Quel besoin y aurait-il alors de la science ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

6292511165_632f7d0d43.jpg

Le méconnu Karl Marx – à cause des marxistes et des bourgeois si régressifs – est comme une eau de jouvence sur toutes les interrogations…comme une jeunesse ardente oubliée dans un coin et dont la découverte nous rend la vie…

 

"C'est ainsi que l'analyse du mouvement apparent des corps célestes n'est intelligible que par celui qui connaît leur mouvement réel que l'on ne peut percevoir par les sens", dit il, tel un sous neuf, dans le Livre I, tome II, chapitre 14, page 10 du Capital…et de poursuivre avec une étonnante clarté : "la façon du philistin et de l'économiste vulgaire de voir les choses vient, à proprement parler, du fait que c'est seulement la forme directe de manifestation des relations qui est reflétée dans leurs cerveaux et non leur connexion intime. Soit dit en passant, si c'était la dernière, quel besoin y aurait-il alors de la science?" (ibidem). Bingo – la vulgarité au pouvoir fait passer sa paresse miteuse pour de l'âpre connaissance, sa vision vraiment incompétente et si incomplète pour de l'analyse ou sa tendance à prendre des vessies pour des lanternes pour de la modernité.

 

Vraiment en rester au stade primaire, même pas dégrossi de "la forme directe de manifestation toute extérieure des choses" ce n'est absolument pas sérieux…c'est juste radoter " toutes les apparences sont trompeuses mais moi le voyou bourgeois je reste dans les apparences ; toutes les apparences sont trompeuses mais moi le voyou bourgeois je reste dans les apparences ; toutes les apparences sont trompeuses mais moi le voyou bourgeois je reste dans les apparences ; toutes les apparences sont trompeuses mais moi le voyou bourgeois je reste dans les apparences…" Sans la connexion intime des choses quel besoin y aurait-il alors de la science ? Faire passer pour prouesse le fait de toujours rester à la porte, sur le seuil à servir juste de paillasson aux conneries médiatiques – non non, ce n'est pas du tout normal de mégalomaniaquer que vous seriez "au cœur des choses" …si nous faisons passer toute superficialité pour du vrai savoir quel besoin y aurait-il alors de la "vraie" science ? Bravo Marx c'est lui le scientifique – et bon nombre d'imposteurs doivent tomber !!!

 

La société de consommation – ce sommet de toutes les bêtises - ne s'en sortira plus, désormais…combat ultime…les fauves ont les crocs aiguisés et ils veulent crever la charogne…"L'économiste vulgaire croit faire une grande découverte quand, se trouvant devant la révélation de la structure interne des choses, il se targue avec insistance que ces choses, telles qu'elles apparaissent, ont un tout autre aspect. En fait, il se targue de son attachement à l'apparence qu'il considère comme la vérité dernière. Alors, à quoi bon encore la science ?" (ibid)…Et tout le reste à l'avenant…une écriture si poétique, un regard acéré, un humour qui crée tant de joies – le Marx méconnu…et dire que ses ennemis indignes nous ont presque submergé de stupidités morbides.

 

Croire dans les apparences, non seulement c'est malsain, sale, vulgaire, anormal – mais ce ne peut jamais être sérieux. Se "contenter" de la première couche de tout (l'apparence toute externe comme "la vérité dernière" ), non non ce n'est pas digne d'un adulte véritable. De demeurer à la surface toute illusoire des choses – oui c'est rester bien "demeuré", abruti de drogues idéologiques. Foutre la conclusion (l'illusion c'est le réel si elle sert le bourgeois, l'apparence n'est jamais trompeuse, plus on est con plus on est intelligent, moins on pense mieux on pense, moins on parle mieux on parle, etc) avant la démonstration – seule l'escroquerie capitaliste pouvait y déchoir. Produire de "la science avant la science" oui seul un voyou capitaliste pouvait s'en pourrir les yeux…

 

La connaissance reste le plus grand des athlétismes et aucun sport ne lui arrivera jamais à la cheville. Les athlètes du cerveau sont les plus admirables de tous en 2012 . Leur courage est d'autant plus exemplaire, et, par comparaison, la veulerie des médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !) soulève de nausées – qu'il faut tout défaire, détricoter, déconstruire les apparences avant d'avoir accès à la "connexion intime des choses"…et cela c'est comme d'affronter 10 000 fauves à mains nues et sans fouet ni fourche qui éloigne. Non à bas les stars toutes nous n'en voulons plus, nous raffolons de génies, de génies et encore de génies…

 

La "vraie" connaissance est un travail de titan, la veulerie médiatique surtout pas…le savoir est une production qui nous brûle tout entier dans la forge ardente de comprendre…et la majorité des prétendus scientifiques nous font plus que honte

 

Non ils ne sont plus sortables et présentables…lorsque vous lisez "cela ne se fait pas, il faut respecter les conventions, il faut servir les dirigeants"…et que vous voyez comme noté à l'encre sympathique "ce n'est donc pas du tout scientifique que d'être scientifique !!!" vous pigez que si c'est pour "ça" quel besoin y aurait-il alors de la science ? …la science juste une matraque contre les citoyens, l'apparence creuse pour ne plus penser jamais, la trahison quotidienne de tous les méthodes scientifiques, lorsque l'on reste (et à peine) scientifique "que" dans son laboratoire  - mais plus jamais en société, dehors que des "antiscientifiques les plus chevronnés"…juste à couvrir et receler les voyous au pouvoir, juste à inventer des millions de mensonges afin de prolonger leurs règnes illégitimes , etc – non non quel besoin y aurait-il alors de la science ? A quoi bon encore la science ? Si "tout est joué d'avance" ? Oui si il n'y a plus que des personnalités indomptables comme celle de Marx qui méritent le nom de "vraiment" scientifiques ?

 

   Et que l'on se dit non non non non non non non non non non non non non non non

 

                        …Non non un bon coup de Marx et ça repart !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article