Salut, et merci de prêter attention à nos expériences

Publié le par imagiter.over-blog.com

4624008024_90cb8daa36.jpg

 

Cependant, vous n'avez pas capté le sens de notre apport. Musicos, aussi, nous "recevons" comme infirmières, assistantes sociales, etc (vrai!) des trucs que les gens ne disent à personne. D'autres. Nous avons, aussi, participé au concours L'Echapée/PMO sur "pourquoi "PERDONS- NOUS depuis 30 ans, à gauche ?" . Une des remontées (que les structures dirigeantes ne veulent pas connaître!) c'est que "parce que le fonctionnement réel de la majorité des gauches est à droite". Evidemment, les discours sont, impeccablement "rangés" (loin des actions ?). Mais les styles de vie, les modes de pensée réels ceux de l'intime, les rapports inter-individuels, les attitudes économiques, médiatiques, existentielles, voire sensuelles ça c'est vraiment à droite que ça se situe. Si nous perdons (après une immense période émancipatrice) c'est que les gauches se sont très rétrécies (en convaincus très réels!) au lavage. Donc, lorsque des "ex-spectateurs" nous disaient "capitalisme hyper malin, récupère tout, sait tout , devine tout, ubiquiste, peut rien contre…etc. Nous leur demandions où avez-vous vu ces contre vérités.? ben dans tous les discours de gauche et d'extrêmes gauches. Donc "pourquoi perdons-nous ?". Aussi, parce ces dirigeants ne connaissent plus la réalité commune, ne font plus gaffe à comment sont "reçus" leurs analyses. Pas de feedback d'humilité et de puissance artisanale chez eux. Ils fonctionnent un peu à vide, et ne "répondent" pas aux attentes réelles (vont même pas voir ou s'intéresser à celles/ceux qui y vont …). Voilà notre apport 1)…

Of course, nous pigeons d'où vous parlez. Des lieux des discours pas des fonctionnements réels. Vous êtes honnêtes et sincères…Respect !.

Du fait que vous "préoccupations" ne chutent pas dans les puérilités des soi-disant adultes: déjà respect, au départ ! On vous "critique" donc pas du tout (votre projet est "bon"!), on vous "ajoute" nos expériences…

Et là  (notre 2- ) on est moins convaincu(e)s que vous savez tout à ce sujet. Ce que ça implique et comment faire "dans le moindre détail quotidien" (nous on est sur la piste depuis toujours!). Pas de changement si on est pas soi-même le changement. Donc, on a observé que trop sont séparé(e)s : d'un côté un discours/analyses de l'autre la vie. Les 2 ne se rencontrent jamais. Aucun effort et peu d'exigence individuelle: + facile de mettre sur le dos de la société. Se changer soi-même, pour nous, fait partie de tout processus émancipateur. Pas se payer de mots, refuser le jeu des apparences, faire un max pour accélérer toutes les transformations (en commençant par soi). Le partage doit déjà être au départ (avec nouveaux comportements que ça implique) sinon il sera sûrement pas à l'arrivée…

En conclusion, nous sommes avec vous pour "vivre" la nouvelle société. Mais nous demandons à voir pour les moyens d'y arriver. Nos expériences sont "unitaires" (des diviser pour des cheveux en 4 c'est se montrer l'ennemi de son propre camp)…

A + et merci d'au moins tenter le réalisme complet (dit u-topos, autre lieu ; nulle part c'est bien a-topos, par qui pige que couic !!!). Actu, seul le capitalisme est sûr non "durable"…

 

Imagiter with u….

 

(à suivre) 

Publié dans sciences

Commenter cet article