Qui parvient à ce que continue la société ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

7007997009_cff05a08a7.jpg

Qui fait que nous vivions encore ensembles ? Si tout le monde ne chassait que son seul intérêt personnel, il n'y aurait aucune société. "Nous pouvons nous accorder sur le fait que nous devons l'incroyable complexité de la société moderne à la présence d'au moins quelques coopérants parmi nos ancêtres (p. 141 - Paul Seabright – La société des inconnus (The company of strangers) – Histoire naturelle de la collectivité humaine […of economic life] 2010, 2011)." Sans elles/ eux aucun des échanges mutuellement bénéfiques n'aurait pu avoir lieu…Les groupes ce seraient tous massacrés avant d'avoir pu dire un mot !!!

 

Nos devons donc la société à qui nous rejetons le plus ? "Les non- porteurs du gène de la coopération s'en sortiront mieux que les coopérants du point de vue individuel, mais ils ont de fortes chances (à cause de la concentration) de se retrouver avec un faible nombre de coopérants dans leur groupe et donc, globalement, ils s'en sortiront moins bien (p. 139 – ibidem)." Ne suivre que le court terme c'est bien se suicider durement. Courir, tel un écervelé, sur la première chose qui brille c'est n'extérioriser qu'anormalités, manques de sérieux, incohérences, non durabilités et absences complète de sens du réel. Ce sont, pourtant, de tel(le)s détraqué(e)s qui dominent et empestent toute la société ? Incroyable non !!! Qui, depuis plus de 20 ans, se voit chassé si cruellement est ce qui MANQUE le plus, ensuite, à un groupe. Au point de le faire décliner rapidement. L'entité musique s'étiole ainsi si visiblement – ce n'est qu'un ressassement il n'y a plus de cette fraîcheur qui nous soulevait (reste évincé qui pense tout le temps aux autres, écoute chaque musique et invente le cœur mondial radio !)…Ce qui nous arrive, aussi, dans tous les autres domaines, en 2012 ? Comme si "les calculateurs" avaient bouché toutes nos sources vives de vie ?

 

Que se passe-t-il ? Qui est qui ? Tout le monde nous vante les calculateurs comme le sommet du réalisme et ils seraient, en fait, uniquement ceux de l'irréalisme ? Les vocables "coopérants" et "réciprocateurs" ( vocables extraits du livre " La société des inconnus") évoquent quoi de particulier ? etc ? Très naturel de s'interroger à ce point, mais les meilleures réponses surviendront, après tout le texte, à sa fin, non ?

 

La première certitude devient que les utopistes, les irréalistes, les rêveurs inexcusables ce sont bien celles/ceux qui chassent les coopérants non les coopérants. D'ailleurs – dans notre dos – "les calculateurs préfèrent se fier à des réciprocateurs plutôt qu'à d'autres calculateurs comme eux (p. 127 – ibidem)." L'aveu sonne tel un coup de fouet : les calculateurs n'ont aucune confiance en eux ni entre eux. Sans un tiers (1/3) transcendental pas de survie de la société, donc ? Comme disait Jacques Lacan, sans le 13 ème chameau strictement aucun partage n'est possible. Ce ne serait qu'une perpétuelle guerre civile et militaire entre lescalculateurs Les plus mauvais hommes d'affaires "globaux" que la Terre ait porté : aucun financier ne peut prendre de décision "globale". Il n'est enfermé que dans sa vision- tunnel. La réalité complète, il ne connaîtra jamais !!!  Trop bizarre, ils sèment, partout, qu'il ne faut suivre que son seul intérêt, qu'il ne faut, bestialement, ne penser qu'à soi. Mais (normalement réussite !) ils n'ont absolument aucune confiance dans qui pense et agit ainsi. Comme eux donc. Ils ne se feraient pas confiance à eux-mêmes. A peine ils disent capitalisme qu'ils avouent, en réalité, non- capitalisme !!!

