Pour une pauvreté non miséreuse

Publié le par imagiter.over-blog.com

3870721152_1e0630de36.jpg

Vous avez pu vérifier que le capitalisme de "la méritocratie" a fait faillite***. Partout les "meilleurs" semblent écartés. Donc plus rien NE JUSTIFIE les inégalités financières. De là à, enfin, enter dans la "pauvreté généralisée", soit devenir raisonnable – il n'y a qu'un pas facile à franchir.

 

*** voir le blog du 13 avril 2011 L'échec absolu des inégalités – Le gigantisme de tout ce qu'elles empêchent

 

 

La pauvreté non miséreuse c'est avoir un rapport à l'argent où vous en avez assez pour ne pas avoir de soucis. Mais pas trop afin de vous éviter, aussi, tous soucis. L'avantage merveilleux de cette option c'est qu'elle supprime toute inacceptable misère…partout et en même temps.

 

De toute façon il faudra y ARRIVER, de gré ou de force. Le bouleversement climatique inclut "the global warming" (le réchauffement global – que nombre d'arriérés franchouillard ont ricané avec la suppression militarisée de tout froid, ce qui serait, alors, la fournaise !!!). Ce bouleversement climatique (et il reste un peu plus de 6 ans pour inverser la tendance lourde!) tuerait simplement "notre" vie. Notre plasticité n'est pas assez immense pour que nous ne "devions" pas nous cantonner dans certaines invariances. L'univers, la Terre et la nature restent trop immenses pour nous. Vous pouvez toujours leur donner des "ordres", genre si con à dit "réchauffement climatique" c'est con fera plus froid, interdit le glagla, climat garde à vous ! au pied ! Nous parlons de DEREGLEMENT climatique soit "trop" froid et "trop" chaud, en même temps. Avec la moyenne "globale" (du globe que vous semblez avoir quitté depuis trop longtemps - lunatiques à force de "dérèglements" conformistes, c'est cela même ?) qui augmente. Mais nous (humains !) avons un "plafond" de températures au delà duquel nous ne pourrons survivre.

 

Donc le dérèglement climatique c'est incontournable. SOIT ON CHANGE SOIT ON CREVE. Comment changer ? La Terre "fait" le climat nous, actuellement, eh bien! nous le détruisons. Comment nous empêcher de continuer à le détruire ? En donnant toutes les facilités à la Terre de "faire" le climat …Mais, comment "fait-"elle donc le climat ? Vous ne le savez même pas ? Au lieu de perdre "notre" temps à nier, insolemment, la réalité vous auriez pu apprendre – se vautrer dans la bestialité égoïste c'est donc la juste métaphore ? La Terre "fait" le climat PAR la végétation (toutes!), l'eau, les océans, les fleuves, les courants, les vents, l'évaporation, la disparition de "l'effet de serre", l'équilibre précis des INVARIANTS, etc. La salinité des océans est implacable: au-delà c'est l'acidification de tout et nous ne pourrons survivre. Par exemple !!!

 

Donc FAUT RESTITUER LA MOITIE DES TERRES à la Terre . Et tout de suite. Comment ? En arrêtant, à la seconde, de tondre les pelouses. Et lors des tontes ne jamais couper à moins de 15 cm. Est- ce bien compris les beaufs ravagés ? C'est infiniment SALE de tondre sans cesse les pelouses. Faut être pire qu'arriérés pour le faire. Tous les insectes en ont besoin pour la pollinisation. Il n'y a pas de "mauvaises herbes" pour la Terre – que pour nous et nous ne saurons jamais faire le climat. La surface cumulée de toutes les pelouses du monde (jamais calculée – où ont donc la tête les lunatiques au pouvoir?) c'est déjà énorme. Et tout le reste à l'avenant. Des Conseils Généraux, outre de ne jamais tondre à moins de 15 cm de hauteur, plantent toutes les surfaces routières disponibles (terres-pleins, carrefours, bandes latérales, etc) de fleurs pour les insectes…etc. Clair, que si TROP d'animaux disparaissent encore, nous ne pourrons pas survivre TOUT SEULS. Les animaux participent, aussi, au climat. Que nous ne sachions pas encore comment, n'excuse pas certaines attitudes …bestiales.

 

La longueur (écrite) de toutes les solutions contraint à abréger et juste de se limiter à tracer le sillon des grandes tendances. L'autre grand chantier c'est que les activités humaines tuent la vie, la nature et la biosphère (la sphère de la vie). Que les têtes à claques le veillent ou non faudra REDUIRE, drastiquement, les activités humaines. D'où seule solution collective envisageable: la pauvreté non miséreuse. La pauvreté généralisée. Hommes toujours plus riches provoquent une planète toujours plus pauvre: où est l'anomalie ? Puisque, lors de la fin de cette anomalie, de plus en plus de personnes ne pourront plus travailler (dans le hideux sens du maquereau capitaliste qui voudrait faire de la Terre "sa" prostituée!). Juste exercer des activités compatibles avec la survie de la planète et avec la protection de la vie (donc la notre qui y est incluse – et non l'inverse !). Un revenu de pauvreté non miséreuse peut alors se voir chiffré raisonnablement.

