Remettre les choses à l'endroit (7) – les médias…

Publié le par imagiter.over-blog.com

4628441098_996a9cffc8.jpg

"Tout ce que vous lisez dans les journaux est absolument vrai excepté les rares fois où vous en êtes témoin." (Erwin Knoll)…cette observation fait d'autant plous mouche que vous abordez les médias dans divers rôles très différents les uns des autres…écrivain, responsable associatif, artiste, concepteurs de spectacles, militant-e-s, responsable de projet, rapporteur de budget, participant-e-s de manifestations ou spectateurs invités, par exemples…effectivement, vous vivez, la plupart du temps, le franc étonnement de ne pas du tout retrouver ce que vous vécu/ dit/ conçu/ auquel vous avez participé…le décalage ne manque jamais de secouer…

Manifestation silencieuse alors que les slogans étaient modulés très forts, comptes rendus de d'autres écrits ou spectacles que les vôtres, mises d'étiquettes tout à fait inadaptées, actions chiffrées d'associations présentées comme des "fictions romanesques",  œuvres exclusivement rattachées à des gens connus passant par hasard suite à des invitations mal dirigées et ne restant qu'une minute mais pile le photographe était là, vous comprenez…en plus c'est toujours à nous de comprendre/ d'excusez/ d'euphémiser – jamais à eux !!! Ajoutez des programmes publics ou privés pas vraiment bien cadrés, avec des contresens  lunatiques ou, carrément, des non-sens lunaires – lorsque vous laissez des coordonnées en cas de questions complémentaires, cela faut Gribouille…Etc…Que du vécu – il y en aurait trop à dire et là n'est pas l'essentiel que de saturer d'anecdotes…

Mais de comprendre…comment se construit une info de média ? Au début, le cadrage demandé – qui permet, d'autant plus, les recoupements – parait très rationnel et sensé…répondre à des quoi, où, quand, qui, et rapports avec qui, liens, histoire, etc c'est très bien…ce qui le devient tellement moins - c'est la formation- déformation…toujours plus rarement par la réflexion, la démonstration, la construction des causes et effets style documents écrits…mais copiage-imitation du document visuel avec toutes les tromperies (intentionnelles ou non) que draine une image – cela dérape…

 

D'autant plus que, toujours plus rares, les reportages qui représentent les protagonistes tels qu'en eux- mêmes…ils passent trop souvent au chapitre des généralités, des intérêts, des chiffres mal cadrés, des préjugés sociaux, des rapports de force…et qui s'est profilé "média" avec les détails entrevus "qui accrochent" (oui mais le travailleur du média surtout houspillé par le rédacteur en chef ou le producteur, etc…) se verra survalorisé par rapport à quelqu'un qui ne veut pas entrer dans ces trompes l'œil…

 

La récollection des données n'est pas, intrinsèquement, complètement fausse, mais le rendu ne correspond plus à ce que vivent, concrètement, les divers acteurs à tous les niveaux de la société…

 

Mutualiser les approches, panacher les savoirs, diversifier les plumes, etc permettrait d'échapper à ce piège d'uniformisation et du moule unique…l'Histoire nous en a mémorisé divers modèles probants !!!

 

En fin de compte – il ne vaut mieux pas être témoin de quoi que ce soi retransmis par les médias…si vous ne voulez pas deviner (et plus) que les médias n'écrivent, ne relatent, ne filment, etc que pour un point de vue unique !!!

 

Toujours plus loin de "L'auto- élucidation permanente de la société par elle-même"…une approche pourtant infiniment "durable" !!!  

c'est…//***   

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article