PSYCHOTHERAPIES : Pénis du réel, non non – Dénis de solutions ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3010722547_8710ca1b3b.jpg

Au–delà des massifs dénis du réel que des commentateurs surannés admettent pour le temps présent  – nous y voyons plutôt des dénis de solutions **. Tant que vous ne parvenez pas à ARTICULER un ensemble de solutions, à savoir placer tel segment là où il le doit, à visser l'ensemble dans chaque détail et ne rien omettre, négliger, oublier, délaisser, dédaigner, mépriser – vous ne savez absolument pas penser. "Ignorer" sciemment scierie reste la pire des IGNORANCES. Nous avons donc des sachants très incultes désertiques ignares d'ignorances délibérées…Si vous ne savez pas lire vous apprenez si vous avez la volonté de ne rien voir vous y demeurerez…Vous allez, sans doute, parvenir à dégoiser encore une série de faits "significatifs" – tout en continuant à adopter tous les comportements qui sont à la source de ces dangers sociaux. Votre nuisance délibérée y est la seule "significative". "Ignorer" les conséquences de vos actes vous place dans la catégorie des cancres voyous…Bon, costard cravate mais le pire des gangsters tout de même…Bref, vous venez agir complètement à l'opposé de ce que vous dites. Vous venez dans une direction avec vos jambes tout en partant en sens inverse avec votre langue. Cette schizophrénie irréaliste décrit tout le conformisme, la pire des violences symboliques de 2012…

 

**** dénis du réel = symptômes de dérèglements mentaux pour les psychiatres…alors, dénis de solutions…

 

Ainsi, qui ne dit pas que nous ne pouvons plus consommer avec 50 % de gaspillages en tout, qu'il faudrait 10 planètes pour vivre comme les barbares régressifs que nous sommes déchéancés – mais qui juxtapose AUSSITÔT tous les changements obligés, dans sa vie à lui, qui mettent en COHERENCE les actes et les paroles ? Un peu comme quelqu'un qui pisse, sans la courbe, asperge juste à fond son pantalon – la plupart se pisse dessus à étaler leurs trop flagrants irréalismes… Dénis de solutions ? Pénis du réel ? Si vous dites ceci - cela IMPLIQUE cette série d'actes…si vous ne faites pas cela, ceci et encore celui-ci, vous EMPIREZ la situation contre laquelle vous semblez si indignés…vous êtes, à la fois, votre résistant et votre ennemi, le soumis et l'insoumis, le prisonnier et le maton, vous vous annihilez vous-mêmes : tant que vous n'avez pas une droite ligne de solutions que vous mettez en pratique pas à pas – vous tournez en rond. Et tendez à faire tourner en rond et en bourriques tous les autres…pensez-vous que, structurellement, les classes moyennes sachent encore penser ? Nous non ! Nous avons même perdu toute confiance en elles…trop détraquées…

 

Savoir de tout son corps ce que "coûte" tel choix – c'est cela "l'engagement". Pas du tout cette bouillie vomie mentie par les critiques. Vos pensées, vos affections et chaque muscle et tendon de votre corps doivent devenir tendus dans la même direction. Si vous désirez que l'ensemble social avance dans une direction, allez-vous l'encombrer par un être désorganisé, désuni, éclaté ? Tout ce chaos n'est dû qu'à le se mentir outrageusement à soi- même, vrai ou faux ? Tout à l'inverse - comme vous ne vous posez plus la moindre "question" par rapport à vous-même (et l'égoïsme devient ce prétendu luxe superflu qui étrangle votre vie !), vous ne pouvez plus "causer" le moindre minuscule "problème" à l'organisation du changement. Uni en vous vous portez tout l'unisson aux autres…Vous ne déniez plus aucune solution. Vous savez ce que chacune d'elle, avec raison, peut EXIGER…

 

