ne se retrouve pas dans la salle des …pas perdus…

 

Il vaut toujours mieux d'interroger un cliché – nous accédons toujours aux plus de merveilles…

Ce que ne connaît jamais le conformisme qui se prive de vivre le NOUVEAU !!!

Jamais "conforme" au départ…

Et ses amours seront toujours vieilles, poissées de passif passé. Oui ou non ?

 

Pour lui toutes les amours sont, déjà, perdues et aucune peine ne vaut la peine d'être traversée…

…jusqu'à l'autre côté de la peine des pas perdus

…précisément les peines d’amour perdues, où les peines sont perdues mais où l'amour demeure singulier au masculin …la phase préfèrerait amour perdu alors…

 

l'indécidabilité complète se glisse jusque dans la façon de le dire !!!

 

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments". 

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article