Plénitudes

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

3604501934_ec1ca40c4b.jpg

Encore une dénomination peu limpide… plénitude c’est plein, complet, global, total…bien mais plein de quoi ? Plein de pleins !!! Nous verrons avant la fin du texte (construit tel un crescendo vers la plénitude justement) de nouvelles lumières sur le sujet…


La plénitude ne semble guère s’occuper de son contraire…Dira-t-on des formes pleines – pourquoi, il y a des formes vides ? -, la plénitude d’un corps – où serait donc le vide d’un corps ? etc…Que nous entrapercevons que ces manières de présenter la vie sont ces chemins qui ne mènent nulle part…le nez sur la matérialité et, scotché à l’obsession maniaque unique du « où est mon intérêt là-dedans ? », fait perdre justement beaucoup de compréhensions. Comme de rater ce qui peut nous rendre belle la vie…  

 

La plénitude ne se définit par rien d’extérieur en fait…un personnage vivant sa plénitude n’aura pas, obligatoirement, grand-chose de remarquable. Sinon une lueur dans le regard. La chair qui lui vient toute entière dans la bouche. Une grâce à se mouvoir. Une légèreté dans les mouvements. Une parole timbrée paisible et articulant tout plus lentement – comme dégustant chaque mot…etc .

 

Qu’en savons- nous ? C’est que nous vivons la plénitude qui se déploie dans quatre grandes directions :

Le corps en mouvement (sport, activités, arts, plaisirs)

Position assise

Position debout

Position couchée…

 

En résumé s’entend – bienheureux qui sait vivre son maximum (ce plein à rabord de bien-être) dans une de ces potentialités…et toutes alors !!!

 

Il n’y pas de techniques particulières afin de toucher ce but, d’aboutir à ce final…sinon, comme dans beaucoup d’autres arts du corps, la respiration profonde qui apaise et ralentit le corps. Qui sert, aussi, de socle pour la concentration et le ressenti éveillé du corps tout entier.

                     Pourquoi cette absence de règles spécifiques…

 

C’est que la plénitude ne s’occupe en rien des apparences – ces pertes épineuses de temps…rien d’extérieur ne la forme, ne lui donne consistance, ne la fait fonctionner…mais c’est un moteur intérieur, une montée de toutes les ondes corporelles, un summum d’émotions groupées vers l’escalade du meilleur, un déclic oui qui ne surgit que de l’intérieur de nous. Il n’y a même pas à tâtonner ! Tel une vague puissante nous sommes transportés et submergés par ce comme un goût prenant dans la bouche et qui empoignerait tout le corps comme un grand oral salivé. Ou comme une respiration ruisselée jusqu’à la plus infime des cellules…bref, c’est une unité forte de tout le corps. Les pensées ne se préoccupant de plus rien d’autre se sont comme installées pour boire un verre fameux. Ou savourer les mets les plus nectarisés….les idées vidées vidées idées  en somme !!!

 

Vous sentez bien que dans cette époque qui avance avec son masque permanent de tristesse ennuyée ou bien crispé de gardien de prison de la joie des autres (à éteindre et cingler d’urgence) – oui cette époque « ignorante » qui ose qu’il n’y a pas de but à la vie. Que nous ne servons à rien (d’où l’on se sert beaucoup trop !), que nous n’avons aucun destin, donc destination etc…parlez donc pour vous. D’autres vivent l’exact inverse…bon, vous pratiquez plutôt la censure et l’occultation devant ces êtres complets !!!

 

En conséquence, il est soigneusement évité de trop aborder l’existence de tels personnages. Période de grands masochismes collectifs…comme de fortes pulsions à gâcher la vie d’autrui – sûr que la présence, même silencieuse de tels êtres remet en question la vie bien trop petite de notre société chaque jour plus médiocre

 

Oui oui l’antonyme de plénitude c’est plutôt petit. Et la plénitude c’est l’immensité, la vastitude, l’infini intérieur…sûr qu’avec de tels alliés nous sommes plein-e-s de toutes les grandeurs…Qui s’amplifient en nous jusqu’à nous remplir à plein…

 

D’où la certitude tranquille que nous remplissons bien notre tâche…que nous sommes emplis de notre destin …saturé de tous les meilleurs…

 

     L’ultime question devient : comment cet état intérieur éclot en nous ?

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends

Le si rare moment de la jubilation ?

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

 


 

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article