Que paient les trop riches ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5209832167_a19f4b4c8d.jpg

Apparemment, quasiment plus rien ! un ensemble d'études actuelles prouvent que l'opacité financière (genre les paradis fiscaux***) c'est pas un seul centime d'impôts. Les villes privées évitent toutes taxations locales. Sécurité sociale : plus on est riche, moins on paie (au-dessus de 2 946 € de salaire mensuel vous êtes exonérés de cotisations "sociales") ce qui représente le vrai "trou de la Sécu " : ces 35 milliards d'euros qui restent coincés dans les niches sociales et ne se retrouvent pas dans les caisses de la Sécu, alors que la Cour des Comptes affirme qu'ils lui reviennent…impôts indirects bien trop favorables…etc, la liste est vertigineuse…la propagande veut faire croire à un taux moyen de 42 % de prélèvements pour ces trop riches…or, patrimoines, avoirs financiers, salaires…forment le triple socle de la richesse des trop riches…

 

*** quelques chiffres, si rarement étalés, afin de prouver que LA CRISE reste, en majeure partie, provoquée, en premier lieu, par L'OPACITE FINANCIERE…il vous suffit de comparer ces chiffres avec ceux des prétendues dettes, déficits budgétaires et autres totaux biaisés…80 milliards par jour, oui jour, de transactions entre l'euro et le franc suisse, se transvasent en Suisse. Enormissime !!! Une évasion fiscale d'un montant de 30 % en Grèce, c'est 280 milliards d'euros, soustraits à la Grèce, selon le ministère des Finances grecques…imaginez le total global en comptabilisant tous les pays européens…Il n'y a aucune crise juste un refus têtu de répartir les richesses

 

Que paient donc les trop riches ? Dans leur triptyque patrimoines, avoirs financiers, salaires…Voyez, d'abord, ces salaires jamais bloqués (et sans motif logique montrable) mais délirant dans le n'importe quoi fauteur de troubles ; avoirs financiers quasiment pas taxés ; patrimoines inévaluables et donc très sous-évalués…soit un total global qui aboutit (selon les calculs de vigilants opposants aux oligarchies, déjà bestiales insultes à la République, alors à la démocratie…) à une moyenne d'autour de 14 % de tous leurs biens prélevés

 

Soit quasiment rien du tout…Comment est-ce possible ?

 

Depuis plus de 10 ans, en France, mais dans nombres d'autres pays, LES RECETTES NE SONT PLUS PRELEVEES telles qu'elles le devraient…La stratégie terroriste (afin de tenter d'annihiler l'Etat, seule entité supposée capable de stopper leurs vandalismes…) semble, pour les recettes fiscales, de les sous-prélever, sous-estimer, de les diminuer, de les abaisser…dans le but (peu louable !) de faire passer l'état pour inefficace, obsolète, incompétent, dérisoire, négligeable…or, ces 4 dernières années nous ont contraints à voir que, seule, la finance, idiote jusqu'aux ongles, mérite toutes ces épithètes… LE MANQUE A GAGNER POUR LE(S) PAYS EST COLOSSAL et semble résoudre l'aspect financier de tous les problèmes actuels - à la fois…prélever les justes recettes = fin de la crise ?

 

On le dirait bien : crise causée massivement par la folie irrationnelle des trop riches ? Surtout si vous le contextualiser avec les mouvements mondiaux, les opportunités actuelles et le sérieux de comptes vraiment "publics"….

 

1 - Tout d'abord, le refus frénétique des leçons des Trente Glorieuses qui sont plein emploi, salaires qui augmentent toujours, pas de participation de la Bourse à l'économie. Triptyque absolument vainqueur que les trop riches actuels fuient comme des dératés…

 

2 - …ensuite, la fin solennelle des plus que ridicules nationalisations de leurs pertes et des privatisations de tous nos bénéfices…ce qui fait découvrir à Michael Lewis du "Poker menteur" ou du "Le casse du siècle" que l'argent devient gratuit pour les riches !!! et que, institutionnellement, toute la Société est organisée afin de vivre sur le dos des pauvres…les preuves de cet état illégal abondent…

 

