Que pouvons-nous raisonnablement attendre d’autrui ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3237334656_9d34192beb.jpg

Si peu ont le courage d’essayer d’inclure le monde entier dans son cercle d’attention – nous parvenons, de ce fait, plus rarement, à poser les questions de coeur de cible. Oui que pouvons-nous attendre des autres ? Nous nous sommes permis, par des moyens qui ne prennent par l’excès de technicités comme preuve d’efficacité théorique (au contraire ?), d’interroger différentes catégories éloignées d’individus***. Commençons, plus simplement, par une liste et un ordre de préférence très réfutable, sans doute – mais sans ce travail préexistant vous ne pourriez le réfuter, non ?

 

**** à titre personnel, mais faudrait-il m’expliquer comment je serais si irréalisé – je ne me reconnais JAMAIS dans aucun des sondages, comme si les personnes interrogées se trouvaient « très éloignées de ma sensibilité » ??? Quel manque de bol, hein !

 

Que pouvons-nous raisonnablement attendre d’autrui ?

1-    que nous participionsà des projets qui nous dépassent tous

2 –  que leur intérêt personnel passe après le nôtre. Après l’intérêt général !

3 –  que leur plaisir personnel passe après le nôtre. Après l’intérêt collectif !

4 –  que nous devenions le centre de leurs pensées et de leurs préoccupations.

5 – qu’ils partagent les mêmes expériences et aventures que nous. Afin d’avoir du consistant à se partager.

6 –  qu’ils nous disent la vérité, ne cherchent pas à nous leurrer ou manipuler.

7 –  qu’ils nous aiment pour nous-mêmes.

8 – qu’ils parviennent à nous convaincre en ne touchant que nos cœurs et le meilleur de nos esprits.

9 –   que nous les inspirions ou les changeions un peu par notre seule vie.

10 – qu’ensembles, nous puissions améliorer un peu l’Humanité, devenir comme des modèles qui tractent en avant les perfectionnemments

11 – qu’unis au plus profond nous retrouvions le sentiment océanique de la fusion totale, de la confiance aveugle et du sentiment de sécurité complet.

 

Evidemment, la plupart de ces asssertions ne se disent pas mais si, raisonnablement, vous ne pouvez pas prouver qu’elles ne sont pas le coeur de cible des préoccupations majoriataires. Et ne soient pas omniprésentes dans la plupart d’entre nous  – pourquoi détruire ce que vous ne pouvez créer ?

 

Chacun porte sa croix et nous laisse la nôtre, forme, plutôt, le discours désabusé, démotivant, désséché et dépressif sur les autres. Qu’attendre d’eux ? Rien, miroitise le rictus de ce qui forme tout de même le fond du discours TELEVISUEL officiel (tel que décrit dans « Les écrans de la violence » - la pire, celle doucereuse en costard cravate !)…il ne faut faire confiance à personne, il ne faut compter que sur soi ou bien  seul le tueur réussit…etc… Eh oui ! les anarchistes nihilistes et destroy et les voyous sont bien au sommer de la société. A la détruire chaque jour. C’est même pourquoi nous sommes ce que nous sommes !!!

 

Qu’attendre des autres ? se rétrécirait comme peau de chagrin ? Aussi, ce n’est qu’en 7 que la plupart placent le « je veux qu’on m’aime », ne se voyant le dire qu’à peu d’êtres et pas à tout le monde. N’envisageant même pas (en rêve !) de pouvoir être aimé-e de toutes et tous. Quel échec civiliationnel cinglant !!! Ainsi, encore, ces manières mortifiantes de grillager notre territoire, le rendant barbelé pour autrui. Schopenhauer appelait ceci « l’amour hérisson » - j’ai plein d’épines, si tu m’aimes « vraiment » ça ne doit pas te déranger de te faire mal aux épines…sinon, c’est que tu ne m’aimes pas du tout. Je compe les points, je suis l’arbitre unilatéral toujours contre toi et mes sentiments ne sont que rancoeurs. En plus j’ai le droit…etc.

 

Il apparaît, aussi, dans ce questionnaire, une prise en compte de l’égalité définitive de tout le monde. Les mouvements planétaires se présentent toujours, depuis des décennies, sous les bannières tolérance, justice, partage, égalité, démocratie…Ensuite, lorsque l’on peut se cacher derrière les murs épais de son égoïsme, les pratiques peuvent radicalement changer – mais les discours NE PEUVENT SE TENIR QUE LA. Pourquoi ? Y répondre c’est « vraiment » changer le monde…

 

La majorité des demandes dessinent bien une exigence forte envers autrui et un flou à peu près intégral sur ce que nous leur donnons vraiment, sur ce que nous pouvons leur apporter (sans le leur faire payer, ensuite, sournoisement !). Comment nous répondons (ou non !) à leurs attentes…

 

Et puis, ne pas oublier, les tortures, humiliations, disqualifications, censures, etc. instrumentalisées toutes par le format inégal et dissymétrrique des médias (symboles de la lâcheté absolue !) où n’est TOUJOURS PAS DIT comment des individus ne font que de l’ombre aux autres, ont l’air d’avoir comme d’exorbitants passes droits à éliminer le maximum d’êtres de la visibilité collective.

 

Sauf lorsqu’ils tombent sur de réels coriaces comme nous – ces exactions glissent trop facilement. Et ne peuvent pas permettre de dissimuler que nous nous PREOCCUPONS SINCEREMENT DE TOUT LE MONDE. Que le sort du monde entier nous tient à cœur et demeure une partie fondamentale de nos pensées…Et eux pas ! Ce pourquoi nous n’allons pas aller sur leur terrain, si déloyalement miné, pour « répondre » à des individus à l’échec aussi tonitruant !!!

 

Une preuve ?

Demandez- leur donc ce que nous, collectivement, attendons des autres ?

Vous verrez qu’ils ne peuvent répondre, complètement coincé-e-s dans une structure figée, oui ils ne PEUVENT répondre – tout simplement, parce que si c’est eux qui répondent…

                        Ce serait comme l’implosion de leur vie !!!

 

Nous verrons pourquoi au (2) se Que pouvons-nous raisonnablement attendre d’autrui ?

 

(à suivre)

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org ,  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " ou, encore,  onglet 3  "La violence comme produit dérivé de la société de consommation". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Publié dans sentez la santé

Commenter cet article