Social et économique intimement liés

Publié le par imagiter.over-blog.com

5423947112_6484eb6cb3.jpg

Il n'y a que les lunatiques insupportables de la finance pour n'y rien comprendre et ne rien savoir sur ce que tout adulte tente de pratiquer***. Comme s'ils n'étaient que des moitiés d'humains à jamais incomplets  – toutes les raisons de n'avoir jamais confiance en eux pleuvent chaque jour

 

*** de lier social et économique intimement, s'équilibrer l'un par l'autre et inversement…

 

oui oui voyez ces ahuris enfarinés qui n'ont jamais rien compris à la réalité : ce que vous faites à des conséquences obligatoires sur les autres…non, tout ceci n'existe pas , ni univers, ni nature, ni vie, ni raison, ni raisonnements, rien que le tunnel où je vais "gagner" (vous croyez ?) plus d'argent sans jamais m'occuper des conséquences…prêt à mimer tous les discours autour, je parviens même à dérégler les raisons avec mes "dérégulations"…ce qui est proprement du primarisme mental, je m'en doute,  tout se montrant si inséré dans un jeu très tressés de liens il y a obligatoirement de nombreuses règles – donc le discours économique c'est juste celui du truand idiot de base aucune règle pour moi mais encore plus pour tous les autres (afin de rééquilibrer !)…

 

Au monde si appauvri et désert de l'objet unique (il n'y a plus qu l'argent), à la misère effrayante d'avoir tout supprimé sauf un tropisme frénétique (le fric), vous avez restreint vos réactions à un infime binôme…plus machine que vous, nul ne le pourra…aucun prisonnier, aucun interné, aucun otage, aucun concentrationnaire ne sera parvenu à devenir aussi rétréci et rétracté que vous. Vous vivrez même en dessous du binaire – un obsessionnel maniaque…alors, n'est-il pas clair que vous ne savez plus rien de rien du réel***…

 

*** "L'économie est le domaine le plus coupé des autres ; c'est celui qui emprunte le moins de citations !" (p. 211 -Nassim N. Taleb - "Le Cygne Noir – La puissance de l'imprévisible" - septembre 2010 ) …tout à fait indifférents aux productions intellectuelles extérieures à leur cercle, ils se figent, toujours plus dangereusement, dans leur minuscule obsession…

 

Vous confiez la moindre tâche à ce toujours plus régressif vers l'anté-humain, vous dévoilez, par-là, une folie  inguérissable…non, aucun pan de la finance ne doit avoir le sort du monde entre ses mains. Ces personnages, ratés jusqu'aux bout des ongles, ayant perdu toute intelligence réceptive, toute ouverture aux autres, tout sens des mesures comme tout sens commun, ne peuvent plus que nuire dès qu'ils quittent leur objet unique, le totem de leur obsession…l'argent n'a plus aucun sens lorsqu'il a kidnappé tous les sens…

 

Et le drame terrifiant de cette époque devient qu'il n'y a plus que des êtres collectifs, des personnages de culture générale, des individus pluridisciplinaires, des cœurs sensibles et ouverts aux autres, des formés à l'écoute, des entraînés aux débats, des personnes désintéressées, etc – qui peuvent saisir, ressentir, analyser et trouver des solutions à l'INAPTITUDE CENTRALE des financiers (cet effondrement de tout l'être) qui met le futur collectif en grand danger…non, un financier ne connaît rien du réel, toutes ses décisions (excluant quasiment toute la réalité de leur assiette de simulation) ne peuvent qu'être loufoques, saugrenues, très inadaptées, surgies de pulsions de caprices…clair, sûr et certain que le financier est un lunatique intégral***…en gros, toutes les tares dont on chargeait, frauduleusement, le poète sont, en fait, les tares du financier !!!

 

*** "Nous devrions adorer l'économie de marché, parce que ceux qui la font peuvent être aussi incompétents qu'ils le souhaitent" (p. 242 - Nassim N. Taleb "Le Cygne Noir – La puissance de l'imprévisible", septembre 2010).

 

L'argent des autres – autre formule afin de dire le respect pour le votre - ne doit plus , en aucun cas, plus tomber entre les mains de ce lunatique grave !!! 

 

Le social c'est le vrai sang vital de la société et l'économique l'influx nerveux qui lui reste secondaire (s'en passer pendant un petit laps de temps ne porte pas atteinte aux organes vitaux)…

 

Social et économique restent et demeureront intimement liés : le financier c'est la guerre civile assurée, la paix sociale c'est l'adulte responsable, désintéressé, à l'écoute, refusant l'imposture médiatique, les conformismes comme pollutions ou tout ce qui ne se campe pas fermement dans l'honnêteté intellectuelle. Multidisciplinaire, de grande culture, voyageur, partageur, garant des vraies majorités, unitaire, chevillé aux débats de fond, sachant résumer et fondre les diverses opinions, etc…il est dépositaire de toutes ces qualités que la société frivole a, étourdiment, rejeté depuis 25 à 30 ans

 

                                                  Nous voyons les catastrophiques résultats !!!

 

Avec le financier la fin de l'Humanité est proche pas avec l'individu de culture générale !!!

 

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuitsfreethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité", onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article