Réglo sans règles ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5820499348_c1496bc4a0.jpg

Déréguler sonne comme non réglo. Peut-on rester réglo sans règles ? C'est, pourtant, ce que s'obstine à dire la dérégulation. Finir d'être régulier (sens, aussi, de qui est capable d'intérioriser les règles !) ne provoque plus, en conséquence, que du chaos, que de l'imprévisibilité*** et des crises systémiques garanties au bout. Pas très reluisant le bilan des dérégulés !!!

 

**** rappeler l'ouvrage majeur  de Nassim N. Taleb, "Le Cygne Noir – La puissance de l'imprévisible", de septembre 2010. Oui l'imprévisible domine, ne pas en tenir compte et bien ce sont les si évitables crash boursiers !!!

 

Puisque c'est toujours l'Etat qui vient sauver et réparer les immenses dégâts qui surgissent de déréguler …en faisant payer les autres. Bref, le comble du non- sérieux. Les dérégulés que des semeurs de troubles ? En tout cas, nombres de catastrophes économiques – évitables dès le changement de législation qui ramènerait de la régulation, du régulier et du réglo…

 

Au vu de ces éléments, il paraît judicieux de faire connaisse la dérégulation sous le nom les DEREGLOS…oui les déréglos sans plus aucune parole…en tout cas, ne la tenant jamais…les médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !) qui relaient tant ces déréglos avancent ainsi tous les concepts de la corruption. Le pire c'est ce "les promesse n'engagent que qui les écoute"…il y a une telle immoralité irréaliste là-dedans que vraiment l'on se demande quel déchet déchu peut proférer cet hymne à la fin de toute confiance…faire des victimes, comme de ceux/ celles qui subissent, les seuls "coupables" des injustices – vous vous détériorez mon cher. C'est "parce que" vous avez écouté ces "promesses" que tout ce qui va mal est arrivé…seuls les pauvres sont coupables et responsables de tout. Si ce n'est de l'idéologie la plus vénéneuse qui soit c'est quoi, alors ?

 

Trop proche de la pensée alogique, dite primitive, les nihilistes qui tentent de terroriser avec cette phrase d'antisociaux déroulent, là, toute leurs anti- démocratisme ( confier le gouvernement des démocraties à qui en sont les ennemis – est-ce vraiment raisonnable et sensé, aussi ?). Tirez sur le fil ? Entre autres, vous entendrez, clairement, que les candidats promettent avec la volonté préméditée de ne pas tenir – publicité mensongère = annulation du vote…Sanctionnés une seule fois – ils n'y reviendront plus. Puisque promesses=obligation de les tenir !!! Le mépris barbelé envers qui vous écoute à qui vous ne fourguez que vos poubelles et vos radioactivités et qui reçoit, sournoisement, toutes les responsabilités (sauf celle de condamner, de toucher l'argent et d'avoir la gloire de se conduire si terroristement).

 

Enfin – la seule issue pour un adulte normal de s'extirper de cette démence que les promesses n'engagent jamais qui les émet c'est, qu'à chaque fois qu'un politique parle, de HURLER de toutes ses forces. Oui vous devez rugir de toutes vigueurs afin de ne rien entendre de sa parole. Afin de ne rien discerner de ce que dit le politique. Puisque C'EST S'ENGAGER soi-même dans des perversions sans limites…que d'entendre. Et blanchir et innocenter l'autre (cause unique, pourtant, de toutes ces émeutes de déshonneurs !) qui ne sème que des confusions et des immondices moraux …vous voyez d'ici que si tout le monde pratiquait ainsi ( les promesse n'engagent que qui les écoute par qui les…promet…) la société exploserait à la seconde…

Cette analyse un peu longue afin de mieux prouver à quel point la dérégulation c'est de la haute corruption.  Pour corruption *** voir le blog" Corruption c'est rompre quoi ?"… Ils s'auto- disciplinent, disent-ils. Alors, qu'à l'évidence, ces boursiers (spéculateurs à 97 % donc la probité verbale contraint à ne plus dire que "spéculateurs", soit des délinquants inadmissibles, et non boursiers ! ) ne se disciplineront jamais de jamais. Ils ne connaissent que la force – c'est donc pas la force qu'il faut leur enlever toute participation aux circuits de décisions. Où toutes les promesses engagent fortement l'émetteur de la promesse. Sinon AUCUNE décision ne pourrait plus être prise si vous ne vouliez tenir aucun des engagements (nom judicieux qui va "avec" promesses !)…ils ont donc tellement menti, abusé, truqué, dupé, manipulé , faussé, oui oui ils se sont tellement vautrés dans les lies rhétoriques – que nous avons, jour après jour, perdu tout respect à leur égard. NOUS NE VOULONS PLUS DE TELS MAITRES. Une fois pour toute. Et ce phrasé engage même qui l'écoute !!!

Les dérégulés déréglos, oui oui ils dérèglent tout. Puisque si tout fonctionne (mécanismes, machines associées, organismes d'activités, etc) c'est parce que tout (oui oui les mécanismes aussi !) fonctionne aux règles. Sans règle ça dérègle tout. Trop évident. Et dire que ce sont aux sommets des Etats, dans la tête des hommes les plus riches de la planète, ayant, soi-disant, vérifié auprès des élites intellectuelles que de telles barbaries si régressives apparaissent. Quels échecs complets de vie pour eux !!! Et quelle joie abondante de ne ressembler en rien à de tels monstres !!!