Stagner, encore, au niveau des dénis du réel (ces puérilités irrecevables dignes des seules aliénations bourgeoises !) c'est d'autant plus s'enliser dans les dénis de solutions…c'est, encore plus, s'arriérer dans les maladies conformistes de ne parler que sans savoir, de ne rien vérifier, de tout exiger des autres et absolument rien de soi…etc

…au lieu de porter tout en avant qu'agir est aussi précis qu'un moteur. Et que la hiérarchie du réel (genre qui contient et qui est contenu, quelle est la cause ou l'effet, etc) appelle, nécessairement, à une nécessaire rigueur mentale (celle qui évite, justement, toutes les rigueurs économiques blessantes)…bien sûr que si vous ne commencez pas par vous- mêmes vous réduisez à zéro vos possibilités d'actions…si vous parlez et agissez tout à l'opposé, en même temps, vous vous faites des crocs en jambes : et ne pouvez vraiment incriminer personne d'autre que vous…si vous ne balayez pas devant votre porte, dans l'élan laxiste de critiquer les autres, vous risquez fort de vous casser la gueule sur votre tas "dénié" d'obstacles "oubliés" par votre non-engagement…

 

Les pénis du réel - sont comme les dénis du réel – une écharde incontournable  dans les vies…

 

Agir trie tellement mieux que de chercher à troubler, rendre confus, enchevêtrer, embrouiller, compliquer ou emmêler, se défiler, se soustraire, fuir…agir va dans la toute même direction, dans un seul sens à la fois, à l'inverse d'une parole qui ne veut que paraître, sembler, frimer, parader, bluffer et qui explose dans toutes les directions à la fois…le travers (qui risque de les faire sombrement sombrer) des classes moyennes c'est de parler pour ne rien dire, tout comme de n'être jamais ce qu'elles sont, en réalité…elles se privent, là, de tout accès au futur…

 

L'engagement "aligné" de cohérences vous offre, à l'inverse, tous les trésors (trop inemployés) de la spontanéité, de la simplicité, de la sincérité, de l'authenticité, du naturel, de l'aisance, de la conscience droite, etc (liste fort heureusement longue)…qui, toutes :

1 -  vous allègent tant la vie

2 -  rendent votre cohabitation avec vous-même si agréable

3 -  vous gardent communicatives toute les possibilités futures

4 -  vous expriment si ouvert-e aux autres

5 –  augmentent fortement votre densité de vie

6 -   centuplent votre imagination et votre potentiel existentiel

7 -  vous amènent la solution (comme sur un plateau) dès que vous avez fait l'effort d'un vrai "tour de la question"

8 - et tant d'autres incroyables bénéfices (qu'aucun argent ne peut acheter évidemment) et qui n'appartiennent qu'à la stratégie qui ne se dit pas

9 -  etc…

 

Cet effort désiré de ne jamais rien renier du réel (qui n'exclut jamais rien ni personne vu qu'il "contient" tout) comme de ne rien renier des solutions (incluses dans ce réel) – vous fait devenir cet adulte à la vie encore plus enchantée que par le supposé regard d'enfant…

 

Soluble - vous faisant nager (sensualités toutes récompensées - alors que le capitalisme, qui veut tuer tout désir, se voit embourbé dans le coin que nous lui avons prévu pour qu'il y cuve son échec !) DANS les solutions !!!

 

Un des combles d'extases - inaccessibles à qui ose que "ce ne sont que des mots" et qui se "paie", uniquement, de mots creux creux creux creux creux creux creux creux…reste de… 

 

Nager DANS les solutions, par exemple, tel le triomphe tangible et voluptueux des                                                     cerveaux sensualisés

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 19/11/2012 07:23


et dire que c'est un texte censurable - à cause du mot PENUS quelle vulgarité de coeur - comme si violences ou guerres n'étaient pas UN MILLIARD de fois + obscènes et snadaleuselent anti-humains
?

imagiter.over-blog.com 02/12/2012 11:24



oui PHOTO masquée - l'érotique ce n'est pas les corps mais LE REGARD