Solutions par le haut ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

8034841348_b7d503fbcf.jpg

Encore une phrase toute faite qui croit sentir le très "sérieux". Vraiment faux : trop souvent, solutions par le haut = catastrophes pour le bas. La métaphore spatiale existe : la décentralisation des décisions combattrait, efficacement, ce qui peut devenir dangereux dans le "monopole" ( mais que fait la Commission européenne ? elle "se monopolise" plus que tout le monde !) des solutions par le haut. Chacun-e étant partie PRENANTE de la décision elle ne pourrait qu'être "adaptée à la situation locale"…au mieux des possibles !!!

 

L'exemple du solaire et de l'éolien de toute proximité, puisque vous l'installez chez vous (moins de 12 mètres de haut pour l'éolien!), existe bien afin que nous vérifions ce que serait un monde protégé des solutions par le haut – trop intempestives …alors tout serait-il fait pour ces filières (solaires, éoliennes) ? Que non point : leurs crimes (qui seraient plutôt des qualités mais solutions par le haut = inversions de toutes les valeurs) ? Oui les "crimes" (!) être "naturellement" décentralisatrices…les "centrales" elles avouent bien leurs noms de CENTRALISME à tout crin . Solutions par le haut comme voir, clairement, le monde à l'envers. Et non selon la grille de ses besoins concrets et de ses réalités terre à terre – mais selon les lubies idéologiques d'une poignée de "centralisateurs" (qui ne pourront qu'imploser  comme des centrales ?)

 

En tout – toujours se méfier, a priori, des solutions par le haut ?

 

Existe – en effet – le contre-feu…"mettre fin au privilège d'irresponsabilité des puissants" (pp. 214 à 219 - Michel Béaud - "Face au pire des mondes", septembre 2011)." Nous ôter de nos têtes bien faites que s'ils décident n'importe quoi – c'est parce qu'ils n'en subiront jamais les conséquences – en acceptant d'être traduit en responsabilité de leurs actes et de leurs paroles…cela arrangerait vraiment tout !. L'irresponsabilité enlève tout sérieux et fiabilité à n'importe quelle décision…puisque vous ne pouvez être qu'en dehors de toutes réalités. Ainsi, les trop riches n'ont pas conscience du lien ENTRE leurs richesses et la misère du monde – "mettons fin au privilège d' irresponsabilité des puissants"…vous allez voir, ils vont tout comprendre à la vitesse V, leur "inculture" va paraître même hypocrite…en effet, si les 40 bien trop riches possèdent "la même chose" que la moitié la plus pauvre (3,5 milliards) aucune réduction de la population ne résoudra le problème de la finitude de la Terre et des excès capitaliste. C'est après ces 40 qu'il faut mettre la pression, non ? Surtout pas de solutions par le haut !!!

 

"Il fut un temps ou les économistes libéraux exigeaient que soient démantelés trusts, Konzerns et cartels. Et, soudain, trop de libertés d'un coup et avec le délire que le marché reste juge suprême ( où est le tribunal ? les avocats de la défense ? le procureur ? les greffes ?, etc.?), celui qui assure toujours les meilleures solutions. Postulat fallacieux puisque les Très grandes firmes, loin d'être dominées par les marchés, les dominent comme elles dominent les Etats, les industries, les agricultures, les consommateurs et la recherche  (p.216 - ibid.)." Donc les marchés n'existent absolument pas puisque "contenus"dans les Très grandes firmes ?

 

L'information les marchés n'existent absolument pas est d'importance et prouve à quel point les solutions par le haut…

                                                   sont devenues les problèmes pleuvent par le haut !!!

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, Le Roman de L'Economie, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans gouvernance mondiale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 19/10/2012 12:07


effectivement faut y réfléchir


refuser les débats c créer des marigots et des miasmes...

imagiter.over-blog.com 20/10/2012 06:08



les têtus totaux des faits sont CONTRE les dirigeants