 

Seconde certitude : Ce qui fait la structure sociale dominante n'est cru donc par personne. Du tout. Le soviétisme est partout alors, comme se déguiser en ce que l'on n'est pas et afficher tout l'inverse de ses vraies opinions…Dans l'ombre, sous le manteau, sous table, même sans en avoir conscience elles/ ils ne courent qu'après qui ne court pas après le profit aveugle. Qui n'est pas aliéné par l'étroitesse de vue, qui se préoccupe du résultat global de toutes ces actions individuelles. Qui – en bref – pense tout le temps aux autres …et, après cela, on dit que la pensée ne sert à rien… Penser tout le temps aux autres ? Vous ôtez pensée que reste-t-il ? Ces "aux autres"…mais égarés, dispersés, paumés, fourvoyés, éparpillés, oubliés, isolés, perdus, sans plus aucun futur. Déjà, au point de vue physiologique, nous sentons à quel point les si maltraité(e)s  "coopérant(e)s" et "réciprocateurs" forment le ciment collectif, la fondation sociale, l'unité humaine !!!

 

Qui ose donc "arrêtez de me prendre la tête" signe, là, son aveu d'égoïsme monstrueux. Personne que l'égoïsme ne doit entrer dans leurs têtes si désertiques. Qui ne pense plus et où il n'y a plus personne d'autres que le reflet du reflet du …de narcisse…

 

"C'est précisément le détachement de tout calcul qui est l'atout majeur de la réciprocité forte lorsqu'il s'agit d'inspirer confiance (p. 127 - - Paul Seabright – La société des inconnus (The company of strangers)." L'économie, qui a tant besoin de confiance et ses financiers mêmes, ne savent que tuer la confiance. La piétiner sans cesse. Or les "réciprocateurs" forts, les doué-e-s pour faire sentir à quel point ils/ elles veulent la RECIPROCITE en tout, et surtout dans les richesses collectives - n'entrent jamais dans les calculs trop étroits…donc sont exclu(e)s si violemment du fonctionnement stupide de la société actuelle…or, le poison toxique de la Bourse plus hypocrite que toute l'hypocrisie, par exemple, et les réglementations démentes (voir la BCE en Europe) – deviennent des pestes dissuasives si nocives que, peut-être, les tout dernier(e)s "coopérant(e)s" et "réciprocateurs" ? A leur place, vous supporteriez d'être sans cesse traités comme des derniers ? De vous sentir piétinés et dévalisés. D'être spoliés de tout, de voir ses apports pillés sans vergogne par qui n'y comprend, à l'évidence, rien (sinon la transformation de son comportement aurait eu lieu)…de voir les places dirigeantes trop souvent occupées par les pires ennemi(e)s de la société ? Oui la société se suicide bien en assassinant son propre cœur !!!

 

Comme quoi l'on vous disait que ce sont les sommets les émeutiers, les casseurs, les séditieux, les insurgés, les nihilistes, les réels anarchistes de la destruction des services publics, les clairs ennemis de la société, les contestataires du réel, les voyous de la pensée, oui les clairs marginaux antisociaux, etc…en tout ils détruisent les "coopérant(e)s"et "réciprocateurs" qui font que nous vivions ensembles !!!

 

Ne reste qu'à protéger les derniers de la réciprocité forte - si vous voulez que votre groupe et vous- mêmes surviviez… Les "coopérant(e)s" sont vitaux pas les calculateurs !!!

 

Et, aussi, à apprendre pourquoi nous rejetons, si stupidement, notre héritage animal de l'altruisme (voir le blog de ce titre)…C'est que si les humains imitent la Nature sans même s'en rendre compte…

 

            …la Nature n'a jamais imité les humains…elle sait donc pourquoi !!!

 

…comme vous pouvez, déjà, commencer d'en trouver tout le contact naturel, en vous rapprochant, direct, du "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Comme de l'ensemble de ses quelques techniques…dont quelques unes de nos plus récentes, sur ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "Délecté lecteur – l’évolution n’aurait pas prévu l’écriture ?", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", Quelles formations ont suivi les transformations ?","Vous est-il arrivé de regarder votre estomac ?", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", " Tous saufs sauf","Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Et tout fait suite suède de ce qui précède?", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé", "Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!" , "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, e tc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAID 10/05/2020 14:33

Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82