plus votre individualisme est fort, plus votre champ d'action politique est restreint

Publié le par imagiter.over-blog.com

Ce BLOG PREND UN PEU DE VACS MAIS NE VOUS OUBLIE(NT) PAS !!!

Ces vacarmeux "réalistes" qui ne connaissent rien du réel.


      La majorité de ces "réalistes" nous prouvent, chaque jour, qu'ils ne connaissent absolument  rien du  réel. Aussi, viralisent-ils/elles la civilisation de leurs flagrantes et si dangereuses utopismes ("que ça dure à n'importe quel prix" ça c'est de l'angélisme utopicaire!). Ainsi, osent-ils que plus on est divisé-e-s, plus on est forts. Gonflant les chiffres de leur parti jusqu'à leur faire croire qu'il est plus "important" que tout. Première aliénation: ils prennent la partie pour le tout, le détail pour l'essentiel, la périphérie pour le centre. Contrepoison: tout ce qui est unitaire, unifiant, réunissant, ouvrant, englobant, incluant. Ensuite, donnez-leur n'importe quelle série de chiffres, ils gaspilleront, stupidement, le potentiel. Voyons les chiffres des élections: des journaux assez fantaisistes (comme Le Monde) en fournissent de bons tableaux (mais, jamais, un seul commentaire sérieux, qui tienne la route). 2009: un peu plus de 45 millions d'adultes (+ 18 ans) prenez les chiffes du "parti majoritaire" (sic) vous obtenez –  9,62 % - Les autres à l'avenant: P.S. un peu plus de 7 %, verts plus de 4 %…vous trouvez que c'est "sérieux" cette minorisation inquiétante, célébrée par les "médias fous" comme des "victoires". Manquée la prise de conscience que, plus de 55 % des adultes rejettent l'offre politique, que le plus grand parti de France (non inscrits, abstentions et votes blancs) n'est jamais "écouté", ni même, visibilisé. Ce qui se montre franchement anti-démocratique. Seconde aliénation: quelle que soit la réalité présentée, ils seront toujours à côté, hors du coup ; ils s'auto-excluent déjà de tout ce qui reste adulte. Contrepoison: ouvrir au maximum tous les débats, diffuser les textes pas les auteurs, parler avec "tout le monde", n'essayer de convaincre que les non convaincus (le tribalisme intellectuel ne représente qu'un enfantillage- manipuler les symboles n'est pas penser!)…

      L'inversion totalitaire, du manque d'imagination et de la routine comme "réalité", peut provoquer une fermeture qui est déjà, manifestement, en cours. Tout ce qu'il y a de plus difficile, de plus sérieux, de plus adulte, de plus responsable, de plus collectif, se voit étouffé par les puérilités irréalistes: une gauche non unitaire c'est de la haute fantaisie, c'est suicidaire tout comme un net refus de succès. Ces délires ne sont jamais traités comme tels. Ce qui ouvriraient des questions comme ces exaltés refus d'unités qui avantagent-ils, ces "marginalisés" politiques (hallucinés comme "majoritaires" par les médias fous) pour qui roulent-ils etc.? Préférer n'importe quel minuscule parti (le P.S. ne dépassera plus jamais 10 % de la population adulte totale: s'entêter dans cette marginalité, en se croyant "hégémonique", signe la perte de toutes les facultés intellectuelles – les médias forment de l'anti-pensée non?) à l'immense unité (la vraie gauche c'est plus ou moins de 75 % de la population adulte totale oui ou non?) – nécessite un changement de mentalité. Ainsi, les unitaires, les penseurs, les vrais écrivains, les bénévoles etc. qui représentent le meilleur de la Société, se voient calomniés et asservis par les "financiers". Or financiers c'est activité très facile, à la portée de quasiment n'importe qui: ça ne demande pas de grandes qualités plutôt beaucoup de défauts tels incompétences au collectif, inaptitudes à la perception des conséquences systémiques de ses actes et décisions, insensibilités aux autres, grandes cruautés, pensées très néoténiques…etc.). Le "réalisme" du financier se montre comme une fuite permanente devant le réel, un collier d'irresponsabilités, une inaptitude à répondre de ses actes: une posture infantile qu'un adulte (le service public, le contribuable, le penseur…etc) doit toujours réparer, couvrir. Sacrifier pensée, collectivité pour un tel échec individuel (financier= vie carrément ratée!) c'est trop!

 

(à suivre)

         

Plus votre individualisme est fort, plus votre champ d'action politique est restreint.

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article