Solutions à notre…portée

Publié le par imagiter.over-blog.com

1411981246_b179f88fe4.jpgNe doivent absolument pas ressembler à celle des dominants. Sinon ce ne sont que de nouveaux problèmes, obstacles déloyaux, barrages injustes à l'Evolution collective. Or nombre de leaders*** de gauches, semblent avoir tellement intériorisé le système, qu'ils produisent un langage apparemment extérieur mais que TOUT dans leurs comportements, démarches, actions, voire réponses à des questions, etc. le reflètent profondément, le prolonge et le font durer exagérément. Alors qu'ils prétendent l'écourter fermement.

**** pas tant reconnu(e)s comme leaders d'abord que plutôt subis ?

Une cure de désintoxication idéologique (contre toutes les idéologies) ne serait- ce pas leur acte politique le plus urgent ? Qu'au moins, ils ne vivent plus, clandestinement, à l'intérieur d'eux ce qu'ils nous incitent à quitter. Donc ceci implique bien : que si nous nous mettons en marche, puisque, clandestinement, reste intériorisée, en eux, la sur-présence de l'existant, oui celui qu'ils nous incitent à quitter – ils ne vont pas se retourner contre nous ? Nous, leurs chairs voulues passives à leurs lubies girouettes ? L'exemple du scandale de revirement PS 1983 ("socialiste" n'est plus un mot qui leur appartient !) – avec, à ce jour, toujours pas la moindre explication ADULTE qui le justifie – a acquis une présence historique incontournable.

Rigide hégémonie ne peut être de gauche. Soit nous sommes rabaissé-e-s à l'état de soldat-e-s qui doivent obéir à leurs ordres divins. Et aucuns comptes à rendre à personne, ils savent tout (surtout sans jamais VRAIMENT discuter !) mieux que nous ( c'est pour cela qu'il ne faut pas discuter ?). D'ailleurs ce "nous" – face à une hégémonie peut-il exister réellement ? Une fois pour toutes, un P.S. hégémonique ne peut être de gauche. C'est une attitude fortement droitière, liserée de monarchie…que leur cure de désintox ' s'annonce longue !!!

Solutions solubles, eh oui ! hégémonique c'est absolutiste donc le REFUS du soluble, ce qui devient ab-soluble…ab, préfixe qui signe et signale l'éloignement …hégémonie – ce qui s'éloigne de toute soluble solution. Si la solution est bonne qui l'enclenche y sera tout autant immergé que qui ne la subit plus – mais la partage donc. Solubles les solutions. C'est même leur marque d'authenticité !!! Ecologie c'est donc la décentralisation complète de tous les enjeux. Cela doit descendre jusqu'au moindre d'entre nous…Chacun-e participe de tous les actes de non-pollution, de changement COMPLET de styles de vie, de gestes solidaires (les solutions collectives), dont nous avons déjà parlé ici…Le but c'est de montrer que SANS décentralisation complète de tous les enjeux aucune écologie n'est possible. Adulte. Responsable. A la taille des problèmes (donc des solutions !). Transmissibles et tout de même, "présentable"…Enjeux ? L'air des villes tue de plus en plus…or, là, ce sont bien les véhicules individuels qui dominent. Or ma liberté s'arrête où commence celle des autres (encerclé de limitations que je serais ?)…il s'agit donc de DOMPTER LES EGOISMES BESTIAUX qui font bifurquer vers le suicide collectif. Plus d'air "respirable" on fait comment ? Un "effort" de comportement serait individuellement demandé qui ne "coûterait" que le changement de mentalité derrière les insupportables et trop bestiales attitudes précédentes, vrai ou faux ? Et pour tout "global warming" (le réchauffement global et non pas la trahison du français en si égoïste "réchauffement climatique" avec effets de serres, gaz si dangereux pour la survie des biotopes, de la biomasse et, par conséquent, de nous, etc), de même, etc…déjà détaillé sur ce blog !

