Que "retenez-vous" d'une rencontre hors entourage direct ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

4337358349_d25cf896b7.jpg

Notre recherche n'a décelé qu'une ou deux images souvent assez fausses, assez anecdotiques ou très extérieures à la personne. D'où viennent ces vertigineuses carences d'informations utiles sur les autres ? Nous nous sommes interrogés aussi sur nous-mêmes.

 

Ce qui est "retenu" (gardé en mémoire corporelle, émotionnelle ou mentale) des autres est, en général, l'équivalent d'un grain de sable dans le désert. Trois fois rien. Pourquoi être aussi masochiste, aussi cruel avec soi-même (se priver ainsi des autres) ?

 

Les pistes de réponses commencent par le plus facile pour finir dans le très inattendu. La mémoire corporelle demanderait une vraie sur- humanité, encerclés que nous sommes par des tonnes d'intruses et inutiles infos (dont la majorité ne veut que nous tromper ou nous détourner de l'essentiel). A priori, nous ne pouvons lui en vouloir. Idem pour l'émotionnel. Pour le mental, une autre paire de manches – là, il y a grave dysfonctionnement. Conscient en plus.

 

Moi, par exemple, je conserve des autres une foule d'images toujours différentes selon les moments où je m'en remémore. Sacrées différences entre les autres comme désert et cette luxuriance paradisiaque que j'ai cultivée. Et – ceci va plus loin – ce n'est pas parce que vous seriez trop fourrés avec les autres que ça changerait. Un clin de seconde après le départ – vide incompréhensible de leur présence. Encore que une ou deux pauvres images. Souvent très fausses, figées et formant barrages envers eux.

 

Alors où se situe le centre du problème ?

 

Justement au départ. Lorsque vous croisez ces autres. A aucun moment, nous n'avons pu déceler le fort élan de les connaître. Juste la chute dans le re- connaître. Vite les classer (genre pierre tombale) dans ce que vous connaissez déjà. Ou que l'on vous a manipulé à connaître. Cette galerie irréelle de modèles d'individus inexistants. La plupart de vos rencontres c'est le zap de toute rencontre REELLE. L'ensevelissement dans le passé et la routine (et assez de ce "rien ne changera jamais" puisque des changement permanents ont abouti au fait que, trop enfants gâtés vous profériez, ces contre- vérités !). Sinon clair que "votre" message c'est que vous êtes inerties, obstinés à aller contre les émancipations, libérations, évolutions et progrès. Vous pouvez vous déguiser en tous les "modernes" possibles – vous êtes démasqués, réacs, aigris, contre-révolutionnaires, passéistes, archaïques, dinosauresques.

C'est comme ça – pas d'exemple d'impostures qui durent longtemps…

 

Autre façon d'agir, radicalement neuve, que d'accueillir – cœur tout ouvert – avec le recueil du recueillement en vous. L'accueil est une forme corporelle précise (alignée mentale affectif et corporelle) avec multiplication de toutes les infos. Si vous ne l'aviez pas au début, plus jamais vous ne pourrez vous la faire venir de se souVenir. Re- member, en anglais. Etre membre à nouveau.

 

Donc votre rencontre style "l'autre à la poubelle, je n'y prête pas attention, tout m'est dû et rien à lui" ajouté au circuit mental de perversion perfusée "s'il ne ressemble pas à une image de mode, de magazine (cette dictature inadmissible de l'apparence!) tout est de sa faute" etc – enfin, vous disqualifie à donf. C'est quoi ces têtes Point barre- cerveaux toujours éteints ? Discours lui aussi auto-effaçant, auto-nettoyant. Qui supprime toutes les images. Et vous fait halluciner en "je suis riche des autres" alors que vous les avez transformé quasiment tous en désert. En objets tués de vos stupides collections. Ave 2 misérables images c'est la dèche

 

Tandis que les vrais héros de notre futur proche si "empli(e)s d'autrui", si plein d'attentions, de pensées, de sensations, d'élans affectifs, de sensualités – avaient tant RECOLTE au départ. Vous grandissez en elles/ eux. Et, à chaque nouvelle rencontre (tu te rends compte !), qui va à l'encontre de tous les préjugés et attitudes tueuses (si favorisées par la plus qu'indigne consommation), l'immensité augmente. Rencontre encontre. Vous toujours plus riches de revoir ces êtres Jardiniers de vous. Ils vous ont protégés dans l'humus humain de leur super efficacité relationnelle. A chaque rencontre, vous sortez plus EMBELLI (E)S de vous. Leur structure d'accueil intérieur ainsi formée qu'ils ne semblent que donner.

