Qui est lunatique ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5429849622_f75ce16a5f.jpg

Scientifiquement, les infos viennent de trancher : certainement pas les poètes ou les philosophes…bien ancrés dans le réel, eux…Ainsi, depuis Schopenhauer ou Rimbaud, ils ont tous pratiqué la marche intensive et régulière  "comme carburant intellectuel". Or la marche ça marche…Et pas qu’un peu…

 

Des siècles après, la science "prouve" ce qui était déjà tant "éprouvé" – or la preuve reste rétroactive. Sans "preuves" établies, le phénomène existait tout de même et restait archi évident. La marche c'est du soft sport mais qui "utilise" absolument tout le corps…La marche ça monte vraiment toutes les marches de la plénitude…

 

C'est bon, aussi, pour le cerveau que la marche – combien de poèmes ou de textes ont été rendus "possibles" et palpables par la marche ? La mémoire y déploie mieux  ses moires, une protéine s'y dope à la régénérescence et l'hippocampe augmente de volume…bref, ça ralentit le vieillissement, ça conserve la vivacité d'esprit et équilibre la totalité de votre moi dans la sérénité. Qui dit mieux ?

 

Lunatiques, en conséquence, qui se gaussaient du philosophe ou du poète qui marchent…On se demande sur quoi d'essentiel, ils auraient pu se tromper en route lorsqu’ils se rassérénaient avec tant d’efficacité ? sur presque rien, en général ! et les conformistes si extravagants et si inconséquents ? oui oui sur quasiment tout ! La comparaison n'arrête plus de prouver que les lunatiques, les hors réel, les évaporés du bon sens, les cinglés des dénis à la raison, etc. sont, en fait, les conformistes. Très anti-poètes et anti-philosophes. La pensée ça marche à fond qui se crée en marchant… 

 

En effet, et, afin de tracer les limites d'un nouveau champ de savoir, nous ajoutons les résultats d'une étude en psychologie, rendus publics il y a un peu plus d'un an. En très résumé, l'étude a montré que les "deux cerveaux les plus proches du réel entier" sont ceux de l'enfant et de…l'artiste…L'enfant puisque, sans jamais d'arrières pensées, de divisions et replis affaiblissants contre lui-même, il ne tortille ni ne tortue contre lui- même – il reste toujours "de plein pied" avec le réel…L'artiste puisque il sait, dans la moindre fibre de sa chair, que "le réel c'est ce qui résiste", comme le signalait Picasso. Et que, de ce fait, il apprend et épouse vaillamment, lui, les plis du réel. Sans le détruire…

 

Du point de vue économique, il cumule plusieurs métiers - achats chez un grossiste ou semi-grossiste, choix méticuleux des matériaux, conceptions, maquettismes, architectures, transformations manuelles voire athlétiques de l'œuvre et commerçant, avec, contre lui, de se taper tout ce qu'il y a de déloyal et qui ne veut que lui voler son incontestable labeur…Archi branché dans le réel que tout ceci, non ? L'étude psychologique l'affirme, en tout cas…Qui médit de l'artiste c'est bien pour le dévaliser, oui ou non ? Les réparations en diffamations contre penseurs, artistes ou poètes alimenteraient tellement un fonds prévu à cet office – que le financement de la fin de toute misère et pauvreté économiques serait assurée !!!

 

Désormais, que les élucidations s'accélèrent, que les masques s'effritent. Et, au risque de se coltiner la hideur qui va s'extérioriser dans l'insupportable, de certains médiatiques, marketingués, publicisés, prétendus si tendances tops ou autres stars bâties à coups de fric et d'estocs, etc…bien obligé d'admettre que…

 

…sans un centime de coût, la poésie avait découvert, avec précusion, bien des pans du réel…que la science "prouve" (donc dans le droit fil des découvertes premières) si longtemps après…que c'est crève- cœur de voir la Société piétiner ces savoirs d'une qualité et d'une rareté époustouflantes…en plus que de rester de magistrales leçons de réel

…tout autant que d'admettre, selon le mot d'Artaud, "que le bourgeois est maladivement jaloux de l'artiste" !!!

 

C'est donc lui qu'il faut soigner pour délires compulsifs et autres, et vite et radicalement (son "lunatisme" avéré a déjà fait assez de dégâts comme cela!!!).

 

C'est donc cet être, beaucoup trop "coupé du réel", qui se révèle comme responsable du monde désastreux où nous stagnons, stupidement. Par sa MONOPOLISATION illégitime des circuits de décisions, par exemple !!! Ras le bol de ce lunatique incontestable. Que vous ne trouvez jamais dans le réel entier, sinon il le respecterait beaucoup plus…

 

Ce farfelu cinglé qu'est le bourgeois (il n'est que de penser à la bizarrerie de son accoutrement anti-réel de costume cravate !!!), intrus partout, déplacé ailleurs, lunatique toujours, étranger à tout humain, doit (selon la formule; désormais, universelle) dégager – bien satellisés ces lunatiques, afin que le vrai monde et l'Humanité puissent advenir.

Enfin !

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article