Si présent n'est plus un jeu de mot – tout nous redevient présent !!!

Publié le par imagiter.over-blog.com

4090063371_e9b315d168.jpg

L'appellation jeu de mot empêche les mots d'être eux- mêmes. Puisque lorsqu'ils signifient exactement leur sens, on les matraque, déloyalement, comme jeux de mots…Face à ce massif procédé, remettons donc les mots en face des trous. Pas pour les trousser. Non non, pour leur "restituer" le droit radical au sens !!!

 

Le temps ? Le présent ? L'indicatif n'y serait qu'indicatif – pas impératif. Où siège alors la certitude ? Le présent "contient" nombre de facettes – entre la notion de cadeau dont on ouvre le présent de gratitude, jusqu'à celui (insurpassable) de la présence où sans présent plus de présence possible. Jusqu'à toutes les façons de procéder à présenter, présentable, présentation, représentation et représenter, etc…nous amène toute la réalité en plein centre de l'instant présent…etc…l'esquisse suffit face aux plaintes pliantes…l'hypocrisie crise maladive n'a pas terminé sa crise…

 

Reprenons (en attendant) le temps de parler du temps…Etienne Klein, lui, réagit, en entendant que "le temps s'accélère", oui il souligne qu'il n'y pas de vitesse dans le temps, il ne peut aller ni plus vite ni moins vite. En physique, une vitesse est une dérivée par rapport au temps. Puisque si la vitesse existait dans le temps cela sous-entendrait que le temps se déplacerait par rapport à lui-même. Et qu'il y aurait une accélération de ce qui est signifié dans le temps et qui ne pourrait, ainsi, plus se dire. Passé, futur, présent submergés par de telles inéquivalences, des valeurs si différenciées, des natures étrangères voire hétérogènes – se sépareraient. Le temps en rébellion contre lui-même.  Or, ce qui "s'accélère" c'est juste ce qui se passe dans ce temps, à l'intérieur de lui, mais pas du tout dans sa consistance ou substance. S'y précipitent, oui, nos déplacements, notre production, la densité des rythmes d'échanges, etc – mais cela n'a rien à voir avec le temps lui-même. La majorité "déréalisée" n'a donc que des attitudes d'ébriétés graves face au temps : comme pour tous les alcooliques tant qu'elle n'admet pas son ivrognerie temporelle, la thérapie ne pourra opérer…

 

Ce temps alcoolisé ? Qui montre, concrètement, notre société en guerre contre elle-même, mettant de l'huile sur le feu de toutes les divisions, avides de dissensus, désirant ne s'entendre sur rien. Le P.I.B. que marchand "croit" à chaque catastrophe, individuelle ou collective…Société ne vivant, en conséquence, que de crises, sans cesse renouvelées, afin d'y parvenir. Précipiter tout ce qui précipite les individus les uns contre les autres. Maintenir la si illégale richesse de la minorité est-elle "à ce prix" ? Ces explications, (par matérialisme structurel) viennent à bout des anomalies telles : pourquoi empêcher d'œuvrer les grands esprits, les pensées unitaires, les visionnaires, les synthétiseurs, les ensembliers, les grands écrivains, les vrais penseurs - dans cette société livrée à la fausse monnaie culturelle ? Pour nous maintenir dans cet état d'accélération bidon ? Plutôt le chaos par le haut, non ? En trouver confirmation dans le blog "Être de son temps ?" A l'évidence - eux/ elles ne le sont JAMAIS !!!

 

Mais, aussi, est impliqué dans cette neuve sensualisation du Temps, le développement personnel qui peut devenir révolutionnaire, qu'il y a donc un bon usage du temps – nous l'avons exposé dans "Présent !". Les mercenaires des pouvoirs ont noyé ceci dans un prétendu "présentisme" (déjà le mot trahit les intentions peu louables et la déformation mercenaire dans le "no future" au lieu du "noR future" du texte original !)…Présentisme rétréci à un égoïsme du moment sans mémoire et, apparemment, sans motif. Or, c'est très exactement l'inverse (seul le commerce qui se mêle de ce qu'il ne peut comprendre – les contenus – est présentiste et les mercenaires du spectacle tout autant) puisque c'est êtreprésent dans tout le passé et le futur à la fois que de dire "Présent !"…Là où vous est présentée toute la présence du présent (et donc sans présent peut-il y avoir "présence" ?). Oui oui, là où la présence d'esprit peut vivre le présent, cadeau gigantesque, qu'est le présent à vivre. Si tout dans la Nature est un donné pourquoi le Présent ne serait-il pas offre, cadeau, présent ?

