Qui vous tend vos tendances ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5328481685_8e8f042ebc.jpg

tu sors tu n'es qu'un habillement non

plus une vraie vêtue – et par toi-même parée

 

parée afin d'y parer

d'amplifier  toutes les précautions

d'y arriver vraiment;

parée aussi pour resplendir

de toute rayonnante beauté,

tu t'accoutres du coutre de la charrue

ou bien tu sors les coudes

afin de coudre

tout le coudrier.

 

tu sors tu te poudres

au poudrier tu n'es qu'une

cosmétique non

plus une étoile de l'univers - par toi-même parée

 

parée afin d'y parer

d 'amplifier  toutes les précautions

d'y arriver vraiment ;

parée aussi pour resplendir

de toute rayonnante beauté

 

Qui vous tend ainsi vos tendances ?

 

tu te fagotes de fagots

et te vêts de mets

tu t'affubles d'afflux fugaces

de ces fouies fulgurations

d'obligatoires modèles modules de modes,

afin de vous modifier tous par les modes

hors de nos vouloirs et consciences…

 

le matériel, les objets, les produits,

la logistique ont balayé toute autre logique…

que celle de bombarder du toujours même

créer le calamiteux vacarme

où s'empêche tout échange humain entre les humains

et où ne demeure plus que le monde si solitaire des objets

…vous avez là le tout monde marchand…

celui qui vend toutes ses raisons et ses intentions,

ses buts et ses moyens, ses pensées et ses projets

afin de sillonner toutes les contraintes

serves soumises captives arbitraires et esclaves

qui vous riveraient au tout fond de cette société…

 

parée afin d'y parer

d 'amplifier  toutes les précautions

d'y arriver vraiment ;

parée aussi pour resplendir

de toute rayonnante beauté

 

Qui vous tend donc vos tendances ?

 

rien ne vous y oblige rien ne vous y force

rien ne vous convoque et ne vous impose 

vous ne faites que saisir

toutes ces tendances qui vous sont tendues

et ce choix si capricieux

devient l'obligation crispée de ne plus

rien décider d'autre

rien d'autre

que cette répétition

sans fin et sans but.

 

…Où vous restent (prison intégrale)

tendues toutes ces supposées tendances

qui seraient vôtres de vous avoir été tatouées toutes

de force

jusqu'à la tendinite

raidie ou orientée

de ce qui peut encore devenir

toujours plus tendre

à tendre toutes les tendances à tendre attendre

et, sur ses tendues voiles, à

redevenir

très tendre d'attendre et s'étendre de temporiser

jusqu'à ses contiguës pulsations de tendances,

perces- herbe des dispositions

 

Qui vous tend aussi vos tendances ?

 

la pente qui s'incline

penche bien les penchants qui se

montrent tant penchés,

se pencher sur les tendances vous les rend bien bandées

arquées, ardées, offertes, montrées ou exhibées

d'étendue

tendue…

 

Qui vous tend donc toutes vos tendances ?

N'est-ce pas toute cette étendue tendue ?

A ce point ?

seule l'intendance saurait ce qu'est la tendance

véritable véridique

vérifiée…

autant dire qu'elle lui tend sa tendance…

 

toute écrite ailleurs…

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,  onglet 4  " Où trouver encore du sérieux ?, onglet 2  " Le roman de l'économie", onglet 3 "L'intelligence indestructible du capitalisme ?", onglet 2 "Légalité de l'égalité "  ou onglet 3  "Why we left the left ?" et " Rien de plus solide que le solidaire".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article