 

Vrai! Avec de tels héros, on va se les niquer ces barbares déguisés en modèles creux et vides à l'intérieur. Et vous, oui VOUS de pigez à quel point vous vous êtes gourés sur vos rencontres. Cet écrit vous fait trier, soudain, dans votre cœur authentique, entre ces statues creuses et morbides (si jolies et top modes à l'extérieur) et ces inépuisables capteurs solaires. Trop discrets, peut- être.

 

Les recettes sont simples. Qui frémit, vibre, ressemble à un coup de vent, frissonne, trépide, etc EST LE BON. Ce sont tous les signes qu'il/ elle boit votre être. Vous enregistre. Vous intègre à sa richesse intérieure. Qui ne présente aucun de ces signes avoue être devenu un robot inhumain. Regardez- le/ la: avant même que vous parliez vous avez toujours raison. Méfiez- vous de qui est "trop" d'accord avec vous (soit c'est pour arnaquer soit c'est parce que, au fond, rien à foutre de vous - DONC on peut "déguiser" de tas de faux éloges lorsqu'en soi tout ment !). Car s'évapore si vite cet accord. Accord que "conditionnel", comme "leur" liberté. Juste à condition que de ne parler que D'ABSENTS, ces notoires et stars de tout, qui vampirisent des milliards de présences humaines. Des gens vrais, interdits absolus, on n'en parle jamais. Vous n'en avez pas plus qu'assez de ces robots infertiles ?

 

TOUT le pot aux roses est découvert. La barbarie commerçante et spectaculaire évacue tout signe de sensibilité. Donc de réceptivité, d'accueil intérieur des autres, d'attention à autrui. Elle bannit tout signe corporel actif. Elle exclut tout élan affectif gratuit. D'où l'explication de ne s'occuper QUE DE SON APPARENCE EXTERIEURE. Et de faire de son intérieur une scandaleuse poubelle, un centre hyper toxique, une concentration inacceptable de pollutions. D'où, vous captez la cruauté de "juger" (vous vous rendez encontre ?) que sur ce sac à tromperies des "apparences". Vidés de toute humanité, on se parle que de robots à robots, n'est- ce pas ? Le "look" (regard) n'est-il comme la marque de l'esclavage (puisque "regard" c'est l'autre tyrannique, ce n'est jamais "vous" !). Etc. Continuez, ainsi, le bilan de cette régression inhumaine. Dont il devient clair que TOUT LE MONDE IRA TELLEMENT MIEUX DES SON ABOLITION NECESSAIRE.

 

Et vous saurez que ces personnages vides et creux étaient vos non amis . Désormais niqués jusqu'au trognon. Beûrk de chez Beûrk. Et que celles/ ceux qui étaient cibles d'inexplicables exclusions demeurent les humains complets qui vous enrichiront sans cesse de votre vrai vous

 

Les seuls dignes de vous, en somme !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "La star des stars" et, aussi, "Présent !", onglet 4  "Nul n'est  nul".

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

 

Publié dans méthodes de pensée

Commenter cet article

Devautour 31/03/2011 19:52


Bonjour Gun!

et bien me voilà!
Le texte (Que retenez-vous ...) que je viens de lire m'a beaucoup fait rire et m'a beaucoup apporté, autant pour celle qui se fait niquer que celle qui nique, excuses mon vocabulaire un peu cru,
mais j'ai cru ...
Oui, je le trouve plus accueillant, ce blog, même s'il est bourré de pub, cela ne me déconcentre pas de ma lecture. Et c'est bien pratique d'avoir le lien pour lire les textes et les télécharger
sur freethewords.
En tout cas, notre rencontre a été au delà des "conventions", et très enrichissante, je parle pour moi, je ne sais si pour toi, je t'apporte quelque chose, qui puisse enrichir ta vie, elle est déjà
si riche de tout!
à bientôt.