Pourquoi les trop riches sont électoralement surreprésentés ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3911786233_466c95f280.jpg

Le biologiste Peter Turchin appelle cet effet structurel « la  surproduction des élites ». C’est que la dite élite d’argent a tout intérêt à rester hyper active sur le plan politique. Bien plus que tout le reste de la population. Et elle soutient – de ce fait -  les candidats qui partagent ses valeurs. A la puissance grand V…


Cependant cette présence supra- dominante aboutit bien à ce que un voix = une voix n’existe plus !!! oui oui, le vote n’est plus égal du tout !!!

 

Le vote n’est pas égal  !!! Scoop…

 

1 ) - Déjà, le nombre de élus politiques reste à peu près le même. Cela induit que les trop riches se montrent surreprésentés dans toutes les instances politiques…effets de structures…

 

2) - Ensuite, il s’agit de débusquer tous les signes de la surproduction des élites. La multiplication des diplômés en droit en est un … Voyons : « Entre le milieu des années 1970 et l’année 2011, le nombre de diplômés en droit a triplé pour passer de  400.000 à 1,2 million, alors qu’au cours de la même période, la population n’a crû que de 45%. [soit plus de 6 fois moins ]… Ainsi, chaque année, les écoles de droit américaines vont produire oui 25.000 avocats en «surnuméraire ». Dont [ il faut l’ajouter ] une grande partie va trouver l’ambition de faire de la… politique. » … Sepent qui se mord la queue… CQFD ?

 

3 ) - Tous les appétits sont super aiguisés alors. Ceci se montre comme les effets pervers de la surproduction de l’élite. Par exemple, celui de saper les désirs de coopération et d’unité – ce qui ressemble au comble du nihilisme destructeur de sociétés…L’effet est, alors, celui de « la pensée unique » oui d’une polarisation idéologique et d’une extrême pulvérisation de la classe politique. Ceci se résume en : plus l’élite grossit, et plus la partie de ses membres qui vont échouer à atteindre les plus hauts échelons de la hiérarchie devient très importante. Ces « perdants » vont en ressentir un amer dépit !!! D’où l’ambiance si empoisonnée des télévisions !!!

 

4 )  - Ainsi ,  Peter Turchin   prend la guerre de Sécession comme exemple. « Au cours des décennies qui ont précédé la guerre, de nombreux individus ont fait fortune dans le Nord et ils nourrissaient des ambitions politiques. Mais les plus hautes instances du gouvernement (Sénat, présidence, Cour Suprême) étaient contrôlées par des Sudistes, ce qui a provoqué une grave polarisation politique qui a conduit, directement, à la guerre civile. » Nouvelles manière de comprendre l’Histoire !!! Bien plus intéressante …

Vérifions… Le point focal de la guerre, oui « l'esclavage, était comme un mal absolu qui aurait été aboli tôt ou tard, selon Peter Turchin, sans que cela ne se solde par une guerre civile sanglante et des centaines de milliers de morts. D’ailleurs, à la même époque, l'Empire russe a supprimé pacifiquement le servage. Pourtant, 50 ans plus tard, lui aussi est devenu la victime de troubles sociaux qui ont mené à la Révolution russe, et qui ont été induits [ là encore ]par la surproduction de son élite. »

 

5 ) – « Les périodes d’instabilité politique de la République romaine, des guerres de religion françaises ou de la guerre de Sécession américaine ont été invariablement associées à la surproduction de l'élite. Les deux autres facteurs ont été la stagnation des niveaux de vie de la population et l’augmentation de la dette de l’Etat. »…nous sommes carrément dans ces trois vecteurs de grand danger…

 

Reprenons… « Le débat actuel entre les Démocrates et les Républicains américains a rarement été aussi vif, et le Parti républicain est sur le point d'éclater sous la pression du mouvement Tea Party. Désormais, certaines élites politiques refusent le compromis, comme dans les années 1850. Peter Turchin augure que ces antagonismes mèneront à plusieurs années d’instabilité politique qui devraient atteindre un paroxysme dans les années 2020. [ Les prétendus élites se montrent sans cesse, actuellement, les pores ennemis de la société. Sans eux/ elles tout irait bien mieux ]…« Et comme les sociétés complexes sont bien plus fragiles que nous le croyons, il pourrait en résulter une catastrophe quelconque. Un défaut sur les obligations américaines pourrait compter parmi les possibilités les moins effrayantes ».

 

Mais cette catastrophe n’est pas une fatalité et les choses ne dégénèreront pas forcément dans la violence. Par exemple, aux États-Unis,  la tourmente des années folles et la Grande Dépression ont été résolues par… la mise en œuvre des réformes du New Deal [ donc par un véritable tournant à gauche ] qui ont inauguré un nouveau contrat social. « Notre capacité à suivre une trajectoire similaire dépend largement de nos dirigeants économiques et politiques. Elle dépend de notre capacité à tous, riches comme pauvres, à entrevoir les dangers réels, et à les prendre en considération ». Précise encore Peter Turchin. 

 

Rester à droite c’est détruire la société…

 

Seul un coup de barre franchement et pleinement à la vraie gauche nous sortira de l’ornière sans issue !!!

 

Clair ? N’en demeure pas plus que cette présentation du débat jusqu’au fond prouve à l’envie que :

Le vote n’est plus égal du tout du tout !!! Les riches surreprésentés sont devenus les pires ennemis de la démocratie..

 

Que la démocratie, donc,  n’existe plus mais uniquement la ploutocratie

 

Que les trop riches empêchent tout légal exercice « républicain » de la « démocratie » (pourquoi ce serait la même chose) !

 

Mais que – en plus - dans l’exercice si corporatif, mesquin, et archaïque de leur fonctions, ces trop riches sont en train de précipiter la société dans le chaos…extrême…

 

Et que donc …devant cette situation sans issue…nous allons, encore,« faire semblant » de voter…

 

La société pourrrait être détruite par ces prétendus « élites » auto- proclamées…

 

Ceci étant dit –

Où vont-ils donc pouvoir faire des discours sensés ?

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces posts sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends

Le si rare moment de la jubilation ?

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

 

 

 

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article