Faux et fausse, mensonges et erreurs se rejoignent et s'entrelacent sur le même mot. C'est parce que c'est faux que vous faussez les résultats. Et que comme les résultats sont faussés cela devient faux. Les solutions ne doivent plus en rien RESSEMBLER à ce qui nous entoure et qui, à forces de routines, de bêtises, de mensonges, d'intérêts et de lâchetés, est bien devenu ces problèmes systémiques qui risquent de nous engloutir. Une solution "accrochée" à cela s'engloutit pareil, oui ou non ? Alors que la soluble solution "sait" que ce n'est qu'une mentalité prégnante et pas un effet de la réalité même…Une solution ne peut que faire participer tout le corps: là, vous vous DEGAGEZ de la perverse mentalité. L'injonction était claire : "dégage!", tous les dirigeants dégagent !!! ils s'entêtent à ne pas entendre. Simple…c'est nous qui…dégageons**. Simple…ils ont vraiment besoin de nous et nous pas du tout d'eux/ elles (un problème de moins, en fait !!!) Bon, vous vous dégagez, désincarcérez, libérez, extrayez, dépêtrez, débarrassez, arrachez, oui vous vous tirez du FAUX problème (qui n'existe qu'avec la mentalité qui va avec- pas ailleurs !) et …l'immensité des solutions s'étale devant vous. Elles n'ont donc plus rien à voir avec les lubies irrationnelles des dirigeants…Leur authenticité c'est qu'elles ne peuvent plus en rien leur ressembler. Même dans les mots, les phrasés, les images, les moindres comportements, les mises en actions, etc…

*** sur le mode du détournement (voir "un bon détour ne ment pas !"). 1ère étape vous détournez, 2ème étape vous VOUS détournez. Oui oui vous vous tirez, vous vous dégagez du truc. Achèvement dialectique de la technique de combat !!! Sans le corps on n'est toujours plus aliéné(e). Et la "société du spectacle" est devenue la société des…spectateurs. L'effort de lire est siiiii énorme…pas celui d'écrire ! On surfe surface de tout, aussi superficie que le superficiel. Plus de profondeurs, de prises sur le réel, de fondations tangibles, de retour de la preuve matérielle (feed back) si chère aux vrais artisans. Qui "écoute" la musique (prouesse !) a tous les droits même de piétiner la figure du musicien, etc…partout sévissent ces spectateurs (non acteurs puisque "séparés" de leur corps et de leur UNITE d'indignation (même contre soi- même, eh oui…). Donc plus besoin du "spectacle", il y a assez de pantins et de marionnettes "convaincues !!!

Ce pourquoi tous les "experts du réel " ( tels que nous, voir, sur le blog, les textes qui l'expliquent !!!) sont d'accord pour affirmer QU'ARTIFICIELLES sont les réformes (ces claires anti-solutions ne créant que des…problèmes!)…puisque ne participant pas à  une solutions soluble. Un prescripteur qui ne participe même pas çà ce qu'il prescrit, qui continue à vivre tout différemment de ce qu'il va nous obliger, par la loi, à vivre – est- ce encore "durable" ? Cet AVEU clair que si elle/il ne l'applique pas pour lui/ elle ce n'est pas…la bonne solution. Tout en restant…la seule solution, pour nous…participe clairement de la maladie mentale…à moins que vous n'optiez pour le "mensonge institutionnel" ? Ce concept intéressant que le "mensonge institutionnel" : faire des lois (auxquelles on ne croit donc pas du tout!) afin de tromper, d'abuser et d'escroquer ses…électeurs/ trices ? Conclusion thérapeutique: si vous prônez une loi appliquez-la d'abord à vous même !!!

Solutions solubles ? Tout comme des "mélanges" thérapeutiques s'affublent du nom de "solutions de…x" – ce qui permet d'apporter la solubilité, cette propriété de se dissoudre (et dissoudre les difficultés, du même mouvement clairement corporel)…La solution reste l'opération MENTALE qui, en substituant à une multitude de faits que vous analysez, oui oui un ensemble complexe d'éléments entremêles, ce qui RESOUT (résorption qui faut '"disparaître" le problème, n'est ce pas le comble du rationnel efficace ?) la question, le problème, la difficulté pratique, etc. En COLLECTIVISANT tous les éléments du problème. Collectiviser les têtes c'est tout de même le seul acte adulte qui mérite réaliste respect. Puisque solution reste dénouement, issue, donc finalisation – un avant, un après…La solution résout donc c'est même toute sa ré-solution.

A l'unique condition que votre résolution, oui votre détermination soit à la même taille que la (ré) solution…de "résolu" "décidé" et "instruit"…vous êtes "résolu", donc devenu sans problème. Clair moteur de solutions !!! Tout comportement reste précédé d'une mentalité – si vous pouvez prouver l'inverse c'est que donc que…prendre une…résolution…ne participe pas à la résolution du problème !!! Donc rendez tous vos portables, ipod, laser, télés, calculatrices, etc etc – puisque c'est, uniquement, la physique quantique qui a "résolu" la transformation en objets de sa théorie qui dit en gros:  que votre résolution, oui votre détermination doit se placer à la même taille que la (ré) solution…que l'observateur modifie par sa seule présence l'expérience et les données…qu'il peut donc rationaliser le fait de son influence…déjà, en pigeant que déterminé c'est oui devenir "résolu" - étymologie "décidé" et "instruit"…vous êtes "résolu", donc vous êtes bien devenu sans problème. Déterminé, terminé le versant problème. Vous devenez le clair moteur à ne plus produite que de saines solutions…

                Solutions à notre…portée ?
                   Qu'en commence donc la musique !!!