 

Puisque si la dérégulation était si fructueuse pourquoi ne pas l'utiliser massivement, oui déréguler l'usage de tous les produits (laisser- passer et laisser- faire), illicites ou non, au lieu de semer les désastres de la prohibition ? Plus nos déréglos déréglés opèrent, plus ils accumulent des règles sur le dos des autres. Ont-ils encore un gramme de crédibilité ces néolibéraux ? Le discrédit est total. C'est que du voyou dans leurs têtes !!! Nombre de domaines pourraient se voir dérégulés dès lors …nous avons exposé, dans "le système de rotations", l'explication des enrichissements structurels qui ne relèvent en rien des qualités de l'individu (puisque, dans l'expérience, un orang outan gagne autant qu'eux !). Par exemple, placer votre salaire lui obtient, alors qu'il est payé avec un mois de retard les gains que les entreprises et institutions se "monopolisent". Vu que la "masse salariale", elle, est placée, tourne et rapporte pendant le mois de décalage. Mais vous n'en touchez rien. Ainsi, si le capitalisme est si bien que cela pourquoi EN LIMITER AUTANT l'expérience et le nombre de participants ? Les capitalistes ne veulent pas que le capitalisme s'étende. Que tout le monde en profite. Duplicité supplémentaire qui, un jour, se retournera contre eux !!! Définitivement, la structure du capitalisme devient : à travers nombres de leurres, une infime minorité (sans qualités particulières) profite sans limites d'une grande majorité. Pardon ! vous auriez des faits nouveaux qui annulent cette conclusion ? Non, même pas, vous en rêvez seulement ?

 

Puisque ce gain de rotations, obtenu en plus de votre salaire, votre compte bancaire rémunéré (en symétrie avec les agios !), et tant d'autres possibilités inscrites dans nos blogs – prouvent que l'on peut diffuser les avantages capitalistes à tout le monde. Mais, tout porte à croire qu'ils le refusent. La conclusion claque donc : le capitalisme est un système simpliste qui ne permet que d'enrichir injustement une minorité de la population. Les déséquilibres ( purement de système et ne "méritant" aucun bonus !) doivent, artificiellement, exister afin que les peu reluisant capitalistes se "monopolisent" aux taquets l'argent destiné à tous !!!

 

D'où – enfin – les incongruités de la dérégulation. Je fais ce que je veux, dit le financier, vous ne me contrôlez pas, vous vous taisez toujours, je dis ce que je veux, rien ne m'engage à rien, vous oui - vous remboursez dès que je perds. Oui, ceci est, malheureusement, trop connu. La honte que de tels humains puissent exister et considérer que c'est une "success story" que de dévaliser les autres – non, ça ne passe pas !!! Pas d'accord ? Que fait ce même financier avec les autres (dont il se permet d'utiliser l'argent de ces autres sans leur demander leur avis) ? Que des règles, des règles partout !!! Des contrôles qui pleuvent sans cesse. Bref le complet inverse de déréguler, etc…Lui seul veut être dérégulé, les autres surégulés. Vous contraignez, dès lors, d'autant plus les autres à les suivre, ces règles, que vous les suivez toujours moins…

 

Ainsi - raccords effectués avec ce sauveur l'Etat qui vient payer LEURS dettes mais pas celles de NOTRE pays, qu'il est supposé gouverner

…peut-on plus tirer contre son camp ? Plus être adversaire de "ses" électeurs ?

 

                        Dérégulés – ils sont déréglés (sortis des règles !) !!!

 

Voyez en grand à quel point ils sont déréglés dans les blogs d'une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 …,"L'angle mort de la finance", " Chiffres de l'occupation de l'armée étrangère de la finance" (blog du 17 février 2012), "Les crises sont causées par les excès d'inégalités ?", "Principe de précaution massif envers la finance ?", "Désindustrialisation : à qui la faute ?", "Plus ça va plus c'est vulgaire d'être trop riche","Gains collectifs partout", "La spéculation désocialisée", "Les émeutiers ce sont les trop riches ?", "Peut-on vraiment se dire "objectif" lorsque intéressé et profiteur ?","Le coût d’une non intervention publique ?", "Hontes du néolibéralisme", "Banques, plus rien ne va !!!", "Plus tu prends aux autres plus tu les enrichis !!!", "Les élus ne sont pas les propriétaires de ce qu'ils gèrent", "Plus con qu'un banquier ?","L'infantilisme du "circuit intégré de la finance internationale"""Ce que représente l'argent des banques ?", "Collectif/ individuel", "Privatecity" – Publicity", "L'autorégulation étatique est prouvée …", "Donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air (1 et 2)", "Du suffrage universel "libre et non faussé"", "au mieux des intérêts de tout le monde", "Qui on valorise ?", " La finance - une fraude systémique ?", "Comment le capitalisme se met à dos tous les génies ?", "Si la nouvelle génération de penseurs ne vient pas vite", "Le bon détour ne ment…" ou "POURQUOI LES MARCHES CA NE MARCHE PLUS ?"

Gains collectifs à la place des gains individuels, Fête sociale permanente, Service public du crédit, revenu d'existence mondial, retour massif des services publics autogérés, et tant d'autres filons du futur etc – toute une nouvelle civilisation est bien, complètement, en place !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article