Rentable (c'est de la rente oui ou non ?)

Publié le par imagiter.over-blog.com

5031459978_b873d89224.jpg

Nous nous trouvons au centre de la folie contemporaine. Rentables, profitables, dividendes, commissions, bonus, récompenses, primes, etc. Tous mots qui n'appartiennent qu'à des cerveaux détraqués toujours plus nocif pour la collectivité…

RENTABLE (c'est de la rente oui ou non ?)

Nous allons le visiter… le blog "Rapports travail de l'intelligence et revenu ?" vient compléter cette démarche…En effet, il prouve que, sans PREALABLES productions, producteurs, créatifs, penseurs, paysans, innovateurs, artisans, écrivains, etc,  indispensables soutiers de l'économie réelle – rien ne peut se hisser au "rentable" (qui fait rente, cette stérilité sans descendants !!!) oui ou non ? ********* Comme vous pouvez le vérifier gratos ou le télécharger gratuitement sur le site internet  freethewords.org au titre de "L'ardeur sociale" ou comment s'extraire de l'individualisme, onglet 3…

 

**** le commerce ne précède jamais il suit !!! il "n'extraie" aucune valeur, il s'y colle parasitairement…même la "TVA valeur "ajoutée" "avoue" donc qu'elle l'est à une valeur première qui la précède toute…tout le drame est là : pas de plus grande incompétence que la sienne pour la culture, les arts, la science, les savoirs ou l'éducation et les "contenus"…et pourtant, compulsivement, il veut "monopoliser" ce qu'il ne pourra jamais comprendre…les résultats désastreux 2008-2011 de son putsch de crétin sont tous là pour l'attester…la finance n'est pas indispensable, contrairement à ce que les apparences font croire – puisqu'elle profite. Or on ne profite que de ce qui précède, devance, préexiste, distance, anticipe, est préalable, tout devant, en avant, en avance. Profiter comme le contraire trop pervers de produire ? Exact !!!

 

Notre époque risque de périr faute de connaître et reconnaître la hiérarchie précise du réel, ce qui enveloppe et ce qui est enveloppé, ce qui devance et ce qui suit, ce qui contient et ce qui est contenu, etc…les cancres ahuris sont au pouvoir…ils ne savent plus rien du réel. Comment voulez-vous donc qu'ils soient une seule seconde réalistes sur quoi que ce soit !!!

RENTABLE (c'est de la rente oui ou non ?), qui donne un bénéfice, un résultat – donc bien surgis d'un préexistant. Ce n'est pas de l'argent métaphysique, extraterrestre, de génération spontanée : il n'est que parasite de la valeur d'un autre…d'ailleurs le verbe qui trahit rentable ? C'est RENDRE !!! Ce qui était là avant et que vous auriez emprunté, pris, spolié, subtilisé, confisqué…mais sans existence primitive, première, originaire, de l'objet que vous vous appropriez, vous ne pouvez tout simplement pas vous l'approprier. Qui détient la clé de l'accès au réel ? Pas la rente en tout cas. Rentable c'est bien restituer, rembourser, redonner, remettre, renvoyer, oui rendre, un jour ou l'autre, votre saisine. Sinon vous bloquez tout le circuit !!! pas malin du tout que le rentable !!! Comment prétendre à de réels avantages basés sur des arrérages ? la Bourse c'est exactement prévu afin que tout elle nous Rem- Bourse !!!

D'où tous les délires autour de l'immaturité bouffonne du mot profit. Tout gain se fait toujours sur la perte de quelqu'un. Donc, globalement, le profit n'est qu'un coût exporté plus loin sur le circuit de l'économie réelle. Il n'y aucun profit séparé possible. Le profit est donc un mot proféré par une bouche puérile et irresponsable. Puisque l'on ne peut que profiter DE !!! De ce qui est préexistant, préalable, qui procède et précède…le profit ne crée aucune richesse il vient se coller sur une valeur qui, au départ, n'est pas sienne…et les bénéfiques bénéfices (étymologie) se muent en désastreux pillages dans 2 conditions :

 

1 -  Lorsque le profit devient fou et croit qu'il crée le créatif, qu'il nourrit le productif, qu'il surpasse le travail, en général. C'est ce que ka plupart de nos contemporains vivent actuellement. En ayant, à la fois, le cerveau ravagé par ces virus mentaux et en ne trouvant plus la sortie vers l'air pur…