        *************************BONUS***********************
Et sur la portée misicale … « Harmonie = rien n'est indifférent »

Tout vous résonne. Rien qui ne ne vous appelle, ne ne vous réponde ou ne ne  propage… L'harmonie la plus grande diffusion envisageable ? Dans l'effort gigantesque pour apprendre à ne plus penser (le non-sens capitaliste ne survivrait pas à un seul vrai débat !), les "correspondances" entre les mots sont coupées, perdues ou sabotées…cet effort se voit, absurdement, relayé par les barbares petits bourgeois, mais pour eux, mais qui insistent (matons des phrases à répéter tel quel – tiens, une des sources des fascismes !) jusqu'à vouloir que tout le monde soit maso…

Manque de bol pour eux, leurs perversions perdent tous les jours du terrain – les êtres solaires se lèvent !!! Ils risquent de sentir à fleur de peau la répulsion qu'ils inspirent, ces barbares petits bourgeois !!! Ainsi – les "correspondances" entre synonymes et antonymes ne sont pas aussi binaires que des moteurs mécaniques. Le contraire d'indifférence n'est pas différence. L'opposé de différence est lui l'unidimensionnel plus que l'inégalité…tel que le cauchemar petit bourgeois le voudrait : matons de toutes les conversations, éteignoirs d'intelligences, piétineurs des raffinements hors de portée, aussi, de l'argent, sordidités morales et mesquineries de sentiments à tous les étages…D'où brutalités intérieures… Rien en eux qui résonne. Rien qui n'appelle, ne réponde ou ne propage…Leur vie ne restera qu'un immense monologue vide qui n'entend rien et ne voit rien. Et ne fait que répandre une propagande externe dont ils se croient, aliénés finis, les inventeurs !!!

Le voile pestilentiel, la confusion des sentiments et le chaos mental qu'ils ont répandu sur la civilisation – se retournent, enfin, contre eux… La colère de tous ceux/ celles qui vont comprendre à quel point ces petits êtres sordides les ont privé de l'accès à tous les meilleurs et dans tous les domaines – va, soudain, créer un barrage insurmontable, pour eux…Ils vont enfin retourner à leur vraie place –tellement étroite…

Et l'immensité va s'envoler…l'harmonie va revenir souveraine…toutes communications, toutes les liaisons, les  liens, les relatantes relations, les jonctions, oui tous les branchements…Mais, encore, les chœurs, les unissons, les synchronisations,  les arrangements musicaux, les coordinations – tant retardés, empêchés, souillés par l'arriération capitalisme – vont se mettre tous en même temps en action…

L'harmonie c'est plus rien, absolument plus rien ne vous est indifférent. Terminé l'enfer glacial du capitalisme où tout le monde est coupé, séparé, éloigné, écarté de tout le monde. Chacun-e trop envahi des machineries pour "s'intéresser" à fond aux autres…d'où dysharmonies, désaccords, vacarmes, plus d'ententes, plus de concordance…Rien en vous qui résonne, plus d'écho à vos messages…nulle répercussions, si peu de retentissements à tout ce qui est essentiel. Frivolités et inutilités volent des places qui ne sont pas les leurs !!!

L'harmonie c'est plus rien, absolument plus rien ne vous est indifférent. L'univers entier est votre famille. Chaque humain avait, déjà, sa place dans votre cœur…Le gigantisme vous envole avec lui...vous grandissez d'autant plus que vous vous approfondissez aussi…etc…Bref – l'exact opposé de la sordidisation capitaliste…une vie merveilleuse à force d'avoir été empêchée !!!

Ayant vécu hors des ardeurs, des ferveurs, des passions, des feux qui transportent - les barbares petits bourgeois ne vivront guère ceci…

    Mais – merveilleuse nouvelle – ils ne pourront absolument plus l'empêcher !!!
     L'harmonie aura été combattue par la brutale indifférence sans issue !!!
 
         Restera-t-elle si indifférente à son propre sort ?
                *****************************
…ce texte ouvert par le chef d'œuvre, oui "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", que vous pouvez lire ou télécharger, gratuitement, sur freethewords.org , cliquez sur l'onglet 3 au titre de" La diction du dictionnaire".
si vous vouliez, par la même occasion, trouver toutes les données physiologiques afin de vous aider à n'être que solutions en tout, vous les trouvez dans ces techniques du "cerveau sensualisé" …quelques uns des plus récentes sur ce blog ? : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "La vaporisation du moi", "Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?","Reposer le repos d'une question", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?","Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", "Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes.  Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2 onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article