Résilier la résilience ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3121389522_6066c51aa8.jpg

Nous sommes des résilients, oui des personnages qui ont survécu à ce qui, normalement, abat tous les humains…oui mais nous désirons résilier notre résilience…ola, qu’est-ce qui ne va pas ? Comme d’habitude, ce sont d’autres personnes qui parlent à notre place, nous marchent dessus, nous piétinent dru et – en fait – ne disent que des absurdités…

 

Pareil pour les surdoué-e-s, nul surdoué ne peut parler en direct…confisqué, réduit en esclavage, escamoté, supprimé, effacé, solence partout – toujours quelqu’un d’autre qui parle à sa place. Qui doit donc s’avère plus surdouée qu’une surdouée ? Pas du tout – tout le contraire – pas un seul concept utile ne sort de sa bouche intruse…alors ?

 

Pour les génies encore pire, ils sont assassinés vivants…le diktat (oui oui comme dans une dictature) c’est « on ne publie pas les génies »…vous savez lire ou quoi ? Depuis plus de 40 ans s’il y a un seul génie qui soit passé c’est par mégarde !!! Puisque – en vrai - on ne publie pas les génies : cotez- nous un seul pour voir !!!

 

Alors, bilan, addition, résultat, compte, etc ? Vous avez raison, le résilient ne pourra jamais parler de sa résilience. Le surdoué de sa surdouance. Et le génie de son génie…Comment cela est-il donc possible ?

 

Simple – si vous cumulez les trois, vous résumez d’autant mieux et plus ferme : c’est, uniquement oui uniquement la VULGARITE DE CŒUR qui produit tout cela…nous vivons une époque où seuls les cœurs vulgaires y parviennent (Andy Warhol préférait la formule « seuls les frigides réussissent » mais cela veut dire la très même chose…)

 

Oui devant la somptuosité d’un-e résilient-e le cœur vulgaire va étaler son inutile bave. Et tout souiller comme jamais un barbare ne l’aurait fait…

 

Devant un-e surdoué-e son sans gêne d’inéduqué a, tout de même, commencé de mettre mal à l’aise…on sent bien qu’il y a comme un défaut…quels monceaux de mesquineries auront nécessaires pour cela ?

 

Mais pour les génies cela ne va plus du tout – ces cœurs corrompus sentent vraiment très très mauvais…oui des conformistes repus d’ennui vont encore sortir le shakespearien « conjuration des imbéciles »…et alors cela sert à quoi de parler pour ne jamais rien changer…à votre avis, à quelle catégorie de vulgarité de cœur appartiennent-ils ?

 

Et, après cela vous vous étonnerez que nous abrogions, annulions, supprimions, retirions, oui résilions notre résilience ?Dégagez, y’a plus rien à voir…allez trimballer votre trop vulgarité de cœur putride ailleurs…

 

 Cela fait plus un bail - après tout que nous n’avons fait que résilier notre résilience !!!

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends

Le si rare moment de la jubilation ?

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

 

 

 

Publié dans Victoires**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article