3-  puis, que, dans l'illégalité régalienne la plus flagrante, les Etats, sans plus d'autorité monétaire, soient contraints d'acheter beaucoup trop cher (à un taux 3 fois plus élevé que ceux de leurs "prêts" à ces mêmes financiers ?) sur ces marchés gangstérisés dès le pignon sur rue…retour à la création de la monnaie uniquement par les Etats…fin des abus exorbitants de pouvoirs des banques…

 

4 - encore, fin des pillages sournois des excellents services publics afin, d'illégalement, installer, à leur place, les flagrants monopoles du privé, plus qu'inefficaces sinon dans la destruction de la société…toujours la seule idée capitaliste depuis 40 ans…tout privatiser n'importe comment (voyez la Grèce et le FMI) et voler l'argent public dans des tas de plans de renflouements bidons (il n'y aucune crise pour les riches mais la spoliation permanente des peuples avec le mensonge exorbitant de "résoudre la crise" - la "même" depuis 1975 ? - trouvez-vous plus d'incompétences "très rémunérées" ailleurs, lorsque "résoudre" la crise c'est toujours l'empirer ?)

 

5 -  une si simple garantie contre les délinquantes spéculations ? De tous les G 20 qui se suivent dans leur refus du principe de réalité : la taxe mondiale sur la finance se voit perpétuellement reportée…en la défaveur ultime des trop riches : il leur faudra bien rembourser un jour !!!

 

6 -  Revenir à des Glorieuses planétaires, excluant la Bourse de toute économie, regonflant tous les bas revenus en faisant rembourser les trop perçus, par exemple…pour la France, depuis 1975, c'est autour de 5 000 milliards d'euros sur les seuls salaires que le non partage des plus values a détourné vers les trop riches!!!

 

7 -…décentralisations complètes des enjeux planétaires, prises en comptes individuelles des responsabilités écologiques, abolition de toute économie pour la seule prise en compte des besoins réels (les emplois nouveaux qui n'ont pas encore de noms participent de cette mise en place organique des besoins réels) non exprimés à causes des asphyxies posées par les "ignorances" (la pire des ignorances de toutes ? la volonté de ne pas savoir !) des soi-disant technocraties (disons des Gribouilles du n'importe quoi se planquant, lâchement, derrière des mots abstraits…sauf de leurs conséquences !!!)… etc…

 

…ces recherches exhaustives sur ce que paient effectivement les trop riches s'appuient sur nombres d'études, de livres, de chiffres, etc. non résumables en un texte court…mais paraissent, avec ce back ground de sérieux vérifiable, effectuer, de probante façon, comme un tour de la question (14 % ***comme chiffre central de prélèvements)…

 

*** l'extrême difficulté qu'Alain Cotta dans "Le règne des oligarchies" montre pour évaluer la richesse réelle de oligarchies de trop riches (patrimoines sans références de comparaison, avoirs financiers masqués, etc) nous a fait (après de nombreux autres calculs !) estimer, plutôt, à 14 % les prélèvements réels sur leurs fortunes faites de spoliations…en bref, ils ont tout à cacher !!! ce qui "explique" leur anarchisme actif et semeur de chaos contre les Etats (seuls aptes à les contrer)…avec une grave schizophrénie d'attitude envers l'Etat - que les Etats ne se mêlent pas de leurs affaires mais qu'ils les protègent, tout de même, sans poser de questions : le tropisme "employé toujours et serviabilité exorbitante" existe-t-il ailleurs que dans la naïveté absurde des trop riches ?  En tout cas le grand écart "double bind" demandé (sans aucune garantie ni contre partie) semble rendu toujours plus difficile du fait que ces oligarchies ont TROP affaibli les Etats, ne serait-ce qu'en les dévalisant sans cesse…à cause de ces excès d'avidités, ils risquent de tout perdre tout en larmoyant, stupidement, "à l'aide, l'état" !

 

Quoi qu'il en soit, les sous prélèvements fiscaux des trop riches ne laisse aucune part au doute –

                                                les bouleversements anti-sociaux actuels sont bien provoqués par la sale mentalité des trop riches …

 

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans sociéte

Commenter cet article