 

2 -  Et puis lorsque, ne rencontrant plus de forces pour le contrer, il se met à tuer le futur (rentable et profitable, selon la prononciation des puérils anglo-saxons ne sont pas, en eux- mêmes, "durables")…barrant la route aux producteurs, créatifs, penseurs, paysans, artisans, écrivains, etc, intrinsèquement, les plus indispensables pour la survie de cette civilisation…

 

Ah ! que ce soit fructueux mais avant même l'arbre ne soit même planté faire espérer que les fruits vont être là demain. Rémunérateur oui mais est-ce le numérateur ou le dénominateur de la fraction, au-dessus ou au-dessous ? Seuls le créatif et le productif possède la fraction entière. Ce sera, alors, lucratif mais n'est-ce pas le lucre qui vicie ce qu'il touche ? Très très payant on vous le dit, mais est- ce du côté qui va payer ou qui est payé ? Investir investir oui assiéger poursuivre encercler cerner : la victoire n'est-elle qu'au prix de la destruction de ce qui est supposé être le butin ? Ce sera, alors, intéressant tel qui apporte des intérêts, bien détaché, séparé, indifférent, à la superficie de la scène sociale mais qui s'éloigne de ce qui ouvre de l'intérêt, immense, enchevêtré, solidaire, participant, impliqué, passionné, dans toute la profondeur de la vie. La polysémie tisse différents niveaux de vie, opter peut user de l'optique ou, entièrement, s'aveugler…Vous avez l'Argus de la productivité si prévoyante et le cyclope du rentable, superficiel, sautillant et imprévoyant. La finance se montre plus qu'inculte et fermée à tout ce qui n'est pas sa bulle étroite…inapte à l'intérêt général et dépourvue de culture générale: retour annoncé vers la barbarie ?

Vous voyez, quel que soit l'angle d'approche, l'énorme malentendu bien entretenu  entre productif et rentable, profiter et créer, avantages et arrièretages (arrérages), etc…oui l'amalgame catastrophique entre deux réalités séparées est source de beaucoup trop des malheurs actuels !!!

…d'autant plus que tous les savoirs les fiables, exposent que les meilleurs "décideurs", les plus unitaires, ceux qui réduisent au minimum le nombre des perdants, ceux qui utilisent au mieux les qualités de chacune et chacun demeurent celles/ ceux qui ont la plus vaste culture générale possible. Allons-nous, massivement, dans cette direction ?

Devance donc ta redevance…

Jetez donc un oeil sur les synonymes de "productif" - inventif prolifique imaginatif créateur généreux fertile fécond – croyez que profiter mérite une seule de ces qualités, n'est- ce pas plutôt hyper conformismes, créativités éteintes, obstinations à l'échec collectif, pertes, exploiter ce piteux exploit, échecs, spéculer et vous perdez l'optique optée, détruire, se couper de tout futur durable, etc ?

Enfin, afin de remettre à leur place les postures si immatures, si peu modernes et si irresponsables du rentable (c'est de la rente oui ou non ?) et du profitable – admirez comment un choix peut vous enfermer dans un cachot se rétrécissant toujours plus ou dans l'immensité de l'univers. La polysémie de " propriété " offre à la fois TOUTE la réalité et ses constituants, la matière et ses gigantesques propriétés, ses immenses caractéristiques. Ou la possession qui vous "possède" du fait qu'elle engage l'acte de se débarrasser des autres comme déchets qui salissent la si propre-ièté

pas de métissage, de panachage, d'alliances, de mélanges, de mariages possibles – avoir un peu des deux plutôt que de les détruire à 80 % avec l'entêtement binaire, dichotomique, dualiste ou manichéiste (vocable anti-productif, non ?)  et  – de l'Occident toujours aussi arriéré dans son plus que ringard oeil pour œil et dent pour dent…rentable vous croyez ?

RENTABLE (c'est de la rente oui ou non ?) – tout ce que refuse, en fait, une société bourrée d'avenir, débordante de projets et de plans jaillissants en feux d'artifices !!! il y a un côté mortuaire, piqué par l'inertie, pétrifié, paralysé, médusé, immobilisé dans la rente, non ? 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuitsfreethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans méthodes de pensée

Commenter cet article