Pourquoi ne surtout pas imiter l'occident ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

4051475046_703b6a1d3d.jpg

"Ceux d'entre les pays du Sud qui ont le plus énergiquement cherché leur intégration dans le marché mondial sont aujourd'hui les plus durement frappés : 2010 a connu la plus forte régression du commerce mondial depuis 80 ans. En 2009, le flux des capitaux privés vers les pays du Sud a reculé de 82 % (p. 77 – Jean Ziegler – Destruction massive, Géopolitique de la faim, octobre 2011)."

 

Les bons élèves sont extrêmement punis. Ecouter l’Occident c’est s’handicaper soi- même…Tout comme dans les crises des années 2 000 où les seuls pays s'Asie qui n'avaient pas suivis les dogmes obsessionnels et antiscientifiques du Fmi - sont justement ceux qui s'en sont le mieux sortis. Désobéissez à l'Occident tout ira mieux pour vous !!! La prétendue « mondialisation » - ce centralisme très hiérarchisée autour de la finance occidentale, avec des institutions, telle Omc, Fmi et Banque mondiale - reste asymétriquement favorable à l’Occident. Et très défavorable aux pays du Sud. Alors ne surtout pas imiter l'Occident ? Les preuves de ceci en abondent – lorsque de suivre aveuglement la propagande biaisée de l’Occident défavorisent ouvertement les pays suivistes…selon la trame économique précédente du colonialisme – la soi- disant concurrence non libre et faussée demeure conçue afin de continuer à exploiter les pays pauvres…Un scénario unique !!!

 

Une image du processus déloyal ?

 

Sur un ring de boxe Mike Tyson, par exemple, et un bengali sous- alimenté et affaibli se battrait…que dit la bêtise bestiale des capitalistes ?. " Justice est assurée, puisque les gants de boxe des 2 protagonistes sont de même facture, le temps du combat égal pour eux, l'espace de l'affrontement équitable, et les règles du jeu constantes. Alors que le meilleur gagne ! L'arbitre dit impartial, c'est le marché (p. 177 – Jean Ziegler – Destruction massive, Géopolitique de la faim,)."

 

La démence absolue de ce point de vue qui renie tout réel, s'enfonce dans des maniaqueries procédurières, mais trop locales pour s'exercer universellement, et fuit toute imputabilité juridique en refusant d'intégrer tous le paramètres du réel…Médicalement, ce sont des protocoles de maniaques terrifiés par la réalité…absolument pas une démonstration scientifique ni un processus législatif, qui permet au juridique de juger dans la sérénité…C’est exactement le contraire de la justice : strictement aucun avocat de la défense…Ni le Fmi, ni l'Omc n'ont, en conséquence, la formation, l'envergure, les apprentissages et les expériences vécues, ni le don de l'écoute des autres, etc pour se permettre d'endosser les habits hallucinés de leur dirigisme exorbitant !!! C'est, d’abord, en les traitant comme des aliénés maniaques à soigner d'urgence – qu'ils ne pourront plus nuire idéologiquement. Que par tout autre moyen…

 

Il s’agit de comprendre, enfin qu’il faille une…

…vague de seconde INDEPENDANCE de tous ces pays…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans gouvernance mondiale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article