 

"Présent !"…Il s'agit d'un usage du corps qui vous fait vivre que le temps est espace. Puisque, en physique il n'y a que de l'espace- temps, pas de temps séparé, homogène et hégémonique – dans ce sens, le temps c'est un juste "espace psychologique" jamais une réalité !!!

Le temps est court, long, proche, lointain…etc c'est donc, corporellement, de l'espace espacé…et plus vous savez déployer toute votre richesse intérieure dans le maximum d'espace plus vous vivez intensément…

 

Cette méthode qui vous fait vivre le paradis sur Terre vous est restée (pour le moment ?) bien inconnue parce que les penseurs subissent de plein fouet, les manques et défauts des imposteurs qui osent voler tout l'espace collectif AFIN D'EMPÊCHER LA LIBRE CIRCULATION DES IDEES. Si ces médiatiques ne savent pas du tout penser (et, chaque jour, nous en trouvons une nouvelle preuve) et sont même à 10 000 km de comprendre les enjeux qui résident dans chaque méthode de pensée – ce n'est pas du tout de la faute des penseurs. Si, vous, vous êtes empêchés de les connaître, ceux- ci se voient souillés par ces incompétences et inaptitudes des sommets…Rien qu'à cause de cela, et depuis le début, libéralisme ou capitalisme, sont absolument discrédités comme des impostures : du marché non libre !!! Laisser faire tout ce qui est liberté de penser. Laisser passer tout ce qui est culture dans la concurrence la plus absolue (et G.K. Galbraith ne s'est pas trompé qui décrit le capitalisme comme la recherche obsessionnelle du monopole et comme un clair ennemi des loyales concurrences)…Ne rien laisser faire (voir leur attitude de cancres des prohibitions) et ne rien laisser passer (sauf si vous devenez une inerte valise)…

 

Ainsi aliénés, se trompent-ils forcément sur tout…Ils ont fait un "présentisme" (un aveuglement égoïste – qui est le leur – du présent frivolisé) de ce qui est une présence hyper efficace et sérieuse qui vibre tant aux espaces espacés. Faisant vivre passé et futur dans (danse) toute la présentation du présent. L'exact opposé d'un solipsisme.

 

C'est tout de même autre chose !!! Pitoyables leur présentisme – et si fabuleux chaque gramme de présent. En effet, piégés eux-même dans les trompes temps, les leurres du temps, dûs aux mouvements de caméras, par exemple. Alors que le temps de l'image s'écoule uniment, des changements brusques d'angles de vues donnent l'impression que l'image s'accélère. Ce sont les changements de prises de vues qui augmentent la cadence : le temps, lui, dure identiquement une minute. Rien que ce détail décrédibilise totalement leur déloyal "présentisme". Puisqu'ils ne comprennent rien à la trame sensuelle du temps comment sauraient-ils son summum : le présent si présent ?

 

Quant, à vous, ainsi désoclé-e-s de toutes ces déloyautés, qui vous détournent de vivre intensément, vous pouvez habiter l'expérience radicale d'être présent (avec flux d'un "cerveau sensualisé") en téléchargeant gratuitement ou bien directement sur écran, le livre  "Présent !", cliquer sur l'onglet 2, sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org

 

…et commencer à vivre le "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Comme l'ensemble de ses techniques …dont quelques unes de nos plus récentes, restent offertes sur ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "Sous la chair des mots – la sensualité d’immensités…","L'athlétisme mental ?", "Délecté lecteur – l’évolution n’aurait pas prévu l’écriture ?", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", "Quelles formations ont suivi les transformations ?", "La culture viendrait d'ailleurs…", "Unité enchantée" , "Aucun sport n’est plus sportif que le langage", "Où est passée l'énorme déperdition d'intelligence collective ?", "Optimisation de…l'optimisme", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", " Tous saufs sauf","Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Talents et société", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Et tout fait suite suède de ce qui précède?", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé", "Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!" , "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 01/11/2012 18:49


clair - ces écrits sont ceux d'un génie !!!

imagiter.over-blog.com 02/11/2012 17:15



bonjour - merci de votre interprétation, cet écrit (mais il y en a d'autres) est crucial, en effet...