Promesses tenues ? (7)

Publié le par imagiter.over-blog.com

3342202988_a9ebe2857f.jpg

A chaque jour sa promesse…à vous de dire, alors, si elle a bien été tenue…mais vue la diversité des lectrices/ lecteurs, comment voulez-vous, en une phrase, concerner tous les âges, situations géographiques ou potions sociales ? Si si c'est possible…les mots peuvent devenir ponts qui relient…afin d'augmenter "nos" chances de se mettre à promettre, il reste au mieux d'utiliser tous les procédés rhétoriques (pensée en abîme, raccourcis, effets de condensations, etc, nous signalerions d'autres)

 

Un diplôme pour quoi faire

Puisque tu ne vas rien en faire

Mais nous allons te donner la diplomatie pour le dire…

La diplomatie, la science du diplôme ?

 

L'empilement visuel des propositions crée le raisonnement… le raisonnement se déclenche parce que des propositions différentes sont rapprochées par l'écriture ? Le raisonnement existait précédemment, mais à la supra-vitesse intérieure des elliptiques transaction avec soi- même. Et l'obligation de l'écrire, noir sur blanc, aura déclenché de nouvelles bifurcations ? Autres et autrement ?

 

Plus vous savez faire bouger de propositions en vous, plus vous savez ce qu'est véritablement une position. L'exact contraire de la contrainte figeante dont vous raidissez les autres – et vous en déduisez que vus avez une bonne "position" ? A ce point. Un raisonnement n'est-il pas, aussi, ce qui résonne le mieux ? Rien qu'au son, vous ne savez pas déduire la "valeur réelle" du raisonnement ? L'important reste ce qui est dit non qui le dit !!!

 

Et vous voici tout empêtrés, encombrés de carambolages entre des noms, des fonctions, des manipulations, des magouilles ou pires ? Quand avez-vous trouvé le temps pour "écouter" toute la résonance des propositions ? Vous reste-t-il encore un chambre d'écho intérieure où recevoir du nouveau? De la distance entre le raisonnement et ce qui "sait" l'apprécier, le savourer, l'évaluer ?

 

Le son des mots apporte tellement de sens – à qui aura conservé l'humilité d'apprendre de lui…que toute un changement de civilisation peut y résider…

 

Toute "position" reste d'abord, fondamentalement physique…et sans se leurrer dans le spectaculaire, un changement de "position" corporelle intérieure peut, très bien induire une modification des dispositions de la position … des dispositions mentales et psychologiques de la position, s'entend…Si vous aimez vous faire errer dans l'erreur… persistez à gober qu'une "position" sociale ou humaine "se mesure" dans le regard et l'attitude jouée des autres…

 

C'est l'exact contraire…c'est la votre des dispositions toutes intérieures qui ouvre au maximum (ou ferme) votre prédisposition à  la position…vous pouvez (même en situation de contrainte et d'inconfort) aboutir à une abondance amicale de choix de positions …ou tout au contraire (même en situation de luxe et de paillettes) aboutir à un désert stérile d'absence de tout choix. Ce n'est, en aucune manière, le jeu social toujours plus truqué qui saura vous amener à la bonne "position"…ainsi, croisez- vous parfois des êtres gigantesques (à la plus forte valeur ajoutée que vous pourrez trouver) et vous piétinez cette inestimable valeur…Vrai, vous vous trompez, systématiquement, d'admirations…Clair et net, que vous ne connaissez strictement rien AUX AFFAIRES…le simple contact verbal et mental avec eux vous aurait apporté une fortune de positions !!!

 

Vous ne croyez que qui vous ment, on dirait…Et le dispositif du tout  positif, vous en avez la moindre idée ? Cela vaut, pourtant, plus que de l'or !!!

 

Voyons et convoyons !!!

Position ? Est- ce un emplacement comme un endroit ? Plutôt des conditions à une condition sociale ? Un rang dans un jeu d'ombres ? Une situation qui vous situe dans le virtuel mais vous fait perdre votre essentiel ? Un emploi qui emploie tout ce qui peut s'employer comme moyens ?Ou bien, plutôt, des dispositions avec prédispositions, des dispositions à toutes les positions ? etc d'etc ? Et si c'était, tout simplement, l'ensemble de toutes ces pro-Positions ? Cette abondance amie ne vous fait-elle pas tourner la tête ?

 

Le dénominateur commun s'en révélant telle la différence cinglante entre être tourné vers tout l'extérieur et celui de se replier, fermé aux regards externes, sur la future pénurie de soi- même ?

 

Faites- en la recherche, faites- en l'exercice…Reprenez tout le paragraphe précédent jusqu'aux … promesses tenues !!! 

 

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2 "La star des stars", "L'ardeur sociale" et "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou, encore "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans méthodes de pensée

Commenter cet article