Penser est la chose la plus difficile au monde (2)

Publié le par imagiter.over-blog.com

2210455796_059885415e.jpg

Imaginez un footballeur sur le terrain et, sans cesse, des irruptions de spectateurs dans leurs jambes, de qui lui pique le ballon parce qu'il sait mieux dribler que lui, de qui sait tout sans rien apprendre, de qui pense que de l'empêcher de "s'exprimer" autorise tout…non, le footballeur possède un espace neutre et pacifié où il peut (ou non) déployer ses talents…

 

Lre penseur n'a rien de tout cela, des personnages sans arrêts dans les jambes, des hurlements interrupteurs en permanence, un droit de "s'exprimer" supérieur au sien. Absolument aucun espace neutre et pacifié autour de lui…que des gesticulations, des bousculades, des interruptions, des empiétements et des mises au silence, etc…chacune de ces images à prendre vraiment comme une métaphore !!!

 

Alors que penser représente le plus haut des athlétismes connus, avec plus d'entraînements même qu'un footballeur, de la sueur et des douleurs constantes – il est fait comme si cet exercice périlleux était à la portée de n'importe qui et sans le moindre effort. Juste de prendre un mot dans une phrase et de sortir un simulacre. Juste de couper la parole pour ne rien apporter de neuf – suffisent pour vous donner tous les droits de perturber un si difficile athlétisme. A quand les Jeux Olympiques de l'intelligence ?

 

La liste des qualités et entraînements permanents nécessaires pour penser, au vrai sens du terme de "peser" – est tellement longue (et nous y consacrons plusieurs blogs) pour ne restreindre qu'aux traits les plus saillants. Penser c'est savoir peser et pondérer tout de l'expertise de soupeser. Un sens des mesures intégral…au point que vous devenez cet éléphant dans de porcelaine qui ne casse absolument rien…sa pesée est si délicate et maîtrisée qu'elle épouse la matière…calculer vous devient une gymnastique impérieuse…jauger y est juger…estimer sait tant évaluer et évoluer…apprécier remet tout le précieux dans la bouche et le précieux l'est de précis…rationnel est l'art des ratios…discriminer c'est, alors, la chirurgie de précision qui distingue et sépare pour mieux trancher…analyses et synthèses se retrouvent dans ce si difficile athlétisme qui unit tant de diversités (joaillier, équilibriste, architecte, chirurgien, sensualiste, scientifique, géomètre, écrivain, etc  ).

Les entraînements sont si denses qu'il est impossible de tous les citer. Oui bien plus d'entraînements qu'un footballeur. Et sans terrain neutre ni protégé, toujours dans la furie de qui se piétine plus intelligent comme une posture médiatique. Mais sans démonstrations, sans arguments, sans preuves ni entraînements montrables - juste par la violence de l'acte répétitif. Et aucun lieu pacifié où le génie pourrait, au moins, exposer ses talents…Entraînements tellement plus ardus !!!

Il s'agit de maîtriser les muscles de la mémoire,, de l'imagination et de la volonté en même temps. Mais d'avoir "sensualisé" tout votre cerveau. Chaque pensée se déclinant comme une odeur, un goût et l'interaction de tous les sens en un seul ; jusqu'au survol ailé de chaque concept (vous lui tournez tout autour, visualisant le virtuel de l'invisible comme un PAO pour un architecte ou l'ex dessin industriel)…

 

A ceci s'ajoutent toutes les "délicatesses puissantes" de peser et jauger, de juger et suivre "les trajectoires'" (détecter le potentiel du futur dans la massivité du temps présent !). oxymore qui offre que chaque muscle, chaque tendon, chaque cellule, chaque goutte de sang participe de la pensée par toutes les gymnastiques existantes. Le corps est le creuset permanent de la pensée. Connaître le maximum de disciplines physiques rend l'athlétisme du cerveau plus délié, plus ouvert, plu universel…

Entraînements aux intégrations…com-prendre comme prendre avec soi contre soi, en soi…conception, génétique, géométrie, musique, mathématique, physique, astronomie, techniques corporelles – tout se concentrent pour l'acte supérieur de penser

 

Dans une ambiance de méconnaissances absolues oui

Oui  oui Entraînements entraînements entraînements entraînements entraînements…     

                                           Penser reste bien la chose la plus difficile au monde !!!

    

 

 

Sous copyleft…

 (à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans corps des langages

Commenter cet article