Plus tu me contrôles moins tu gardes le contrôle

Publié le par imagiter.over-blog.com

3286626590_e58e153e57.jpg

Plus tu me contrôles plus tu me perds le contrôle. Plus tu me contrôles moins tu me contrôles, en fait, moins tu as le contrôle effectif. Au sens d'avoir un pouvoir sur mon esprit et mon cœur. Oui oui plus tu me contrôles plus tu me perds. Plus tu me contrôles moins tu gardes le contrôle sur l'essentiel !!!

Ce vibrant paradoxe devrait, au moins, te faire t'interroger sur tes pensées et tes pratiques. Si du moins tu as pu repérer que tu arrives, systématiquement, aux résultats très inverses de ce que tu espérais bien !!!

Outre, la chute morale que représente cette manipulation de son mental à "s'autoriser d'espionner les autres" (et la perte des sensations – autres que celles organiques – qui vont avec la disparition d'une dimension affective et émotionnelle d'envergure)…oui cette mégalomanie exorbitante qui vous hisse au vertige débilitant de "contrôler", se visser le crâne en supériorité sur "l'objet" de l'examen, le "sujet " violé des vérifications – ne se produit pas sans des "pertes" primordiales de l'intimité, l'appauvrissement des nectars intérieurs, la constriction de la paix de l'esprit, etc…     

Si bien que, lorsque "tout aurait été contrôlé", tests et vérifications, les pertes cumulées vous placent en position d'affaiblissement vital par rapport au contrôlé (qui s'y connaît déjà !)…vous perdez d'autant plus de contrôle sur lui que vous avez commencé de le perdre sur vous. Plus vous croyez contrôler plus vous perdez d'impact, d'emprise, de crédibilité, d'ascendant, de vraisemblance, d'autorité ou d'influence sur moi. vous ne laissez que cette irritation procédurière, sordide, mesquine, chicaneuse, matonne, derrière vous...pas de quoi se voir revisiter par un esprit curieux, captivé et intéressé !!!

Ceci répond aux craintes exagérées par rapport à la vidéo surveillance, à l'espionnite des "contrôles" qui vous prennent toujours pour quelqu'un d'autre (les renseignements anthropométriques sont tellement irréalistes qu'ils peuvent tromper tout esprit superficiel), etc – qui ont, en commun, de ne gêner que les corps (la position de faiblesse de la contrôlite c'est bien de se placer dans cette position d'infériorité, de subalternité, de subordination ou de vassalité )…

Aussi – vous attendant à ces désagréments corporels, vous pouvez utiliser toute votre concentration mentale et tous vos circuits intuitifs afin de tout anticiper sur le personnage. Sans que celui- ci ne puisse dépasser les seules apparences…

Dans ce cas- là, vous pourrez même parvenir à deviner tous les moyens de lui faire  perdre le contrôle.

Alors qu'il s'autosuggestionnera en train de contrôler la situation…

 

Oui puisque, au lieu de contrôler, de t'auto-restreindre, de devenir plus frugal, plus attentif aux besoins des autres – les "fondations" de ton "contrôle" c'est plutôt avidité, irrationalité, inhumanité…avec d'énormes couches de préjugés, de paresse à aller vérifier, à tendre vers les autres…ce qui fait que ne contrôles jamais ceux/ celles qu'ils devraient. Tu dévies sur celles/ ceux qui n'ont absolument pas besoin de contrôle. Bon terrien qui ne dépassent jamais leur empreinte carbone, sous utilisateur d'énergie, n'usurpant pas de place exorbitante- véhicule, refusant des aliments coûtant 2 tonnes de carbone par gramme, simplicité de vie adaptée aux besoins collectifs, tête bien faites, tant à transmettre, écoute, etc…que des exemples houspillés par la canaillerie de la pub, de la cm' et du marketing. Tu devrais parvenir à ce qu'ils soient totalement félicité, non ? Ça ne sert donc à rien d'autre qu'à des enfantillages, des régressions infantiles que ces contrôles (contre rôles) ?

 

Tu perds ton contrôle tu me perds moi. Tu as l'air de t'en foutre. Pourtant, un tremblement en toi te prédit que tu n'as pas fait le bon choix. Ton monde cruel et unilatéral est, pourtant, basé sur la fragile puérilité que tu te serves de moi, de mes jugements, de mes analyses, comme des repères vitaux, des phares solides pour ta vie secrète. Donc tu trahis sans cesse ton entourage à l'intérieur ? Ta déréliction intérieure ? Tu as une confiance aveugle en moi et, extérieurement, tu médis tant et traites comme un punissable. Etrange schizophrénie qui te fait placer ta sincérité ardente dans qui tu maltraites le plus. Stupide attitude : tu voudrais être traité comme tu me traites. Ta supériorité n'est qu'un leurre visuel qui n'a niqué que toi. Puisqu'il faut que ces mots s'incrustent, comme du feu, en toi. Tu m'as entièrement perdu. Ton capitalisme est un scandaleux enfantillage, une désastreuse puérilité, tu as infiniment plus détruit que construit. Avec une malhonnêteté indécente tu mens sans cesse, refuses de regarder en face les résultats de ta barbarie, de tes dysfonctionnements mentaux, comme de rendre, tout simplement, des comptes.

 

Un phénomène surprenant difficile à formuler c'est que (sous couvert de métaphore) qui perd mon respect a comme tout perdu. Il se perd en tout. Pour toi plus aucun respect. Tu t'attendais à quoi ?

 

Tu sévis par censures, diffamations, abus de position dominante (bref tu es juste nuisible et ton cœur de mauviette voudrait tant être aimé)…mais cette orbe tourne, désormais, dans le vide de ta vie intime (qui fait la vraie vie en soi). Seul, tu ne peux absolument pas faire tourner la société. Tu n'auras été qu'un scandaleux satellites de planètes qui s'éloignent (avec soulagement)

                                                de toi…mais … le contrôle...(feuilles que nul ne regarde plus…le désert grandit tant autour des abus de pouvoir…).

 

…et dans la société qui aura (perte sèche totale) …suivi les contrôleurs… sans contrôle ?

pas de quoi s'en vanter ??? !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les  1 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Commenter cet article