Racolages lumineux

Publié le par imagiter.over-blog.com

5109771631_531d77b045.jpg

racolages lumineux ? Semble étrange que le trop de commerce ne soit pas classé (par ses excès) dans "racolages trop actifs". Plus le "harcèlement " mental et affectif – qui s'y pavane à chaque seconde. Mazette, la liste de ses délits semble sans fin ? Y'a, tout de même, un aspect quémandeur, pute qui commence à devenir intolérable…Ce permanent intrus, ce pique assiette insistant, ce mendieur collant,   cet importun qui a dépassé les bornes, ce gêneur indiscret, cet encombrant inadapté…ouaaaaiiiippp ! dès que l'on examine tout ce qui nous empoisonne chez lui, l'on tombe sur ces appels téléphoniques encombrants et déplacés, l'envahissement de vos écrans par ces armées "d'occupants" pas bienvenus du tout, la prise d'assaut de vos boites aux lettres par ces mendiants sans gêne ni honneur…Bref,  les harcèlements permanents que la Justice ne devrait pas être longue à envoyer dans les cordes …avec un référé "d'éloignement", par exemple…C'est simple, commerce exagéré, tenez vous à 150 mètres de distance des personnes ayant demandé à être protégées de vos harcèlements pervers et de vos illégales invasions…la liste suit !

 

Tout comme le procédé de "leasing" les avait mis très en colère, ces juges…puisque cette location vente ne vous accordait que des désagréments et déloyautés…Vous ne commenciez à payer que les intérêts…en cas de pépins…comme si vous n'aviez "rien" versé, vous deviez tout…un retard de paiement vous coûtait fortune. Et, puisque vous ayant décrété "acheteur frénétique" même les 9/10 ème d'achetés, comme si cela n'avait pas existé, le rachat final pouvait vous passez sous le nez…Ca fait chère la location et ça parait très encombrée la route vers l'achat…Là, les juges se montrait féroces…

 

Ce sera pareil pour l'invasion commerciale ? Oui, pour le trop commerce ne savent-ils pas que NOUS PAYONS LES PUBS qui nous entubent ? que nul ne nous a demandé notre approbation préalable ?…Que cette structure dictatoriale persiste toujours en pire: oui nous payons pour ce que nous ne voulons absolument pas …Nous utiliser contre nous, comme nous niquer en boucle – 2 arnaques en 1 ? Ce "financement" sans gêne et sans honneur devrait nous permettre (actionnaires forcés) de participer aux conseils d'administration. Tout juge devrait rédiger un référé en ce sens non ? Aucune des règles des contrats (à 2 parties informées et consentantes) n'y existe, en effet… Reprenons - nous payons pour ce que nous ne voulons absolument pas, ce que nous ne voulons absolument pas c'est ces publicités "toutes mensongères", d'après le sens commun le plus partagé…On nous force et, à aucun moment, nous ne pouvons émettre d'avis, d'accord ou d'approbation…S'il n'y a, là, une poignée de flagrants délits, que vous faut- il ?

 

Eh bien, justement, plus de racolages lumineux, de racolages passifs et actifs…Plus de harcèlements commerciaux…plus de pubs payées de force par qui n'en veut surtout pas…

 

En bref, plus de ces perversions qui gangrènent tant notre civilisation…

 

C'est pas nous les méchants. C'est pas nous les méchants. Non, c'est pas nous les destructeurs barbares. Regardez plutôt par là. Oui, c'est pas nous les méchants. Ils ont perdu le droit de nous diriger…Désintox ou bloc…au moins ces ex- dirigeants peuvent choisir !!!

 

( à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir", onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou, encore,  onglet 2 "l'ardeur sociale" et onglet 3  "Légalité de l'égalité".

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article