Qu'avoue-t-on en portant un costard – cravate ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

6125946147_803de0ee84.jpg

Là où sont les questions jamais posées se trouvent les réponses les plus profondes et complètes. Quel est l'aveu du costard – cravate ?

 

D'abord, une sensation de bondir dans un temps révolu, suranné. L'extériorisation poussiéreuse d'abstractions et de mensonges compassés. Vraiment hors de la vie commune. Sans racines, sans ancrages, sans pays concret, sans attaches – ça flotte dans l'absurdité d'un chiffon pendant, d'une chemise qui empêche de respirer librement et de veste et pantalon déplacés partout. Sauf dans la position de potiche immobile alors ?

 

Impossible – en position de sincérité – de lier costard–cravate et activité !!! Allez-y essayez : aucune qui soit dans la vraie Nature, aucune qui fasse appel aux muscles, aucune qui exige de porter, soulever, pousser, tirer, etc…bref de bouger son corps. Que reste-t-il ? Le labeur musculaire de porter un stylo ? De décrocher un téléphone et de remuer la glotte …eh oui:! ce sera à peu près tout, au royaume de sincérité !!!

 

Alors pourquoi une telle dysfonctionnalité ? Pourquoi porter le seul vêtement qui va GÊNER de partout et en (quasi) toutes circonstances (sauf l'assise, en fait!) ? Sur la lancée – spontanément, qui voudrait s'accoutrer aussi désagréablement ? C'est donc forcé, contraint, obligé que l'on porte un tel harnachement ? En civil (vous savez en civil- isé !) pas du tout en tout cas…Oui le sans-confort, sans-aucune-sécurité non plus – face au moindre incident, d'être ainsi habillé ne peut qu'augmenter les risques, vrai ou faux  ? Oui, par manque d'aisance, de liberté de se mouvoir ou de négliger trop de prises flottantes…etc. Donc – en conclusion – un vêtement que la Raison réfute comme complètement déraisonnable

 

Alors pourquoi tant d'irréalisme mâtiné de tant de masochisme (ils se punissent de quoi en portant un blessant costard – cravate ?) ? Effectivement, le seul mot non revisité c'est "se déguiser". Donc ne pas être soi, se travestir, se masquer, se dissimuler, frauder sur le loyal et la droiture !!! Le costard – cravate "s'avoue" alors comme un déguisement, une cérémonie, un magistère – celui d'une caste particulière !!!

 

Plus avant encore – celle qui n'est toujours que d'un côté des guichets de la vie. Celui où l'on prend toujours tout et où l'on ne donne jamais.

 

D'où l'impression de soft insulte permanente que l'on doit transmettre – si je suis fardé ainsi c'est que je ne travaille pas – je vous fais travailler. C'est qu'on ne peut me juger – je juge. C'est qu'on ne peut me dire de respecter "les règles du jeu" – non seulement, je suis l'irrespect incarné, mais je change ces règles, arbitrairement, selon mes besoins. C'est moi qui pose les questions et vous qui ne pouvez me remettre en question, oui c'est moi qui ouvre les débats tronqués et truqués et interdis tous les autres, etc…la ligne de "démarcation" est claire : présence de costard – cravate = zone occupée… absence de costard – cravate= zone libre !!! Le tout plus que vieillot et jauni d'une époque qui n'existe plus !!!

 

Aussi – en subsidiaire, comment trouver le moindre SERIEUX dans cet accoutrement farfelu et ridicule ? L'analyse de terrain très poussée dans les structures de goûts – conclut que, sauf idéologiquement, personne n'aime à 100 % et sans aucune restriction (en vote caché) le costard – cravate. Alors pourquoi insister pour exhiber tout ce qui déplait ?

 

Juste par arrogance de pouvoir. Et aliénation achevée : aucune souplesse d'adaptation…ces êtres paumés et fourvoyés ne sauraient plus quelle contenance prendre ? Quelle attitude "adopter" ? Comme se tenir ?  Ce qui "avoue" qu'ils ne sont pas vraiment A LEUR PLACE !!!…

 

Qui prend toute la société "en otage" en prétendant, mégalomaniaquement, la faire fonctionner – mais sans jamais rien redistribuer de suffisant, (rétentions partout même dans les informations !). Qui refuse tous les débats mêmes et surtout les plus urgents et sensés. Qui n'est que dans les déloyautés et à 100 %, etc…

 

Clair que celui- là sera en trop stupide costard – cravate !!!

 

            Signant l'échec - qui ne laissera aucun regret - de cet Ancien Régime !!!

 

Et ouvrant une réserve de sympathie vraiment gigantesque pour la nouvelle civilisation !!!

 

Bref - qu'avoue-t-on en portant un costard – cravate ?

 

D'être du mauvais côté de la société.

De qui a l'esprit entièrement gangstérisé

                                       et dont nous ne voulons, absolument plus, comme dirigeants !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans le ridicule qui tue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 19/01/2014 11:17


y a- t-il quelqu'un qui écrit mieux que vous ?


la réponse est NON NON et NON !!!'

lejournaldepersonne 17/10/2012 12:04


bonjour


effectivement "aveux" peu reluisants

imagiter.over-blog.com 20/10/2012 06:03



l'humour grandit - il n'y a donc pas de "petits" sujets