Prêcheurs de repentance climatique et de frugalité ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3973320675_41da0c54f4.jpg

Une fois de plus le cerveau détraqué d'un Pascal Bruckner a frappé. C'est parce qu'il y aurait des prêcheurs de repentance climatique et de frugalité que les tsunamis, les tremblements de terre et l'air pollué des villes surviennent ! Nul n'en parlerait, ça n'existerait donc pas.

 

Sa déchéance s'accélère depuis son livre scandaleux " Le sanglot de l'homme blanc" (contre le tiers mondisme) qui prêche (eh oui c'est lui le prêcheur et l'emprêcheur de tout ) que faut rien se reprocher du colonialisme. Si on les tuait ils zavaient qu'à pas mourir. Et si zont les volait zavaient qu'à pas être volés, na voilà ! Aujourd'hui, ce cerveau malade pour qui l'image compte plus que la réalité, trouve qu'y'a une nouvelle caste d'individus à réprouver "les prêcheurs de repentance climatique et de frugalité"!!! Outre que son obsession monomaniaque sur les religions attire la vigilance sur les motivations perverses de ses discours (il se croit donc en chef d'inquisition ?) le déplacement frauduleux des responsabilités économiques et des imputations juridiques, pue l'escroquerie. Il n'agit que pour offrir des indulgences à l'effondrement moral des bourgeois, il ne cherche qu'à couvrir toutes les  déplorables conséquences de leur barbare style de vie et à fourguer toutes les responsabilités et culpabilités sur le dos des plus pauvres. A part ceci, rien d'autre n'est à, seulement, envisager. Bref, il conduit direct au suicide de l'Humanité.

 

Haro sur qui tente de dresser un tableau objectif, argumenté, chiffré et bien ficelé des phénomènes climatiques. Il est urgent de ne rien faire, de ne rien dire sauf de s'acharner sur les esprits vraiment libres (de tous sordides intérêts), ça c'est trèèèèèès urgent (mais là, bizarrement, nous ne saurons pas pourquoi !). Impossible donc que ce Bruckner tombe plus bas: Tartuffe et Caligula réunis !  Enfermé dans sa petite bulle, faut surtout pas le déranger – crime de lèse majesté pour l'hurluberlu. Le monde entier n'a pas être informé, ni fourni en chiffres et faits, ni rendu plus intelligent (inutile, sa majesté s'en charge) - si ça décalait un seul cheveu de sa béatitude. Faut respecter la "hiérarchie" des urgences, n'est- ce pas ? Pour lui seul, normal de sacrifier tout le futur, toute l'Humanité et le Terre même. Les infos qui dérangent bannies du royaume. Et le messager coupable du message, selon sa toute " pensée primitive". La méthode du grand capricieux, tout empli de désagréable fiel, que voilà c'est de trépigner gna gna et de taper du pied sur l'air de "Na! voilà!" . En tentant les plus grands venins possibles. Dans le passé, il a pu, ainsi, dangereusement, intoxiquer. Cet ultime essai (gorgé des mêmes grosses ficelles) ne l'amène plus que sous le fronton du vaste ridicule.  Grâce à ce biscornu nous savons tout sur lui, mais, malheureusement, rien de mieux sur le climat.

 

Le bouleversement climatique est mortel – toute démonstration qui ne se situe pas à cette hauteur n'est plus que perte de temps. Le Giec et nos positions restent réfutables – mais, seulement, à leur symétrique niveau. De vouloir jouer à l'histrion "indiscutable" ne marche plus du tout  Nul d'entre nous n'est atteint de la bullomanie médiatique. Pour nous les hallucinations médiatiques n'existent pas et la falsifiée reconnaissance médiatique sans la moindre importance. C'est pour cela que l'histrion désarticulé vient de tomber sur un os. Monde hyper artificiel contre simplicité naturelle. Sa flagrante défaite va servir de jurisprudence pour démasquer d'autres imposteurs médiatiques. Qu'il en soit grandement remercié ce Bruuuuuckner !!!

 

Clair, qu'il est tout entré en pleine inhumanité, qu'il ne prête aux autres que son indifférence cruelle, qu'il sévit comme un censeur tentant, par tous déloyaux moyens, d'empêcher les débats de fond – en en dénaturant le sens et en souillant les courageux initiateurs.

 

Fort heureusement, malgré des reculs et des découragements contre- productifs, l'intelligence collective progresse, évolue, s'émancipe, s'affranchit. Notamment des méfaits de ces déshonorés. Et donc le détraqué Pascal Bruckner est "grillé" jusqu'à l'allumette. Il représente trop la perversion morale, les attaques les plus sournoises qui n'agissent que sur les désirs, les libidos et les raisonnements, les arguments afin de saboter l'un par l'autre et de polluer toutes les visibilités partageables. C'est juste un piteux bourgeois, désormais dans les cordes, dont tout le comportement avoue (enfin !) que leur indigne règne court vers sa proche fin.

 

Quel soulagement que de pouvoir contourner sans un regard cette "lésion". Il a rejoint sa basse bande de la lie de l'Humanité…

 

Et le dérèglement climatique appelle toujours plus à des regards adultes. La frugalité acceptée n'est pas religieuse mais rationnelle, hyper laïque et si raisonnable.

 

Les voyous climatiques comme Bruckner sont juste le déshonneur de la Société !!! On ne se demande même plus pourquoi !!!

 

 (à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans le ridicule qui tue

Commenter cet article