S'empreint d'embruns

Publié le par imagiter.over-blog.com

3999738889_045c7dbed6.jpg

Embrouillaminis garantis. Si bruns sont les embruns de quelle couleur seraient les empreintes ? Violette ? Orangée ? verte plutôt ? Empreinte de peindre oui empreindre pour la fluidité sonore empeindre !!! Si les empreintes sont des embruns de quoi donc sont les empreintes les embruns ? Qui vaporise le plus large ? Qui vous obtient la meilleure fraîcheur ? Qui ombre le plus soyeusement vos yeux ? Qui boit votre peau accoudée à la grisaille ? Aux trames très serrées ?  Qui parvient à la plus convaincante empreinte ? Qui bruine la brune oui qui embrune l'embrumeuse ? Qui vous postillonne ses chevaux de salive ? Qui mousseline les rafales de pluies ? Qui bistre le crépuscule ? etc.?

 

A chaque image pleinement inattendue, imprévisible et mouvementée (qui met en mouvement et non qui est mise en mouvement – une source primordiale ou un résultat non décisif) – oui vous apercevez des flots d'émotions et des nuages de sentiments se mêler à votre eau intérieure. A vos liquides en circulation. A la température qui sait varier. Chaque image provoque un choc bien nourrissant. Et, pourtant, se raréfient qui se montre encore formé à ces merveilles…

 

La superposition de touchers et de regards tamisés fait mouche. Les empreintes, un peu sépia, ça conduit vers des images entremêlées, des émotions surabondantes ou des sentiments d'immensités (m'illumino…). Ceci métisse les amours. Cela    empile de nombreuses sensations très différentes. Qui profitent de leurs rémanences longues pour cumuler les chatoyances et les transformer en foules regroupées. Et toujours indécidablement mouvantes. La multiplicité des formes parvient à aligner assez de pores pour que toute la surface boive abondamment les embruns. Ces  minces boucles d'eau dansant tout dans le vent.

 

Il n'est que de trouver ce qui, en d'autres lieux, reste nommé "conjonctions favorables" à l'égard des choix d'expressions. Et chacun de nos voyages dans le sens complet – deviendra comme un patron en couture, un modèle pour booster l'excellence… L'excellence opterait plutôt pour ne pas dire booster. Elle excelle à devenir celle qu'il reste impossible d'attendre, de prévoir, de contrôler et de diriger – cette excellence qui excelle. Pourquoi changerait-elle ?

 

Des expressions dites "heureuses" (telles s'empreint d'embruns !) existe, queque part, en abondance…

 

C'est que nous avons perdu l'habitude de chercher, dans la Nature, ce qui nous nourrit au mieux toutes les émotions, sentiments, sensations ou pensées.

 

Et que – devant l'accumulation de ces fatalités – nous avons même gommé de notre fonctionnement. D'autant plus que c'est totalement gratuit la Nature, beûarkkk, vous le concevez-vous ?

 

Ce qui fait que la vie réellement vécue de la plupart de nos compères se trouve très rapetissée, raccourcie, rognée, abrégée, écourtée, réduite, bien amoindrie et diminuée. Racornie, recroquevillée, bornée, ratatinée, restreinte, limitée, rabougrie…Etrange que ce soit, principalement, par leur attitude ( vers la masochiste ou celle de plénitude et d'épanouissement) par rapport aux images non artificielles (celles produits par nos vies et la Nature) que nous savons qui est qui et qui fait quoi !!!

 

Et que, comme dans d'autres moments pré-révolutionnaires de l'histoire – ce sont les non- conformistes qui décrivent le mieux l'époque.

 

Et savent donc y détecter toutes les recettes du grand bonheur.

 

                                   Ne plus se tromper d'élites !!!

 

 …voyez vers elles qui ont appris le "cerveau sensualisé"… comme il reste décrit, dans quelques unes de nos plus récentes techniques, sur ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!","Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé""Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes.  Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans corps des langages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article