Ressemblances entre le blog « abolir la pauvreté » et le « revenu citoyen » d’un projet présidentielle 2012 ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

78190009

« Est- ce si difficile d’abolir la pauvreté ? » du 24 mars 2011 semble antérieur au « revenu citoyen »*** qui marche sur les mêmes constats. Comment booster le truc ? Après comparaisons, laquelle des 2 propositions semblent la plus percutante ? Et réaliste ? Nous avons chiffré à 44 milliards d’euros l’autre proposition à 30 milliards d’€ ? Mais elle ne dit pas où seraient prélevés ces 30 milliards ? Le leurre et l’argent du leurre !!!

**** nous ne citons pas les noms « médiatiques » déjà trop abondamment cités. Alors que d’autres noms le sont si peu : eux, nous les citons (vérifiez). Aussi, nous ne comprenons pas pourquoi tant de blogs de gauche ou, surtout, d’extrême gauche n’usent pas de ce principe (ne jamais citer les noms des médiatiques ! mais préférer les allusions !). C’est incohérent !!!

L’utilité c’est de booster les hypôcrisies qui doivent représenter 80% 90% ou plus ( ?) des médias…Les autres leçons claquent au vent fort :

D’avoir été premier ministre ne vous rend ni plus clairvoyant ni plus intelligent et visionnaire que des vrais citoyens. La « méritocratie » c’est pire que bidon !!!

La politique c’est beaucoup d’ « emprunts » (sans citations de sources), voire de pillages des idées des autres. Là nous avons des preuves utilisables en Justice. Or pour des juristes décalés et déterminés il y a, là, une source incroyable d’entrées d’argent (même colossales !). Nous attendons toujours ces juristes « de rupture ».

Le reste de la population est plus ou moins au courant de ces pratiques, mais, mystère incompréhensible, pratiquement, sert plutôt franchement, les riches et les puissants en n’aidant pas (si peu de gestes si peu de temps ) à faire éclater au grand jour qui pense réellement. Elle fait « comme si » c’était la faute des copiés, imités, photocopiés, copiés collés – Or, NOUS N’AVONS PAS LE TEMPS D’ATTENDRE (enfin la civilisation est dans l’urgence extrême !) que les sordides et déshonorées individus qui mettent avant tout « de se faire, eux, du fric » deviennent raisonnables. Nous exposons donc de vraie idées dans un désert assez aride. Nous subissons l’effondrement collectif mais refusons de nous y soumettre – et, visiblement, il nous est impossible de nous reprocher quoi que ce soit. Plus bénévoles et plus désintéressé(e)s que nous – ce serait la grève de la vie. Donc, pour une fois, engueulez- vous bien fort au lieu d’encombrer les individus déterminés…

Autre leçon : le « revenu citoyen » est l’aveu implacable que tous les politiques actuels ont TRAHI les pauvres en n’usant pas de ces 950 € immédiats. Que leur crime se montre inexcusable. Que les médias et pouvoirs d’argent complices doivent bien être, fermement, accusés de ce déshonneur collectif. Fautes implacables que représentent des profits INJUSTIFIABLES alors que 8 millions de personnes n’ont pas 950 € par mois ceci est bien une DELINQUANCE COLLECTIVE. Quoi qu’il arrive désormais, les discours anti- pauvres se montrent impossibles. Nous sommes tous en dettes envers eux et pas du tout l’inverse. Une image, si un journal, aussi arriéré et coupé des réalités, comme Le Monde, au lieu de ne se centrer que sur l’antisémitisme avait des lueurs de lucidités – il aurait pu trouver et classer dans indignité nationale (oui celles qui indignent à fond) que « le travail étant un droit constitutionnel » - un revenu soit dû, un dû et un « devoir » pour la société de payer donc ces 950 € mensuels. DEPUIS LONGTEMPS DEJA !!!

