Rogner sur votre rogne ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

3862741090_9c6f4236eb.jpg

Oui oui l'austérité c'est même rogner sur votre rogne…le trop riche, sans dignité, démasque sa mesquinerie de tout récupérer. Jusqu'à la plus moisie rognure…

 

Le système actuel qui cherche son antidémocratie…faire des efforts, oui mais en sont exemptés qui pourrait fournir de vrais efforts, les trop riches…ainsi que les prescripteurs de ces efforts…c'est tout de même une outrecuidance de dire d'un côté (versus sagesse ) c'est toujours les petits qui trinquent et (version incohérence) de tout faire afin que ces petits trinquent encore plus…eux seuls (classes populaires et classes moyennes modestes) fournissant tous ces "efforts" de la rigueur glaciale …et les trop riches et les déplacés et incongrus prescripteurs des "efforts pour les autres" en fournissant toujours moins !!!

 

Oui, ils vont jusqu'à vous voler vos motifs de rogne…c'est même l'austérité en grand…rogner jusqu'aux rognures aboutit bien à tout ce sordide des épluchures, restes, reliquats, rogatons, rebuts, résidus, reliefs, bribes, fragments, miettes, tessons, copeaux…

Et rogner demeure même soustraire la brindille, oui retrancher maigre, massicoter les bords, râper, lésiner, prélever trop petit, racler les restachous…

 

Votre rogne dans tout cela ? Ces colères, oui ces irritations inflammatoires, ces exaspérations aux aspérités coupantes, ces rages qui emportent l'emportement même, ces soulèvements vertueux oui oui toutes ces impatiences à fleur de peau…rétrécies, réduites, strangulées en grognasser, oui oui à peine grommeler les grumeaux, mâchonner en groooonnndant, ronchonner les polochons, bourrer tant le bourru, maugréer tout ce qui vous grée, ronchonnant le grognon rognon, marmonnant le marmot…allant même jusqu'à rogner les dents du bougon…

 

…et l'on vous dit de mauvaise humeur comme si votre humeur d'aujourd'hui était la cause anachronique de ce qui se déclencha des mois avant, bien avant…comme si la tentative de faire disparaître tous vos droits (celui d'être mécontent, en saine réactivité à des décisions farfelues et insupportables, par exemple) et que vus de telle mauvaise humeur, ils méritent bien cela…les causalités délinquantes des trop riches devenant des psychologies de pacotille, s'accumulant, couches sur couches, dans la dévalorisation des origines, raisons, provenances, causes, motivations, mobiles…ils en sont même à vouloir interdire tout référendum…toute expression autre que la leur ne leur plus autorisée, adéquate, qualifiée, appropriée, juste, conforme ou congruence…

 

comme un cheveu sur la soupe, l'électeur de trop, l'intrus qui n'en sait rien, la quantité négligeable…etc…tant de diffamations ruisselant des sommets n'est- ce pas suicidaire, puisque peu de chance que nous ayons besoin d'eux…tandis que l'inverse… oui ces trop évincés de tout qui peuvent, toujours, signaler que :

 

"Les efforts pour sortir de la crise" se rassemblent autour d'arrêter de sous fiscaliser les trop riches…tous nos blogs autour de ce sujets prouvent une troublante adéquation entre les déficits, les dettes et les massives (et, sans doute, illégitimes ) appropriations des trop riches durant les 20- 30 ans écoulés !!! Avec 1 % qui possède 50 % du patrimoine, plus toute la partie inchiffrable de ce patrimoine (faute de biens "comparables"…et qui "cumulent" (la loi contre les cumuls serait bien plus judicieuse ici) des avoirs financiers, bien souvent acquis, en spéculant contre leur pays, contre les Etats qui les aident démesurément…clair qu'avec un réel partage des richesses et des plus values sur les productivités, ils devraient nous restituer les 5 000 milliards d'euros manquants aux salariés depuis 1975…encore, le gel des salaires sauf (3ème partie de l'enrichissement des trop riches – la seule mise, généralement, en avant pour oser que les explosives inégalités diminuent…en augmentant- leurs salaires) oui sauf celui des trop gros salaires qui caracolent dans l'augmentation capricieuse (niant la relation, raison d'être de la BCE, entre inflation et augmentation des salaires puisque des 3 millions, ou plus, par mois ça en représente des Smic entassés…etc

 

"Les efforts pour sortir de la crise" se situent bien tous là…et les prescripteurs à sens unique de ces "efforts" non répartis se déconsidèrent à vue d'œil…après cela, ce mépris brut, comment espérer des voix d'électrices/ teurs lucides ? Ce sont eux qui se déshonorent, se dégradent, se déconsidèrent, se discréditent, se compromettent…pas nous !!!

 

Ces dettes ne sont pas les nôtres et tous les motifs de nos colères semblent bien adultes, responsables, nobles, saines, judicieuses, avisées, circonspectes, sensées, oui oui légitimes et réfléchies !!!

 

                                   Un retournement de LEGITIMITES en somme…

                             Nous en avons toujours plus le droit et eux toujours moins !!!

 

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Commenter cet article