 

Rappelez-vous que les inégalités financières ont perdu TOUT FONDEMENT, toutes légitimités comme toutes justifications. Que les inégalités sont des illégalités identifiées. Et que la seule légalité c'est l'égalité…le revenu de socialité, le revenu de l'honneur d'être pauvre, le revenu raisonnable pour tous (ou tout nom qui respirerait ce genre de vérité !) aura (pas du tout aurait !) un clair montant de 2 000 €  (deux milles euros) par mois. N'est- ce pas la somme exacte où vous en avez assez pour ne pas avoir de soucis. Mais pas trop afin de vous éviter, aussi, tous soucis ? De plus ce revenu de socialité sera couplé avec la Fête sociale permanente. 24 heures sur 24 dans toutes les villes, des lieux ou des structures (itinérantes ou non) répondraient aux processus de resocialisations de chacun-e. La joie infinie d'être ensembles. Issus de la même famille originaire il aura fallu tout ce temps pour l'admettre: comme quoi les capitalistes et leurs opposants restent encore plus ahuris, arriérés, ringards, déphasés que les "créationnistes"…etc. Hé ho! Ils n'ont toujours pas admis (grooossse tabooouuu!) que nous soyons issus de la MÊME famille d'origine !!! La couche !!! Oui Fête "sociale" qui répond, aussi, aux notions plus habituelles de fêtes. Mais le cadre serait la gratuité absolue des cultures. Comme liens indispensables et thérapeutiques entre tous les humains. Les resocialisations seraient, elles, une abondance de nouveautés. La maison du don: chacun-e ayant besoin d'une aide y rencontrerait, en direct, qui se voue à l'offrir, etc. Les espaces neutres de rencontres inter-communautaires: seules les peurs (distillées par le fric sournois) séparent les peuples  ; dès que vous les mettez en présence, avec paix et sécurité garanties, ils apprennent à s'apprécier.. Lieux de nombreux apprentissages que la Fête sociale. Ces tissages ont tellement manqué que les détresses ont déTressé trop de "liens" sociaux, décousus tresses par tresses…

 

Bref, cette pauvreté non miséreuse s'avoue, pleinement, par une abondance Collective sans limites. La richesse des échanges sociaux fera que quasiment personne ne regrettera le fric à part, chacun pour soi et contre tout le monde. Ce fric qui n'a fait principalement que du mal et si peu de bien. Jusqu'à presque tuer le Terre et la vie…

Etc.

 

Puisque tout CONVERGE pour nous guider vers le choix de la pauvreté non miséreuse!!!

 

L'augmentation flagrante des maladies infantiles sont dues aux pollutions. Qui a fait semblant de ne pas y croire ? Le "Heal" (ça chauffe !) soit l'Alliance pour la santé et l'environnement cingle que "l'action politique est beaucoup trop lente" (ça dépend pourquoi ? rapide que pour les futilités ?). Qu'il "faut des changements immédiats"…

 

Quel crève cœur, n'est ce pas,  de voir ces poussettes avec les pots d'échappement des véhicules juste dans les nez fragiles des bébés !!! oui ça nous déchire le cœurs – vous pas ? Action immédiate depuis tellement longtemps ? PAS DE VOITURE c'est un choix précis et clair. Pédiatres, chercheurs et médecins, réunis dans le cadre de l'Unesco, ne cessent de scander que les pollutions chimiques représentent "une menace grave pour l'enfant". Oui grave, le contraire d'anodine. Au point que, chaque année, 1 % de cancers en plus, s'ajoutent sur leurs frêles épaules. Que le lien entre dégradations de l'environnement et maladies chroniques est, définitivement, "avoué". Que ça commence "dès le fœtus" toutes ces agressions disproportionnées ! Qu'aucune précaution suffisante n'est prise afin de veiller sur les êtres les plus fragiles et qui se taisent !!!

 

Mais, évidemment, vous en savez plus que les pédiatres, chercheurs et médecins. Seuls les présentateurs télés, les stars savent tout n'est- ce pas ? D'ailleurs, ils vous diront toujours tout ? A moins que ce soient les pubs et les marketings les omniscients ? Bingo, ce sont les marchés, les bourses et les banques, cette omniscience à la "main invisible". Oui mais ces scientifiques et médecins dénoncent tout ce qu'il y a de sournois et de franchement lâche dans cette "main invisible". Vous vous rendez compte, mon pov' monsieur, cette omniscience (sans jamais d'action concrète!) va tuer ou handicaper à vie toujours plus d'enfants…

 

Les bourges arriérés (ces bobos qui ne dont que des bobos partout !) s'occupent, à temps perdu, de la "dette envers les générations futures "…Mais, avec leur incapacité notoire à penser – y'a risque que ces générations futures n'y arrivent même pas dans ce futur (pour vérifier ces dettes)…

 

Surtout lorsque l'on connaît la solution: CHANGER A 180 ° DE STYLE DE VIE

 

La pauvreté généralisée (mais non miséreuse) sera bien là pour vous/ nous servir !!!

Soit un enrichissement immédiat de plus de 80 % de l'Humanité (qui actuellement a moins de 2000 € mensuels). C'est plaisant la pauvreté ainsi recadrée, oui ou non ? Trouver la chance de voir la pauvreté comme un enrichissement, ceci ne ressemble-t-il pas à changer ENTIEREMENT de civilisation ?

 

Critiquer c'est, en général, proposer mieux : seuls les gangsters bourgeois ont pris la sale habitude de détruire, sans propositions de même niveau, le travail des autres. Faut dire que ces truands finis se font, extrêmement, remarquer par leurs grossièretés et irrespects permanents. O, s'en fout que "bourgeois" soit leur second nom. Pour nous c'est juste la lie de l'Humanité.

 

Maintenant que ces intrus gangstérisés ne peuvent plus souiller l'espace Public, il devient possible de "collectiviser" les solutions.

Ainsi, survivre, tous et avec le minimum de dommages, passe par l'acceptation collective de la pauvreté non miséreuse.  Qui se transmutera en abondance sociale.

 

Que pouvez-vous donc proposer (avec honneurs, preuves et arguments) de mieux ?

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org ,  onglet 4 "Assentiments aux sentiments" – Premiers pas vers une paix mondiale, onglet 3  "Why do we left the left wings ?" et "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

   

 

 

Publié dans sociéte

Commenter cet article