Plus - réparations rétroactives = 44 milliards x 36  ans (1975 représentant l’année où les plus values du travail ont été spoliées) – Seraient-ce 1 584 milliards ? Que font donc les juristes décidés, une opportunité comme celle- là ne se présente qu’une fois dans la vie ? Plus la chance collective, enfin, de DEBLOQUER toute la société ?

Le « revenu citoyen » doit devenir, d’une façon ou d’un autre, un scandale central !!!

Depuis le temps qu’il sonne trop évident que nous avons une partie des clés du futur en main oui que nous seuls détenons la cartographie des accès et des solutions « globales » – les « preuves » de tout seront lorsqu’il sera fait appel à nous.

Sur notre terrain et dans une égalité flagrante…qui a dit que faut être trop con pour être trop riche et trop puissant à certaines époques? que la « maitrise », tout au contraire, c’est les moyens de tous les moyens. Et cela seul vaut de l’or !!!

Sismographessi fiables des « vrais » changements – c’est bien vers nous qu’il faille regarder…

******* afin de vérifier l’antériorité chronologique et le contenu voici :

24 mars 2011 – blog « Est- ce si difficile d’abolir la pauvreté ? »

Eh bien non ! De plus, le coût réel serait tellement dérisoire, par rapport à la richesse collective, qu'il ne peut apparaître que comme inexcusable de ne pas le faire dès aujourd'hui.

Décomposons, sous vos yeux, la problématique.

Usons d'une simulation simple mais très allégorique.

15 millions de personnes, en France, ont des fins de mois très difficiles.: genre serrées à 50 € - 100 € près. Ces citoyen-ne-s représentent tout de même 2 FOIS le suffrage exprimé lors de ces élections cantonales peu recommandables.

Les pauvres "admis", soit au-dessous de 950 €  (parce qu'à 951 € vous êtres super riches ?) représentent presque le chiffre des suffrages exprimés. 7,8 millions contre 8,8 millions.

Enfin, les entreprises Cac 40 ont, en 2010, battu tous leurs records de profits (vous vous rendez compte "en pleine crise, ma pauv' dame" ! "y'a du louche là-dessous, mon pauv' m'sieur" !) avec, oui, 82 milliards d'€ de profits (pas de chiffre d'affaires).

Le DIXIEME à peine de ces profits (faits, précisément, sur le dos de tous – sinon, expliquez!) supprimerait toute pauvreté. Vérifiez: 7,8 millions X 950 = 7,41 milliards. Donc même pas le 1/10 de ces 82 milliards et sachant que 950 € c'est la somme plafond, tout bénéf symbolique pour cet acompte au paiement des 15 % de plus- values collectives qu'ils nous doivent, de toute façon, depuis 1975…

Donc à peine le 1/20 de 82 milliards (autour de 3,7 milliards), d'une part, et, de l'autre, amorcez sur 12 mois (44,4 milliards). Un peu plus de la moitié de ces bénéfices, en somme. Avec une assiette de population presque aussi nombreuse que les suffrages exprimés lors d'une élection nationale – ce n'est pas rien !!!

…Et il reste, encore, bien 37,6 milliards de profits !!!

Vraiment qui ose clamer qu'abolir la pauvreté coûte cher – insulte vraiment l'intelligence humaine.

La pauvreté équivaut donc à trois fois rien, en fait. Aujourd'hui comme hier. Une partie des "revenus" des trop riches et elle disparaît brillamment…Une minuscule miette et elle perd de son inhumanité barbare (imputable aux seules "élites" (sic) !)

Ce sont, de la sorte, les trop riches qui COÛTENT BEAUCOUP TROP CHER (pas l'inverse !) à la société. En plus, ils en forment les pires ennemis et les identifiés destructeurs du social et de la civilisation. Ce sont bien eux qu'il faut "amender"…                                                                     

                           à tous les sens du terme !!!

  (à suivre)

  trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org ,  onglet 3  "Why do we left the left wings ?", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article